L' écran éblouissant - Michel Mourlet - Perspectives critiques - Format Physique et Numérique | PUF  

L' écran éblouissant

Image: 
L' écran éblouissant
Sous-titre: 
Voyages en Cinéphilie (1958-2010)
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
09/02/2011
25,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

La cinéphilie m’apparaît comme une île assez lointaine où l’on ne va plus guère ; en tout cas, on ne s’y rend plus de la même façon que dans ma jeunesse. Il nous arrivait souvent de sauter dans un train, dans un avion, pour voir un film à Londres, assister à une rétrospective à Milan ou faire la connaissance d’un metteur en scène américain dans un festival espagnol. Ce que j’appelle « Voyages en Cinéphilie », c’était cela, au sens propre mais aussi au sens figuré : des découvertes incessantes, des rencontres, des amitiés surtout. Bien plus qu’une manie de collectionneur, qu’une accumulation d’images tapissant nos boîtes crâniennes, la cinéphilie pour nous était un art de vivre.
Les chapitres qui relatent ici mes « voyages » s’échelonnent sur plus d’un demi-siècle. Bazin, Tati, Sautet, Tavernier, Rohmer, Losey, Lang, DeMille, Preminger, Cottafavi, un dialogue très singulier avec Hubert Ricard – philosophe lacanien et cinéphile mac-mahonien de la génération suivante – constituent les haltes majeures de cet itinéraire, depuis l’éblouissement, les enthousiasmes et les colères des débuts jusqu’au regard apaisé d’aujourd’hui.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
304
Code ISBN: 
978-2-13-058684-5
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface par Marc Cerisuelo

Avant-propos

Conversations en 2008-2010
Avec Hubert Ricard, philosophe lacanien
Sur le cinéma français, avec Michaël Rabier
Sur André Bazin, avec Hervé Joubert-Laurencin


Un jour de fête avec Tati

Hulot, Groucho, drôles d’oiseaux

Quand Sautet gérait l’imprévisible

Tavernier, le regard droit

Trois « instantanés » de Joseph Losey

Dernier déjeuner avec Fritz Lang

Présentation de Cecil B. DeMille

DeMille, l'enfance de l’art

Cinéma contre roman

Considérations sur la couleur

Éloges funèbres

Le film noir

L’affaire Godard-Bazin

Coups d’œil et pieds de nez

Annexes
Les confidences de M. Hulot
Dialogue avec… Otto Preminger, Vittorio Cottafavi, Claude Sautet, Joseph Losey
Bazin, Mourlet : convergence et oppositions

Index des noms et des titres


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Essayiste, romancier, auteur dramatique, chroniqueur, Michel Mourlet s’est d’abord fait connaître comme critique et théoricien du cinéma. Son manifeste, « Sur un art ignoré », publié dans le numéro 98 des Cahiers du cinéma, a suscité d’innombrables remous, y compris au sein de la revue, alors dirigée par Éric Rohmer. Il continue d’alimenter réflexions et polémiques, tant à l’Université que dans les milieux du cinéma et les forums en ligne du monde entier.


 

Avis et commentaires