L' œuvre de Miguel Hernández à partir de 1934 : les révolutions d'une voix - Bénédicte Mathios - CNED - Format Physique et Numérique | PUF  

L' œuvre de Miguel Hernández à partir de 1934 : les révolutions d'une voix

Image: 
L' œuvre de Miguel Hernández à partir de 1934 : les révolutions d'une voix
Sous-titre: 
Du labyrinthe des formes à l'essence du poétique
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
17/11/2010
19,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Il existe une difficulté certaine à parler aujourd’hui de la poésie de Miguel Hernández (1910-1942), parce que beaucoup de choses ont été dites au sujet de cette œuvre qui passionna — et divisa — les critiques français et espagnols. Ce qui trouble l’esprit, en outre, est la parfaite adéquation de la vie de Miguel Hernández avec sa poésie, que l’on ne saurait comprendre sans la nécessaire connaissance d’une existence fulgurante, au cœur des événements politiques et de la guerre civile ayant secoué l’Espagne pendant les années 1936-1939. De El rayo que no cesa (1936) à Cancionero y romancero de ausencias (1938-1942), en passant par la poésie engagée, Miguel Hernández atteint une condensation du poème qui, liée à un vécu personnel tragique, offre un propos universel. Le poème touche alors à une limite ténue entre journal intime et incarnation poétique, évocation d’une expérience où coexistent vie et mort, présences et absences. En cette année où le centenaire de la naissance de Miguel Hernández est célébré en Espagne et en France, il est enthousiasmant de réfléchir à la portée de ses écrits, à l’aune de nouvelles lectures — parmi lesquelles celle proposée par cet ouvrage, que suscite la richesse toujours actuelle de cette œuvre.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
176
Code ISBN: 
978-2-13-058182-6
Numéro d'édition: 
1
Format
14.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

I. — Une existence brève et passionnée
Enfance et formation (1910-1930)
Premier voyage à Madrid (1931-1932)
Retour à Orihuela (1932-1933)
De nouveau à Madrid (1934)
1935 : le changement idéologique
La tragédie de la guerre civile (1936-1939)
Fin d’une existence tragique

II. — Premières œuvres (1930-1936)
Le culte de la métaphore
Trois livres sur le thème amoureux : Imagen de tu huella (1934), El silbo vulnerado (1934), El rayo que no cesa (1934-1935), publié en 1936

III. — El rayo que no cesa : intertextualité, métapoésie, un recueil fondateur
Entre citations et hypertextes, la quête d’une voix
Figures du sujet créateur
« Yo» et « tú » fondateurs de l’esthétique poétique du Rayo
Métasonnets métaphoriques
Thématiques du sujet lyrique
Conclusion

IV. — Viento del pueblo : lyrisme, souffle épique et critique sociale. Ampleur des formes poématiques
L’engagement (1937-1939)
Viento del pueblo (1937) : une voix lyrique au cœur de l’épopée
Silva et élégie
Silva et incitation à la lutte
Silvas et motifs uniques
Silva : forme du panégyrique et de la satire
Romances : espaces paradoxaux de l’épopée et de la méditation
Cuartetos, cuartetas : portraits d’une société en guerre
Sonnet et espinela : deux « cas particuliers »
Conclusion globale sur Viento del pueblo

V. — Cancionero y romancero de ausencias (1938-1941) : la concision du tragique
Espaces de l’absence : le fils mort
Cimetière, cercueil, enfouissement : élaboration de la limite vie-mort
L’absence comme éloignement : le sujet et la femme aimée
Amplification de la séparation mortuaire ou amoureuse
Universalisation des espaces de l’absence
Poèmes de l’espérance : corps et espaces de la fécondité
Cancionero y romancero de ausencias : étude des analogies
L’eau vitale, l’eau des larmes
Le vent, facteur de destruction
L’importance de la végétation dans la construction métaphorique du Cancionero
Fleurs, herbes, mauvaises herbes, actants de la vie
Les fruits : opulence contre pauvreté
Isotopies de l’animalité
Images du cosmos
Champs lexicaux vestimentaires, guerriers, carcéraux
Conclusion

Conclusion générale
Références bibliographiques


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Bénédicte Mathios, professeur à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, travaille sur la poésie contemporaine hispanophone.


 

Avis et commentaires