La fabrique des sciences sociales, d'Auguste Comte à Michel Foucault. Une histoire personnelle de la philosophie - Michel Johann - Une histoire personnelle de ... - Format Physique et Numérique | PUF  

La fabrique des sciences sociales, d'Auguste Comte à Michel Foucault. Une histoire personnelle de la philosophie

Image
La fabrique des sciences sociales, d'Auguste Comte à Michel Foucault. Une histoire personnelle de la philosophie
La fabrique des sciences sociales, d'Auguste Comte à Michel Foucault. Une histoire personnelle de la philosophie
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
28/02/2018
19,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Alors que la philosophie s’est longtemps pensée comme « mère de toutes les sciences », les nouveaux champs de savoirs de l’époque moderne, soucieux désormais d’assurer leur autonomie scientifique, n’ont eu de cesse de contester cette position. C’est encore vrai à l’époque contemporaine où les sciences sociales ont cherché à ravir la place jadis occupée par la philosophie.

Tel est le conflit que Johann Michel explore dans cet ouvrage à la fois original et novateur, dont tout l’enjeu est de mettre en lumière la manière dont, d’une part, les sciences sociales dérivent de courants fondateurs de la philosophie (positivisme, pragmatisme, phénoménologie…) et, d’autre part, les sciences sociales opposent leurs méthodes et leurs objets à ceux de la philosophie. Enfin, il s’agit d’éclairer la manière dont les sciences sociales et la philosophie peuvent chercher, sous certaines conditions, à se féconder mutuellement.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
224
Code ISBN: 
978-2-13-074872-4
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction générale

 

Première partie – Les sources philosophiques  des sciences sociales

Introduction

Chapitre I – La source positiviste  et l’École française de sociologie

L’ambiguïté radicale de la sociologie

Les « règles de la méthode sociologique »

Le fait social de Durkheim

Les ambitions englobantes  de la sociologie de Durkheim

La saisie anthropologique  de « l’homme total »

Mauss et l’unification des savoirs

Lévi-Strauss, entre l’universel  et le particulier

Lévi-Strauss, le retour de l’humanisme ?

Chapitre II – La filiation herméneutique

La science du texte

La rencontre avec la science historique

L’antagonisme entre expliquer  et comprendre

La sociologie de Max Weber  et la compréhension explicative

L’analogie du texte et de l’action

Les limites de l’explication structurale

Le tournant interprétatif de l’anthropologie

L’histoire et l’interprétation

Chapitre III – La source phénoménologique  et la source pragmatiste

De la phénoménologie du « monde-de-la-vie » à la sociologie phénoménologique

La promotion d’une socio-phénoménologie

Le tournant du socioconstructivisme

Le pragmatisme et la logique de l’enquête

Pensée sociale et réforme sociétale

Le caractère social du soi

Wittgenstein et la pragmatique  du langage ordinaire

Les actes de langage

L’analyse conversationnelle

Chapitre IV – La source marxiste

La réception plurielle du marxisme

L’œuvre de jeunesse de Marx  et la pensée du social

Vers une anthropologie sociale  et économique

Le modèle des sciences sociales critiques

Le marxisme selon Habermas  et l’École de Francfort

Philosophes marxistes  et praticiens des sciences sociales

L’imprégnation du marxisme  dans les sciences sociales

Bourdieu et le structuralisme

Bourdieu et le constructivisme

Sociologie du dévoilement

Conclusion

 

Deuxième partie – Rivalités et rapprochements  entre sciences sociales et philosophie

Introduction

Chapitre I – Les controverses sur les objets

Sujet individuel et sujet social

Les structures sociales de la pensée

L’interpsychologie de Tarde

Une métaphysique du social ?

L’analogie entre les entités collectives  et les individus

L’individualisme méthodologique

Philosophie de la sociologie ;  sociologie de la philosophie

La philosophie et les critères  de scientificité

« Méditations pascaliennes »

La docte ignorance de la philosophie

Les conditions sociales de production  de la philosophie

L’usage scientifique de la raison

L’usage politique de la raison

La neutralité axiologique

Les critiques de Leo Strauss

La philosophie et les jugements de valeur

Chapitre II – Les controverses sur les méthodes

La voie des idées et l’enquête de terrain

La philosophie et la production  de données empiriques

Les oppositions entre méthodes quantitatives et qualitatives

Le philosophe et l’ethnographe

La sociologie et l’observation participante

La vérité et la méthode

La critique anti-méthodologique  de Gadamer

La réhabilitation du préjugé chez Gadamer

L’illusion du déracinement méthodologique

Chapitre III – Épistémologie et réflexivité

La posture démarcationniste

« D’une philosophie à l’autre »

L’invention d’une nouvelle problématisation du social

L’altération des sciences sociales  par la philosophie

L’épistémologie de Foucault

L’apport d’outils réflexifs inédits

De nouveaux objets  pour les sciences sociales

Les nouvelles sociologies  et la philosophie

De la philosophie politique à la sociologie de l’expérience publique

Penser les grammaires de justification

La philosophie dans la « cité »

Chapitre IV – Diagnostic, clinique et critique sociale

Philosophie sociale et sociologie critique

Le renouveau de la philosophie sociale  en France

La critique contre la clinique sociale

Les trois tendances de la critique sociale

La normalisation sociale en question

Les enjeux théoriques et pratiques  autour du care

 

Conclusion

Bibliographie

Index

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Johann Michel est professeur à l’université de Poitiers, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et chercheur statutaire à l’IMM/EHESS. Spécialiste d’herméneutique et de philosophie des sciences sociales, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Quand le social vient au sens. Philosophie des sciences historiques et sociales (Peter Lang, 2015) et Homo interpretans (Hermann, 2017).

Avis et commentaires