L' enfant, la mère et la question du père - Gérard Neyrand - Recherches scientifiques - Format Physique et Numérique | PUF  

L' enfant, la mère et la question du père

Image: 
L' enfant, la mère et la question du père
Sous-titre: 
Un bilan critique de l'évolution des savoirs sur la petite enfance
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
23/02/2011
29,50 €
Article attaché: 
En rupture
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Beaucoup plus qu’on ne peut généralement le penser, l’attitude des parents à l’égard de leur enfant, la façon dont ils se le représentent et les relations qu’ils entretiennent avec lui sont tributaires de l’état des connaissances savantes sur la petite enfance. Ce sont ces savoirs issus de la médecine, de la psychologie, des sciences humaines, qui délimitent le cadre de référence à travers lequel l’enfance est perçue. Les normes éducatives mais aussi les attitudes de tout un chacun à l’égard de l’enfant sont façonnées par ces discours savants. La parentalité – l’art d’être parent –, qui semble pourtant si naturelle, y trouve sa légitimité.
L’étude de l’évolution de ces savoirs depuis la dernière guerre mondiale montre bien l’importance de ceux-ci comme cadre de référence de la société à l’égard du petit enfant. Mais ces savoirs évoluent, et bien souvent de façon contradictoire et conflictuelle. L’importance prise récemment par la question du père et les polémiques développées auparavant sur l’intérêt de l’accueil collectif le montrent à l’évidence. En fait, la légitimité du discours scientifique masque son caractère hypothétique, alors même que la diffusion de ce discours par les médias tend à le constituer en discours de la vérité.
Le chemin est long de l’émergence de la théorie de la carence maternelle après-guerre aux questionnements sur la filiation suscités par les techniques de procréation médicalement assistée. Une image se construit, celle de l’enfant-sujet à multiples facettes?: l’épanouissement, la performance et la vulnérabilité. L’impact des théories psychanalytiques s’y donne à lire. Plus récemment, les travaux sur les apprentissages précoces favorisent l’investissement parental sur les performances d’un « super bébé » qui devra affronter l’âpreté de la compétition scolaire et sociale. Autant d’approches montrant qu’à l’heure actuelle, le petit enfant est constitué en enjeu social de la parentalité, et plus globalement encore, de la conception de la personne humaine.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
408
Code ISBN: 
978-2-13-058816-0
Numéro d'édition: 
3
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction


Première partie. — Généalogie de notre regard sur les bébés
Une nouvelle appréhension de l'humain
La reconnaissance de l'affectivité du jeune enfant (l'après-guerre)
L'espace d'une polémique. Réponses critiques à la théorie de la carence
L'irruption d'une critique radicale

Seconde partie. — L'enfant sujet face aux mutations de la socialité
Les années 80 et l'émergence de la question des pères
Regards contemporains sur le jeune enfant
La reformulation médiatique

Conclusion. — Vers une recomposition des représentations

Annexe. — Analyse du discours des magazines sur la petite enfance

Bibliographie


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Gérard Neyrand, sociologue, est professeur à l’Université Toulouse 3 et dirige le Centre interdisciplinaire méditerranéen d’Études et de Recherches en Sciences sociales à Bouc-Bel-Air (13320).


 

Avis et commentaires