L' immeuble du mobile - Philippe Roy - MétaphysiqueS - Format Physique et Numérique | PUF  

L' immeuble du mobile

Image
L' immeuble du mobile
L' immeuble du mobile
Sous-titre: 
Une philosophie de la nature avec Châtelet et Deleuze
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
26/04/2017
29,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Comment une philosophie de la nature est-elle encore possible ? C’est le problème auquel répond ce livre, à la suite de Gilles Châtelet et de ses Enjeux du mobile. Chemin faisant, le lecteur franchira les paliers physico-mathématiques de la nature, s’imprégnant de leurs différentes mobilités. Il cheminera par gestes dans l’immeuble du mobile. On explorera donc une pensée du geste, diagrammatique, dialectique, donnant autrement accès à certaines théories scientifiques. Il conviendra de prendre-sur-soi, de s’écarteler, de tourner autour de soi, de se mettre en vrille… gestes de l’affection de soi par soi qui est celle du temps, du virtuel événementiel selon Gilles Deleuze. La nature sera donc aussi celle de la profondeur du virtuel, de l’événementialité quantique. Le lecteur entendra même parler de fantômes, de vampires et du Horla, car que serait une philosophie de la nature si nos ancrages et nos engagements dans le monde n’étaient pas aussi ceux de la nature en nous, dans notre dos ? L’immeuble du mobile est en nous comme nous sommes en lui. Le paradoxe doit être pris au sérieux : on parlera bien de science dans une maison hantée.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
312
Code ISBN: 
978-2-13-059508-3
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Chapitre 1 – Mondanité
1/ L’arpenteur du rez-de-chaussée et ses troubles. Prendre sur soi
2/ D’rôles de zéro
S’écarteler à l’horizontale
Trace et traçage : le tracé
3/ La chambre de la verticale
Oblique d’Oresme
Propulsion vers madame la verticale
De grâce rendez leur dignité aux obliques !
4/ Lumière d’horizon
Lumière sur la verticale
L’éclairage de la chambre et la projection au sol
Les formules de la chambre
Façons de la matière
La chambre vibre, au revoir madame


Chapitre 2 – Premiers abords de la membrane
1/ Spectres
Le tableau à deux faces
Quantons sur spectres
2/ Premiers contacts avec la membrane
Le temps de la membrane
Premières intensités de la membrane : tourner-accélérer, gravite
3/ Multiplier, les nombres complexes
Multiplier sans additionner
Tourner en multipliant
4/ Les différences dans le temps, déphasages quantiques


Chapitre 3 – Épiderme et monadisme
1/ Monades, tours de mains et tactilité
2/ Un monadisme de surface
Courbure
Topologie
3/ Engendrement sous influences de l’épiderme
4/ Place et vie de l’épiderme


Chapitre 4 – Oreilles et boucles
1/ L’opposition réelle
2/ Retentissements dans l’immeuble
Diapasons
Boucle électrique d’oreilles
3/ Boucles et trous


Chapitre 5 – Le virtuel-intensif
1/ Une histoire de fantômes
2/ Le virtuel et ses découpes
La monadologie
Spatium
Virtualités et intensités
3/ Première approche de l’expérience de pensée
Singularités : première !
Expérience monadique
4/ Retour dans la mondanité
Détermination et indétermination
Vue sur l’immeuble
La réalisation
5/ Retour sur l’épiderme
Tenseurs
Lumière épidermique


Chapitre 6 – Le virtuel et le temps
1/ Dépliage de l’immeuble
2/ Niveaux du temps
Scission
Cristal et temps du passage
3/ L’expérience de pensée
4/ Réalités du cristal
Miroir encore
La cristallisation du quanton: une individuation


Chapitre 7 – Mobilités dans la membrane
1/ La mobilité par soi
2/ Le promeneur et ses promenades
Chemins
Les bras en pointillés du potentiel
3/ Chute dans la mondanité
4/ Mobilité de l’immeuble
5/ Individuation, singularité et élection : l’intégrale des chemins


Chapitre 8 – Le niveau diagrammatique
1/ Le va-et-vient entre la nature et la pensée
2/ Contemplations opératives
La diagrammatisation de la perception
Contemplations quantiques
3/ L’expression diagrammatique


Chapitre 9 – Vers la profondeur en hauteur, dans notre dos …
1/ Des circuits plus profonds, du côté du virtuel
2/ Production de la hauteur de l’immeuble
Dans notre dos
Articulation dialectique
3/ Propulsion athlétique


Chapitre 10 – La chair
1/ La fête des gestes
Tire-bouchons
Lignes de force
2/ L’entrelacs axe-boucle
3/ Les renvois multiplicatifs
4/ La chair de la membrane
Champs
Corps


Chapitre 11 – Le virtuel-Temps : vers l’événementialité quantique
1/ Le virtuel-Temps
L’Evénement
Opposition réelle et dualités du Temps. L’écho
2/ L’interaction électron-photon
La particule virtuelle et son circuit
Diagramme de l’événement
3/ Pointes et nappes (circuits)
Pointes
Nappes (circuits)
4/ L’événementialité
Le problématique
Palpitations et transfigurations


Chapitre 12 – Geste-événement
Événement et geste (allusion, singularité)
Geste-événement et niveau diagrammatique
Conquêtes et expérimentations
Subjectivités, signature et décision  
Note sur le rapport entre intuitif et discursif


Épilogue
1/ Vers un palier 4...
Connexions et points de vue
Les monades-fibres
Potentiel-vecteur-connexion
Immobilisation
2/ Des coulisses où l’on se croise ?
Nœuds
Remobilisation
La différence
Affections de soi par soi
3/ Cris, tambour, danse, danse, danse, danse !
Les paliers de l’être
L’immeuble du mobile

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Philippe Roy est enseignant et docteur en philosophie (sa thèse à l’université de Paris 8 était intitulée : « Gestes et diagrammes politiques »). Il a fait paraître chez L’Harmattan en 2012 Trouer la membrane. Penser et vivre la politique par des gestes.

Avis et commentaires