L' homme et l'œuvre - José-Luis Diaz - Littéraires (Les) - Format Physique et Numérique | PUF  

L' homme et l'œuvre

Image: 
L' homme et l'œuvre
Sous-titre: 
Contribution à une histoire de la critique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
23/03/2011
26,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« Aller droit à l’auteur sous le masque du livre » : tel est le mot d’ordre de la critique beuvienne dans la première moitié du XIXe siècle, tandis que l’enseignement et l’édition commencent à imposer le syntagme « l’homme et l’œuvre ». Mais qu’en est-il avant ? et après ?
Conçu comme une contribution à l’histoire de la critique, cet ouvrage s’attache à suivre les diverses phases de l’interprétation biographique des œuvres littéraires : résistances d’abord à l’âge classique et au début des Lumières, puis montée en puissance par phases successives de la curiosité biographique tout au long du XVIIIe siècle. La critique biographique que fonde Sainte-Beuve s’inscrit, en le modifiant déjà, dans le paradigme biographique que le préromantisme a dessiné et qui s’impose à l’âge romantique. Sous le signe du paradoxe, la période suivante prône le culte de l’« impersonnalité » tout en consacrant le triomphe de la biographie dans l’édition et dans l’enseignement, à l’image des « écrivains critiques » ambigus quant au biographique : les Goncourt, Barbey d’Aurevilly, Zola. Entre Proust et Barthes, le livre s’achève sur une vision synoptique du XXe siècle : Contre Sainte-Beuve de Proust, succession de diverses « morts de l’auteur » (Valéry, Blanchot, Barthes), puis, à partir des années 1970, retour de l’auteur par la petite porte des biographèmes, annonciateur de la mode des biofictions…


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
250
Code ISBN: 
978-2-13-058502-2
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Commencements

Chapitre premier. — De Xénophon à Voltaire
Entrée en scène des « Vies »
À l’âge du « moi haïssable »
Premiers signes d’intérêt

Chapitre II. — Les philosophes contre la biographie
Résistances philosophiques
Contre l’« auctoritas »
La vie entre parenthèses

Chapitre III. — L’âge des « minuties »
Évolution des genres
Les ana, suite et fin
Minuties, particularités, petites choses
Un premier enquêteur biographique
Un désir de « Mémoires »
Par la porte des détails

Chapitre IV. — Au temps des éloges académiques
Manières d’écrire la Vie des grands hommes
L’éloge, genre roi
Pour ou contre la statuaire oratoire
La conformité vie/œuvre
Stéréotypie des biographèmes
La vertu mieux que le génie
Vignettes mémorables
La mort du sage

Chapitre V. — Une nouvelle curiosité biographique
À la recherche de l’« intérieur »
L’éloge répudié
Promotion de la « vie privée »
Le « personnel » de l’écrivain
« Traiter l’auteur comme son livre »
Biographie et autobiographie
Commencements du « biographisme »
Les malheurs de l’énergie

Chapitre VI. — « Un siècle de biographies »
Une « corrélation intime » entre la vie et l’œuvre
« No poem is equal to its poet »
Des prêt-à-vivre stéréotypés
Où la passion conduit à la manufacture
Un débat contradictoire
L’antibiographisme à l’âge romantique
Les romantiques contre la biographie
Sous les feux de la satire
Comment écrire la vie du poète ?
Une faim de biographies
La biographie est difficile

Chapitre VII. — Quatre systèmes biographiques
La biographie érudite
Les doctrinaires face à la biographie
L’idéal de la biographie romantique
Et Sainte-Beuve ?

Chapitre VIII. — Sainte-Beuve à la recherche de « l’homme »
L’âme de la critique
L’entrée en biographie
« Aller droit à l’auteur sous le masque du livre »
L’homme avant le rôle
Synopsis biographiques
L’art de la biographie
Biographe en second
Le portrait mieux que la biographie
Naturaliste des esprits

Chapitre IX. — Situation du biographique à la fin  du XIXe siècle
« Impassibles » et « impersonnalistes »
Du côté des réalistes
Rémanences du paradigme biographique
La machine biographique
Le sacre des « hommes de rien »
Persistance et mutations de la critique biographique
Sainte-Beuve comme balise
Critiques de la raison biographique
Changement de cadastre

Chapitre X. — De Proust à Barthes
Résistances du biographique
L’antibiographisme à vol d’oiseau
Le social contre l’individuel
Proust contre Sainte-Beuve ?
Du côté de la poétique
Absence d’auteur, absence d’œuvre
Barthes, le pluriel du « texte » et le retour des « biographèmes »

Note bibliographique
Index des noms


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

José-Luis Diaz est professeur de littérature française à l’Université Paris 7-Diderot. Il a notamment publié L’Écrivain imaginaire. Scénographies auctoriales à l’époque romantique en France (Champion, 2007) et Devenir Balzac : l’invention de l’écrivain par lui-même (Pirot, 2007).


 

Avis et commentaires