L' objet quadruple - Graham Harman - MétaphysiqueS - Format Physique et Numérique | PUF  

L' objet quadruple

Image: 
L' objet quadruple
Sous-titre: 
Une métaphysique des choses après Heidegger. Traduit par Olivier Dubouclez
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
10/11/2010
19,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Qu’est-ce qu’une chose ? « Question déjà ancienne. Elle n’est toujours neuve que parce qu’il faut sans cesse la poser à nouveau », observait Heidegger.
C’est le traitement de cette question fondamentale de la métaphysique qu’entreprend, à nouveaux frais, Graham Harman en proposant une théorie originale de l’objet compris comme une unité autonome et concrète. Un objet, en effet, n’est jamais épuisé par l’usage ou la connaissance que j’en prends. Sa réalité ne se réduit pas non plus aux interactions qu’il peut avoir avec les autres objets qui l’entourent. Il outrepasse toute perspective et toute synthèse qui prétendraient le soumettre, possédant un « en soi » qui, enfoui dans les profondeurs mêmes de l’être, en assure l’altérité radicale. La question Qu’est-ce qu’une chose ? en cache donc une autre, plus inquiétante : Comment penser ce qui, du réel, ne se montre en aucun cas ?
Rouvrant un dossier qui semblait clos depuis la mise au ban de la « chose en soi » kantienne, l’auteur trouve dans la phénoménologie les concepts de base de cette remarquable aventure ontologique : dans la pensée husserlienne de l’objet intentionnel et, plus encore, dans l’analyse heideggérienne de l’outil dont Graham Harman suggère la continuité avec le thème mystérieux du « Quadriparti ». C’est alors que l’objet pourra se laisser penser dans toute sa profondeur, réalité multipolaire et conflictuelle, à la fois manifeste et retirée, dont le présent ouvrage dessine la carte inédite.


— Olivier Dubouclez —


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
168
Code ISBN: 
978-2-13-057911-3
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avant-propos

Introduction

Chapitre premier. — Démolition et ensevelissement
Démolition
Ensevelissement
Démolir et ensevelir à la fois
Les objets

Chapitre II. — Les objets sensuels
L’objectivité immanente
Les esquisses
Traits éidétiques
Résumé

Chapitre III. — Les objets réels
L’analyse de l’outil
Au-delà de la théorie et de la pratique
Anti-Copernic
Deux tensions

Chapitre IV. — À propos de Heidegger
Trois sortes de présences
La temporalité sans le temps
La monotonie de Heidegger
Le réalisme des êtres-outils

Chapitre V. — La causation indirecte
Occasionnalisme et scepticisme
Le point de contact
L’asymétrie du contact
Sur les structures quadripartites

Chapitre VI. — Le quadriparti de Heidegger
Das Geviert chez Heidegger
Interpréter le quadriparti de Heidegger
Des objets au monde
D’autres problèmes posés par le quadriparti de Heidegger

Chapitre VII. — Le nouveau quadriparti
Passage en revue des autres pôles
Temps, espace, essence et eidos
Sur la fission et la fusion
Sur la notion de tension

Chapitre VIII. — Psyché et niveaux de réalité
Niveaux d’objectivité
L’intérieur des objets
Sur le panpsychisme
Sur le polypsychisme

Chapitre IX. — Ontographie
Répartition en familles
Le rouge et le noir : tensions
Le rouge et le rouge : radiations
Le noir et le noir : jonctions£

Chapitre X. — Le réalisme spéculatif
Objets et réalisme
Les polarités entre les objets
Étendre la théorie


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Graham Harman est un philosophe américain né en 1968. Professeur et directeur scientifique à l’Université américaine du Caire, il est l’auteur notamment de Tool-Being. Heidegger and the Metaphysics of Objects (Open Court, 2002) et de Guerilla Metaphysics. Phenomenology and the Carpentry of Things (Open Court, 2005). L’Objet quadruple est son premier livre traduit en français.

Ouvrage traduit par Olivier Dubouclez, ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et agrégé de philosophie. Il a notamment publié Valère Novarina. La physique du drame (Les presses du réel, 2005) et a traduit, aux PUF, Corps cartésiens (« Épiméthée », 2004).


 

Avis et commentaires