La dangerosité saisie par le droit pénal - Geneviève Giudicelli-Delage - Voies du droit (les) - Format Physique et Numérique | PUF  

La dangerosité saisie par le droit pénal

Image: 
La dangerosité saisie par le droit pénal
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre numérique
Date de parution: 
17/09/2015
14,99 €
Article attaché: 
Disponible
Disponible en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

En un temps où trop souvent l’exploitation de faits divers dramatiques tient lieu de moteur pour la politique pénale au nom d’un principe de précaution perverti et de l’utopie du risque zéro, la dangerosité est saisie par le droit pénal.
Cet ouvrage est consacré au mouvement d’affranchissement néo-positiviste d’avec le droit pénal classique, non sans réserves, non sans freins. Le paradoxe de ce début de XXIe siècle réside dans une invocation et des garanties croissantes des droits fondamentaux et des droits de l’homme sans scrupule pour les exceptions comme la rétention de sûreté.
Le lecteur mesurera le poids des peurs individuelles et collectives?; comprendra la stigmatisation jusqu’à l’irrationnel de figures dangereuses qui ne sont pas partout les mêmes?; s’interrogera sur les faiblesses de l’évaluation de la dangerosité psychiatrique, criminologique et pénitentiaire ici ou là?; devinera dans le durcissement et le caractère aléatoire de la réaction sociale au crime la dangerosité de la dangerosité comme assise du droit pénal. Ce sont les fondements du droit pénal classique qui sont ébranlés voire bafoués?: le principe de légalité, le principe de nécessité, le principe de proportionnalité, la présomption d’innocence.
Déjà en 1982, Jean Carbonnier écrivait?: «?Les modernes ont mis en forme criminologique cette méfiance ancestrale, et c’est la théorie de l’état dangereux?: le menu fait symptomatique devrait être soigné, sinon puni, non pour le peu qu’il est, mais pour l’abîme qu’il dévoile?». Ne sommes-nous pas en train de bâtir sur le sable une société de la peur où l’égale dignité de chaque être humain est en danger sans que pour autant des gages nouveaux de sécurité accrue et de protection publique soient donnés??

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
320
Code ISBN: 
978-2-13-074041-4
Numéro d'édition: 
1

Sommaire

Table des matières: 

Liste des principales abréviations
Introduction
Prolégomènes. — Fragments archéologiques de la défense sociale 

Première partie. — Réflexions françaises
Une liaison dangereuse. Dangerosité et droit pénal en France 
L’irruption de la dangerosité dans les décisions du Conseil constitutionnel 
CEDH, X contre France : la rétention de sûreté devant la Cour européenne des droits de l’homme 

Seconde partie. — Variations étrangères
Les transformations de la défense sociale. Dangerosité et droit pénal en Belgique
Le doute profite à la sécurité. Dangerosité et droit pénal en Allemagne
De l’incapacitation à l’exclusion ? Dangerosité et droit pénal en Italie
« Je vous arrête pour le crime que vous allez commettre ». Dangerosité et droit en Angleterre et au Pays de Galles
« Jacob, Megan, Adam… ». Les nouvelles figures juridiques de la dangerosité aux États-Unis
Homo homini res est ? Dangerosité et droit au Canada

Conclusion

Bibliographie générale
Index

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Geneviève Giudicelli-Delage et Christine Lazerges sont professeurs à l’École de droit de la Sorbonne Université Paris 1 et directrice pour l’une du Master II de droit pénal et politique criminelle en Europe et pour l’autre de l’École doctorale de droit comparé.

 

Avis et commentaires