La France du XVIe siècle, 1483-1598 - Arlette Jouanna - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

La France du XVIe siècle, 1483-1598

Image: 
La France du XVIe siècle, 1483-1598
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
27/04/2016
21,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La France du XVIe siècle est-elle une monarchie absolue ou un assemblage hétéroclite de territoires plus ou moins gouvernables ?
Quelles sont les caractéristiques de ce siècle de « Renaissance » et de mutations ?
Quelles ont été les conséquences des guerres civiles qui l’ont traversé ?


Telles sont quelques-unes des questions auxquelles répond ce manuel en démontrant que le XVIe siècle est en France un temps d’intense réflexion sur la nature de la royauté. La monarchie, déjà enracinée dans les mœurs de la fin du Moyen Âge, tant par l’allégeance du peuple que par les progrès de l’appareil d’État, va s’affermir tout au long de la Renaissance. Les guerres civiles qui agiteront ce siècle de tensions religieuses seront une épreuve fondatrice qui forgera la France moderne.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
720
Code ISBN: 
978-2-13-073582-3
Numéro d'édition: 
3
Format
14.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

I – Le temps de la Renaissance, 1483-1559

Première partie – Les conditions de l’existence

1 – Une population en hausse
2 – Le Roi et le royaume sous le regard de Dieu
3 – Hiérarchie et noblesse
4 – La diversité des groupes nobiliaires
5 – Les transformations lentes de la paysannerie
6 – L’essor urbain et l’élan économique
7 – Les fêlures de la concorde sociale

Deuxième partie – La construction monarchique

8 – Les structures collégiales et consultatives du pouvoir sous Charles VIII et Louis XII (1483-1515)
9 – Le nouveau style monarchique de François Ier (1515-1547)
10 – La conjoncture de guerre, l’aventure italienne
11 – L’affermissement de l’appareil d’État sous François Ier et Henri II (1515-1559)
12 – Les officiers du Roi et la patrimonialité d’une partie de la puissance publique
13 – La noblesse et l’affirmation du pouvoir royal
14 – La résurgence des débats sur la puissance absolue sous le règne de Henri II (1547-1559)

Troisième partie – Renaître, restaurer, réformer
15 – La « restitution de toutes disciplines »
16 – La Renaissance artistique
17 – Les aspirations au renouveau spirituel et leurs premières manifestations en France
18 – L’émergence du calvinisme
19 – Réponses catholiques
20 – L’éclosion des églises réformées

II – Le temps des guerres civiles (1559-1598)

Première partie – Le rejet violent du premier essai de tolérance civile (1559-1568)

21 – La crise d’Amboise et l’avènement politique des « moyenneurs » 
22 – La concorde impossible
23 – La montée des intransigeances
24 – Le pari risqué de la tolérance civile et le déclenchement de la guerre
25 – La première guerre civile (printemps 1562-printemps 1563)
26 – L’effort de restauration de l’autorité monarchique (1563-1567)
27 – Difficile coexistence et rechute dans la guerre

Deuxième partie – Internationalisation et politisation des enjeux (1568-1577)
28 – Les Huguenots et les gueux, la troisième guerre (1568-1570)
29 – Le retour à la tolérance civile et son sabotage (1570-1573)
30 – Le combat des monarchomaques pour la souveraineté du peuple
31 – L’union des Malcontents contre la tyrannie, la cinquième guerre (1574-1576)
32 – La rapide désintégration des conquêtes des Malcontents (1576-1577)
33 – Les réactions de défense de la souveraineté royale
34 – Heurs et malheurs des temps

Troisième partie – La reconstruction monarchique au péril de la Ligue (1577-1598)
35 – La reprise en main du royaume par Henri III (1577-1584)
36 – Réforme catholique et naissance de la Sainte Ligue (1584-1587)
37 – Le « coup de majesté » de 1588 et le régicide de 1589
38 – « Zélés » contre Politiques (1589-1594)
39 – La dépression des années 1585-1595
40 – La résignation à la tolérance (1594-1598)

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Arlette Jouanna est professeur émérite à l’université de Montpellier III.

Avis et commentaires