Hors des murs. L'exécution des peines en milieu ouvert - Xavier De Larminat - Partage du savoir - Format Physique et Numérique | PUF  

Hors des murs. L'exécution des peines en milieu ouvert

Image: 
Hors des murs. L'exécution des peines en milieu ouvert
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
17/09/2014
22,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Prévention de la récidive et lutte contre la surpopulation carcérale sont devenues les maîtres-mots des politiques pénales. Dans l’ombre de la prison, dont l’échec n’en finit plus d’être dénoncé, le paysage de l’exécution des peines s’est progressivement transformé pour répondre à ces impératifs de gestion des risques et de gestion des flux. L’essor silencieux des peines de probation en constitue l’évolution la plus remarquable : du travail d’intérêt général à la contrainte pénale, du bracelet électronique au sursis avec mise à l’épreuve, elles concernent aujourd’hui trois fois plus de condamnés que la prison.
À partir d’une longue immersion dans deux services pénitentiaires d’insertion et de probation, ce livre interroge les conditions d’exécution de ces sanctions en milieu ouvert. En analysant les effets de la rationalisation administrative et des recompositions professionnelles sur les méthodes de prise en charge, l’auteur souligne les illusions managériales et criminologiques des réformes actuelles : à trop se focaliser sur des modes d’évaluation quantifiables et décontextualisés, ces orientations privilégient le classement des profils et des dossiers à l’ambition de reclassement social des condamnés.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
228
Code ISBN: 
978-2-13-062825-5
Numéro d'édition: 
1
Format
15.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

CHAPITRE 1. L’INSTITUTIONNALISATION DES SERVICES DE PROBATION
I. De l’arrière-boutique sociale à la vitrine pénitentiaire
1. Le développement des services socio-judiciaires en milieu ouvert (1945-1985)
2. L’ancrage au sein de l’administration pénitentiaire (1986-2010)
II. Panorama contemporain de l’exécution des peines en milieu ouvert
1. La saturation endémique des services de probation
2. Les caractéristiques des personnes condamnées en milieu ouvert
III. Chimères et réalité d’une politique de service
1. Une inscription territoriale délicate et fragile
2. L’autonomie fonctionnelle des agents de probation
Conclusion : Reconfiguration


CHAPITRE 2. L’ORGANISATION À L’EPREUVE DE LA RATIONALISATION
I. La division croissante du travail au sein des services de probation
1. De la polyvalence des agents à la spécialisation des tâches
2. La fragmentation temporelle des interventions
II. La standardisation des méthodes d’intervention
1. L’adoption d’un instrument d’évaluation des risques
2. La mise en œuvre d’un suivi différencié des condamnés
III. L’informatisation comme marqueur des formes de rationalisation
1. Une perception figée et biaisée des personnes condamnées
2. La mise en réseau comme mode de surveillance à distance
Conclusion : Déstabilisation


CHAPITRE 3. LA RECOMPOSITION DES IDENTITÉS PROFESSIONNELLES
I. L’apprentissage d’un statut
1. De la diversité des profils à la dualisation des parcours
2. Incorporation d’un savoir-être et acquisition d’un savoir-faire
II. L’appropriation d’une fonction
1. Les trois styles idéal-typiques d’agents de probation
2. Porosité des conceptions du métier et circulation entre catégories
III. Les modes d’ajustement individuels
1. L’ambivalence des déçus
2. L’arsenal des opposants
3. La quête de reconnaissance des convaincus
Conclusion : Adaptation


CHAPITRE 4. LA COMPETENCE RELATIONNELLE DES AGENTS DE PROBATION
I. L’adhésion du condamné comme glissement de la responsabilité
1. L’agent de probation comme tacticien de la motivation
2. L’agent de probation comme catalyseur
II. La « bonne distance » comme condition d’exercice de la domination
1. L’infantilisation des personnes condamnées
2. L’atténuation de la domination
III. Des prises en charges collectives à géométrie variable
1. Une participation conditionnée
2. L’inculcation d’une vision du monde
3. La responsabilisation paradoxale
Conclusion : Hybridation

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Xavier de Larminat est docteur en science politique. Après avoir réalisé sa thèse au sein du CESDIP à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, il poursuit actuellement ses recherches au sein du Centre d’études sociologiques de l’université Saint-Louis à Bruxelles.

Avis et commentaires