La deuxième Fatiha. L'islam et la pensée des droits de l'homme - Yadh Ben Achour - Proche orient - Format Physique et Numérique | PUF  

La deuxième Fatiha. L'islam et la pensée des droits de l'homme

Image: 
La deuxième Fatiha. L'islam et la pensée des droits de l'homme
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
11/05/2011
18,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« 25 – Dieu sait mieux que quiconque ce qui est dans vos cœurs, et si vous êtes bienfaisants. Il pardonne aux repentants.
26 – Donne au proche son dû, et à l’indigent et à l’étranger. Mais ne sois pas prodigue.
30 – Dieu ouvre les voies de la fortune selon ce qui lui plaît. De ses créatures, Il voit tout. Il sait.
33 – Vous ne tuerez point, la vie est sacrée ; sauf pour la cause du droit. (…)
35 – Si vous mesurez, mesurez justement et pesez avec une balance droite. Ceci est juste et meilleure compréhension.
37 – Ne marche pas sur terre avec suffisance, tu ne pourras jamais fendre la terre et tu n’atteindras pas la hauteur des montagnes. »

« Ces versets 23 à 37 de la sourate Al-’isrâ (sourate des Fils d’Israël) ont la force de ceux de la première sourate du Coran intitulée Fâtiha, ouverture obligatoire de toutes les prières musulmanes. En raison de leur importance, je me permets de les regrouper sous le nom de « Deuxième Fâtiha » : par la majesté de son inspiration, cette section du Livre sacré a en effet le privilège de guider croyants et non-croyants vers une éthique universellement acceptable, potentiellement inspiratrice d’un droit moderne.
Nos fatwas pakistanaises, saoudiennes, égyptiennes ou européennes ne font que susciter la moquerie du monde et le mépris des nations non musulmanes. Leur inspiration est trahison, parce qu’elles condamnent l’islam à n’être plus qu’une religion de parade et d’accoutrements, dans laquelle le signe tient lieu de foi. On ne peut aimer l’islam et accepter un tel abrutissement. Il faut relire les quatorze commandements de cette sourate entrante du Coran pour diriger la pensée musulmane vers un renouveau radical : vers la démocratie, la liberté et l’État de droit. »
(Y. B. A.)

Un essai essentiel pour comprendre l’esprit des révolutions démocratiques arabes, par l’un des tout premiers juristes du Maghreb, acteur de la reconstruction politique tunisienne.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
208
Code ISBN: 
978-2-13-059092-7
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos

Introduction
Les droits modernes
L’islam et la pensée des droits de l’homme
« Sache le droit, tu connaîtras ses hommes »
La norme universellement acceptable
La deuxième Fâtiha

Chapitre premier. — Le cri de la justice et la logique de l'indignation
Le sens du droit précède sa science
L’esprit de justice et ses porteurs
Les trois « vérités-droits »
Du jaillissement de l’esprit de justice
La loi de Hume, ou quand la norme est dans la chose

Chapitre II. — L'homme, « cet animal qui… »
Le corps et sa souffrance
L’islam et l’animal
La question du sacrifice
La preuve autoréférentielle

Chapitre III. — De l'esprit de justice à l'état de droit
Un certain droit
Croyant et citoyen
Un certain État
Les pesanteurs de l’histoire et les ruses de la tyrannie

Chapitre IV. — Les figures de l'homme
L’animal culturel
Imago Dei
Les droits de l’être-homme
Les droits fondamentaux entre les principes et les législations
« Vivre au moindre mal possible »

Chapitre V. — Libérer la liberté
Penser la liberté, au-delà du monde
L’organisation de la dépendance
La meilleure liberté possible

Chapitre VI. — Les trois défis de la dépendance
Défi de l’historicisme
Défi du naturalisme
Défi du culturalisme

Chapitre VII. — L'arc référentiel
Droits de l’homme et droits de Dieu
La parole incréée de Dieu
La parole inspirée
La question cruciale de la législation des droits
Le syndrome de Buridan

Chapitre VIII. — Du concordisme et de ses limites
Droits de l’homme et « révélationnisme »
L’inenvisageable brisure de l’arc
Les cas Jamâl al-Banna et Mohamad Talbi

Chapitre IX. — La lettre et l'esprit
La lettre de la loi et le mouvement de la vie
Protagonistes, enjeux, relecture
Les Maqâçid a-Shari‘a
La liberté de conscience

Chapitre X. — La loi de Dieu et la purification des sociétés impies
La destruction de la société impie (Jâhiliyya)
« Nos droits et libertés nous viennent de Dieu… »
‘Abdelqâdir ‘Ûda et la meilleure loi pénale possible
Égalité, liberté, démocratie islamiques

Conclusion
Les salafistes et « les autres »
Les batailles de la liberté

Bibliographie


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Yadh Ben Achour est professeur en droit public et philosophie du droit, spécialiste des idées politiques de l’islam, membre de l’Institut de droit international. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et en particulier, dans la même collection, d’Aux fondements de l’orthodoxie sunnite (PUF, « proche Orient », 2008/Tunis, CERES Éditions, 2009). Au lendemain de la Révolution du jasmin, il a été nommé président de la Commission de réforme politique de la Tunisie.


 

Avis et commentaires