La femme et la mélancolie - Anne Juranville - Ecriture - Format Physique et Numérique | PUF  

La femme et la mélancolie

Image
La femme et la mélancolie
La femme et la mélancolie
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/02/1993
15,22 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
328
Code ISBN: 
978-2-13-045094-8
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Avant-propos, 5

PREMIÈRE PARTIE MÉLANCOLIE ET CRÉATION

    Prologue :  Variation sur la Mélancolie de Dürer, 11

  1 – La traversée des apparences, 23

    Position de la Chose, 23

      Un soleil noir, Saturne, 23

      La mélancolie : du vide à l'extase, 33

      Jouissance visionnaire et création, 42

    La "mauvaise rencontre" de la Chose, 48

      Le traumatisme : quand la Chose se fait objet, 48

      La mélancolie ou le refus de l'objet, 52

      Histoires d'œil : "Méduse & Cie", 54

    Les modes de rapport à la Chose, 67

      Art et sublimation : l'écriture, 67

      Mélancolie et incorporation, 86

  2 – La construction des apparences, 97

    Le travail des apparences : l'écriture du monde, 97

    L'échafaudage de la réalité : éloge des surfaces "perverses", 104

      Un invariant de la thérapeutique de la mélancolie : re-faire surface, 104

      La construction de l'imaginaire et la "père-version", 106

    Le monde social et la fonction positive de l'illusion, 116

      Eloge de l'hypocrisie, 116

      Mondanité et snobisme chez Virginia Woolf, 119

  3 – Mélancolie et histoire. Destins du sacré, 126

    La tradition. Sacré et sacrifice, 127

      Le masque comme fétiche, 127

      La communauté et le féminin, 132

    Détraditionalisation et histoire. Le savoir et la science, 137

      Prologue : le détachement du réel, 138

      Le désenchantement de la nature et la mélancolie, 142

      Epilogue : le dénuement de la Chose et le monde contemporain, 145

    Le sacré et l'art, 151

      La science et l'art, 151 L'art comme expérience du sacré dans l'histoire, 155

DEUXIÈME PARTIE L'ÉTERNEL FÉMININ

  1 – La femme et la castration féminine, 161

    Le rire de Déméter ou l'échec de la mélancolie féminine, 161

    De l' "évidence" féminine à la "théorie" masculine, 167

  2 – Que la femme existe : la femme-objet et le statut esthétique des apparences, 171

    L'écriture du corps, 171

      Que le voile n'est pas un vain ornement, 171

      La "fétichisation objectivante" du corps féminin, 177

      Eloge de la mascarade. La beauté comme artifice, 180

      Le travail des apparences : le corps écrit, 188

    L'imaginaire féminin. Entre mélancolie et création, 207

      La mascarade comme figure. Que la femme n'est pas mélancolique, 207

      La butée de l'imaginaire féminin : que la femme ne s'absente jamais de son corps, 210

      L'autoportrait, 218

    3 – Que la femme n'existe pas : la Chose et la création, 223

    Comme nature morte, la femme est aussi still life, 223

    La demeurée, 226

      La jouissance "autre" de la femme, 229

      La sublimation sans travail : que la femme, de nouveau, n'est pas mélancolique, 233

    Le désœuvrement, 237

      La pauvreté de l'origine, 238

      La cause première du désir, 239

      Le poème comme "pérégrination" qui fonde l'origine, 241

      La mère et la création de l'autre, 242

TROISIÈME PARTIE LA FEMME HISTORIQUE

      1 – Antigone, héroïne historique mélancolique, 249

    Œdipe ou : que le fils supplante le père, 250

      Ouverture de l'espace de l'éthique : qu' "Œdipe n'a pas le complexe d'Œdipe", 250

      "Antigone, c'est l'héroïne", 252

      Le héros comme fils préféré de la mère, 253

    Antigone ou : que la sœur supplante le frère, 255

      Antigone, tragédie de sœur, 255

      La masculinité d'Antigone, 257

      La rivalité frère-sœur, 258

  2 – Femmes-écrivains, Antigone modernes, 262

    La place de l'écrivain dans le désir maternel :  l'identification héroïque chez Virginia Woolf, 262

      La reconstitution d'une famille paradigmatique, 262

      Le père et le fils, érudits "déficients", 264

      Le fils, héros-objet de la mère, 267

      Le fils, héros "épique", 271

      La vieille fille et la création comme lieu de deshéroïsation, 272

      La "solution" de l'androgyne, 277

    Entre mères et filles-écrivains : la passion, 278

      Passion, dépression et envie, 281

      La passion, antichambre de la mélancolie, 288

    Féminité, écriture et mélancolie, 297

      Mme de Staël ou l'incompatibilité de la féminité et de la mélancolie, 297

      Colette ou l'écriture comme réparation, 299

      Marguerite Duras ou la maladie dépressive de l'écriture, 307

      Virginia Woolf ou l'écriture comme sublimation. La femme mélancolique, 314

Avis et commentaires