La crise des identités - Claude Dubar - Lien social (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

La crise des identités

Image: 
La crise des identités
Sous-titre: 
L' interprétation d'une mutation
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
07/07/2010
25,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L’ouvrage dresse un bilan des changements intervenus dans la société française, depuis les années 1960, en matière de vie privée, de vie de travail et de croyances symboliques (religion, politique, etc.). Il les rattache à trois processus ayant connu, dans la dernière période, des développements significatifs : le processus d’émancipation des femmes, le processus de rationalisation économique et le processus de privatisation des croyances. Il en propose l’interprétation suivante : les formes antérieures d’identification des individus (culturelles, statutaires…) ont perdu leur légitimité et les formes nouvelles (réflexives, narratives…) ne sont pas encore pleinement constituées ni reconnues. Ce constat de crise est lié à une conjoncture économique, politique et symbolique particulière : globalisation des échanges et montée d’une nouvelle économie, remise en cause des États-nations et effondrement du communisme « réel », diversification des formes de vie privée et de rapports entre les sexes. Cette conjoncture tend à exacerber les questions identitaires et à multiplier les crises existentielles.
Ces difficultés à se définir soi-même et à définir les autres, à faire des projets et à les faire reconnaître, à mettre en mots les trajectoires personnelles et les histoires collectives s’expliquent par la traversée d’une phase critique de la dynamique des sociétés modernes, déjà bien repérée par Max Weber, il y a près d’un siècle : celle au cours de laquelle les identifications défensives, de type « communautaire », bloquent l’émergence d’identifications constructives mais incertaines, de type « sociétaire ». Qu’il s’agisse des notions de « sujet apprenant » à l’école ou de « compétence » dans l’entreprise, de révélation amoureuse dans la vie privée ou d’engagement authentique dans la vie publique, ces nouveaux « modèles d’individualité » se heurtent à la montée de crises identitaires particulièrement aiguës.


  


Caractéristiques

Nombre de pages: 
256
Code ISBN: 
978-2-13-058365-3
Numéro d'édition: 
4
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface à la troisième édition

Introduction
Identités, identifications et formes identitaires
Les sociologues et l'identité sociale
Sur la notion de crise
La démarche du livre


Chapitre premier. — Dynamiques historiques des formes identitaires
L'historicité des formes identitaires
Processus de civilisation et dynamiques des Identités Nous-Je (Elias)
Processus de rationalisation et formes communautaires et sociétaires (Weber)
Processus de libération et conscience de classe (Marx-Engels)
Diversité des trajectoires et des identités ouvrières

Chapitre II. — Dynamiques de la famille et crise des identités sexuées
Le processus d'émancipation des femmes
Les grands débats de la sociologie de la famille
La relation amoureuse et ses enjeux identitaires
Récits de divorce et identités narratives

Chapitre III. — La crise des identités professionnelles
Le processus de modernisation : rationalisation et destruction créatrice
L'évolution des emplois : le cas français
Les transformations du travail : tendances et incertitudes
La crise des identités catégorielles de métier
Identités au travail, conflits sociaux et rapports de classe

Chapitre IV. — Religion, politique et crise des identités symboliques
Le processus de privatisation du religieux : désinstitutionnalisation ?
Crise des repères, références et clivages politiques
Incivilités, délinquances et perte du lien social
Crises du militantisme et de la représentation partisane
Mutations de la représentation politique
Identités symboliques et médiations politiques (1968-1998)

Chapitre V. — Construction et crises de l'identité personnelle
Phénoménologie des crises d'identité
L'alternative : repli sur soi ou conversion identitaire
Une théorie psychologique de l'identité personnelle ?
Une conception de l'identité personnelle : le sujet apprenant ?
Processus identitaires et trajectoires d'immigration
Identité personnelle et parcours individuels
L'identité narrative : les langages de l'identité personnelle

Conclusion générale
Bibliographie


  

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Claude Dubar est professeur émérite de sociologie à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, fondateur du laboratoire Printemps (Professions-Institutions-Temporalités) unité mixte de recherche 8085 du CNRS. Ses travaux portent sur les politiques et pratiques de formation continue, sur la sociologie des groupes professionnels, sur l’insertion des jeunes, la socialisation et les identités. Il a publié récemment La formation professionnelle continue (La Découverte, « Repères », 5e éd. 2004), La socialisation. Construction des identités sociales et culturelles (A. Colin, 3e éd. 2000), Sociologie des professions (A. Colin, 2e éd. 2005, avec P. Tripier), Analyser les entretiens biographiques (2e éd. Presses de l’Université Laval, 2004, avec D. Demazière), Faire de la sociologie (Belin, 2006). Il a été président de la Société Française de sociologie (devenue Association Française) de 1999 à 2001.


 

Avis et commentaires