La République raciale. 1860-1940 - Carole Reynaud-Paligot - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

La République raciale. 1860-1940

La République raciale. 1860-1940
La République raciale. 1860-1940
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
10/11/2021

Résumé

Ce livre retrace l’histoire de la notion de race et des débats qu’elle a suscités entre 1820 et 1930. Issue des sciences naturelles, la race a fait l’objet d’usages scientifiques et politiques aux lourdes conséquences éthiques. Elle a été au cœur d’une nouvelle science, l’anthropologie, qui s’est inscrite dans l’idéologie et dans les réseaux de la Troisième République, et qui a nourri les imaginaires et justifié la rhétorique comme les pratiques républicaines, notamment coloniales. En mettant en œuvre une historicisation rigoureuse et en mobilisant un large corpus, ce livre apporte une importante contribution à l’étude de l’inscription d’une culture raciale inégalitaire et hiérarchisante dans la France du XIXe et du premier XXe siècle.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
612
Code ISBN: 
978-2-13-083317-8
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface de Christophe Charle

 

Succès d’un paradigme, misère d’une idéologie

République raciale ou république impériale ?

Introduction

Méthode et définition

De la race au paradigme racial

 

CHAPITRE I. – Classification et hiérarchisation

Naissance d’un mot

Ordonner et hiérarchiser

Anatomie comparée et gradation des hommes

 

CHAPITRE II. – Premiers usages politiques de la tion de race

Racialisation des origines nationales : le mythe gaulois

Les frères Thierry : usages sociaux du mythe gaulois

Histoire et science naturelle

Michelet entre race, géographie et histoire

Pessimisme face à l’aptitude à la perfectibilité des races inférieures

Incertitudes monogénistes

L’agnosticisme de Léonce Manouvrier

 

CHAPITRE VI. – Le roman anthropologique : « Nos ancêtres les Gaulois »

Celtes et Kymris

Quand l’archéologie et la préhistoire s’en mêlent

Les Gaulois des manuels scolaires

 

CHAPITRE VII. – Race et ethnogénèse de la nation française

Renan, penseur de la nation

Alfred Fouillée, l’hérédité raciale au cœur des identités collectives

Fustel et les invasions germaniques

Camille Jullian, entre continuité et rupture

 

CHAPITRE VIII. – La Psychologie des peuples fin de siècle

Race et hérédité psychologique

La psychologie ethnique de Charles Letourneau

La psychologie des peuples à l’École libre de sciences politiques

Inégalité raciale et mixophobie

Race et « psychologie scientifique »

CHAPITRE IX. – Historiens et géographes face aux problématiques raciales

Entre race et histoire

L’école française de géographie

 

CHAPITRE X. – L’école durkeimienne : ruptures et permanences

Sociologie versus raciologie ?

La mentalité primitive selon Lucien Lévy-Bruhl

Psychologie collective versus psychologie des peuples ?

Affirmation d’une ethnologie culturelle

L’Institut d’ethnologie de l’Université de Paris

CHAPITRE XI. – Usages coloniaux

L’anthropologie au service de la politique coloniale

Les opposants à la politique coloniale

Défenseurs et praticiens de la colonisation

Anthropométrie et classification raciale

Hérédité raciale et psychologie ethnique en terres coloniales

Perfectibilité des indigènes

La question métisse

La politique des races

Droits et représentation politique des indigènes

Différencialisme racial et politique scolaire

 

CHAPITRE XII. – Le temps des doutes et des nouveaux espoirs scientifiques 1910-1940

Évolutions au seuil de la Première Guerre mondiale

Science et guerre

État des lieux dans les années 1930

Faillite de l’anthropométrie ?

Nouvelles perspectives : la sérologie et la génétique

Les tentatives de classification

 

CHAPITRE XIII. – Racisme, antiracisme et eugénisme

Mobilisations « antiracistes »

Les races sont-elles égales ?

 

VIII La République raciale. Une histoire

Tentations eugénistes

Dérives antisémites

 

CHAPITRE XIV. – La psychologie des peuples des années 1930

Nouvelles perspectives scientifiques

La psychologie des peuples à l’Université

La race blanche face au « flot montant des races de couleur »

 

CHAPITRE XV. – Colonisés et immigrés

Les failles coloniales de l’universalisme républicain

Immigrés sur le sol métropolitain : désirés et indésirables

René Martial, la sérologie au service de la sélection raciale

 

Conclusion

Sources et bibliographie

 

Index 

Autour de l'auteur

Carole Reynaud-Paligot enseigne l’histoire et la sociologie à l’Université de Bourgogne. Elle est notamment l’auteur de De l’identité nationale (Puf, 2011), de L’École aux colonies, entre mission civilisatrice et racialisation (1916-1940) (Champ Vallon, 2020) et des Fondateurs de la socio-anthropologie (EUD, 2021)

18,00 €
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Lire un extrait