Jeunesse oblige - Ludivine Bantigny - Noeud gordien (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

Jeunesse oblige

Image
Jeunesse oblige
Jeunesse oblige
Sous-titre: 
Une histoire des jeunes en France (XIXe-XXIe siècle)
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
07/01/2009
26,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L’actualité fait des jeunes un objet de débat, d’admiration ou d’angoisse. Une multitude de figures viennent s’intercaler entre le modèle du « jeune écrivain » et le contre-modèle du « jeune de cité ». Mais ces images sont des constructions dont les fondements plongent loin dans le passé. Elles contribuent à gommer la profonde diversité sociale de la jeunesse et escamotent les tensions qui existent en son sein.
Dès lors, étudier la jeunesse exige de s’interroger sur la transmission des comportements et des savoirs. Comment les jeunes se conforment-ils aux rôles qu’on leur assigne ? Sujets de contraintes et cibles de politiques, ont-ils vocation à contester l’ordre établi ? Pourquoi une société se montre-t-elle taraudée par « ses » jeunes, cédant alors à la tentation de l’expertise ? La jeunesse apparaît ainsi comme un sujet-creuset permettant de multiplier les approches et les méthodes, de démêler un fatras de clichés, de fantasmes et de slogans.
L’histoire, en dialogue avec la sociologie, offre la possibilité d’interpréter les discours médiatiques et politiques. Faire de la jeunesse un objet d’histoire permet de lui restituer sa dimension temporelle et son ambiguïté – tant il est vrai qu’elle n'existe que dans les mutations des discours, l’exercice des pratiques et le vertige des combats.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
320
Code ISBN: 
978-2-13-056692-2
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface par Jean-François Sirinelli

Le mot « jeune », un mot de vieux ? La jeunesse du mythe à l'histoire par Ludivine Bantigny

Première partie. — Naissance de la jeunesse contemporaine (XIXème-début du XXème siècle)
– La jeunesse dans la France des notables. Sur la construction politique d'une catégorie sociale (1815-1870) par Jean-Claude Caron
– Genèse d'une jeunesse au XIXème siècle. Quand les étudiants devaient rendre des comptes par Pierre Moulinier
– Jeunesse rurale et travail au XIXème siècle par Jean-Claude Farcy
– Jeunes hommes, jeunesse et service militaire au XIXème siècle par Annie Crépin et Odile Roynette
– L'« invention » de la délinquance juvénile ou la naissance d'un nouveau problème social par Jean-Jacques Yvorel
– Droit, régulation et jeunesse. Réforme de la majorité pénale et naissance des 16-18 ans à la Belle Époque par Pascale Quincy-Lefebvre

Deuxième partie. — De la jeunesse aux jeunes (d'un après-guerre à l'autre)
– Jeunesse de la garçonne par Christine Bard
– Vichy et la délinquance juvénile. Changements législatifs et institutionnels par Sarah Fishman
– Travailleuses familiales et fées du logis. Les jeunes femmes comme agents de modernisation dans la France de l'après-guerre par Richard I. Jobs
– La jeunesse, la guerre et l'histoire (1945-1962) par Ludivine Bantigny
– La jeunesse est-elle politique ? La Nouvelle Vague entre « style jeune droite » et « modernes Danielle Casanova » par Antoine de Baecque

Troisième partie. — Vers une identité juvénile ? (des années 1960 à nos jours)
– Le cinéma et les yéyés, un rendez-vous manqué ? par Sébastien Le Pajolec
– « C'mon, everybody ». Rock'n'roll et identités juvéniles en France (1956-1966) par Florence Tamagne
– Jeunesse et service militaire en France dans les années 1960 et 1970. Le déclin d'un rite de passage par Christophe Gracieux
– Jeunesse et sexualité (1950-2000). De la retenue à la responsabilité de soi par Michel Bozon
– Les styles de vie des jeunes des classes populaires (1975-2000) par Gérard Mauger
– La mobilisation des jeunes Maghrébins en France par Richard Derderian 
– Le nom des jeunes sans nom par Ivan Jablonka

Bibliographie sélective

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Ouvrage publié sous la direction de Ludivine Bantigny, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Rouen, et d'Ivan Jablonka, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université du Maine.