Hobbes et la toute-puissance de Dieu - Luc Foisneau - Fondements de la politique - Format Physique et Numérique | PUF  

Hobbes et la toute-puissance de Dieu

Image: 
Hobbes et la toute-puissance de Dieu
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/10/2000
27,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L'œuvre de Hobbes est au centre du débat qui divise depuis la fin du XIXe siècle, historiens et philosophes sur le thème de la sécularisation de la pensée politique moderne. Considérée par les uns comme annonciatrice de l'athéisme contemporain, rattachée par les autres à l'orthodoxie anglicane de son temps, il n'existe pas d'œuvre dont l'interprétation ait subi sur ce point d'aussi grandes fluctuations.


Ce livre apporte une importante contribution dans la mesure où il met clairement en évidence le rôle joué par la théologie de la toute-puissance dans la constitution de la philosophie morale et politique de Hobbes. L'auteur établit notamment que le fondement de cette philosophie, à savoir la mort violente qui étend sa menace sur tout un chacun dans l'état de nature, constitue le corollaire de la thèse selon laquelle la mortalité naturelle procède de la volonté de Dieu de dominer les hommes par sa toute-puissance.


Après avoir exposé le ressort conceptuel de cette théologie à savoir l'absence de contrat ou d'Alliance au fondement de la dominationdivine, l'ouvrage montre en quoi la thèse d'une domination de Dieu par nature contribue à l'élaboration d'une anthropologie politique fondée sur l'égalité, au déploiement d'une politique de la souveraineté et à une critique des théologies politiques de l'Alliance. Si elle s'oppose à une interprétation linéaire du procès de sécularisation, l'étude de Luc Foisneau n'entend donc pas relancer les spéculations des théologiens politiques, mais s'attache au contraire à faire apparaître les conséquences politiques de la prise en compte par Hobbes de la mortalité humaine.


 


* François Noudelmann a accueilli le 15 février dernier Luc Foisneau sur le plateau de son émission Les vendredi de la philosophie sur le thème "Les passions de Hobbes".
Pour écouter l'enregistrement de l'émission, suivez le lien :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/vendredis/


Caractéristiques

Nombre de pages: 
432
Code ISBN: 
978-2-13-050956-1
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Introduction

Hobbes et l’histoire de la théologie de la toute-puissance

La toute-puissance et le système de la philosophie

Le conflit des interprétations et la place des textes théologiques dans l’œuvre

Établissement des textes, traductions et conventions

Première partie NATURE, CONTRAT ET NÉCESSITÉ

  Chapitre I. — La rupture du contrat naturel

  III. 

La tyrannie de Dieu et la nécessité absolue de toutes choses

  III. 

Obligation envers soi-même et potentia ordinata Dei

  III. 

La critique de l’idée d’obligation de Dieu envers lui-même

  Chapitre II. — L’idée de Dieu en procès

  III. 

Peut-on faire entrer Dieu dans un calcul ?

  III. 

La rationalité comme capacité normative et arbitrale

    1. La norme de parole

    2. L’institution de la droite raison

    3. La science et la norme du vrai

  III. 

Logique de la référence versus psychologisme et métaphysique de la subjectivité

    1. Les passions du savant comme obstacles épistémologiques

    2. La critique du sujet métaphysique de la science

    3. La critique de l’idée de Dieu comme fondement de la théorie de la science

  Chapitre III. — Le nécessitarisme et le paradoxe de la cause entière

  III. 

L’argument théologique en faveur de la nécessité

  III. 

L’identité de la cause suffisante et de la cause nécessaire

  III. 

Le paradoxe de la cause entière

Deuxième partie RELIGION, MORALE ET POLITIQUE

  Chapitre IV. — La religion de la toute-puissance

  III. 

Qu’est-ce que la religion naturelle ?

  III. 

De regno Dei per naturam

    1. Hobbes critique de Hooker

    2. Pufendorf critique de Hobbes

  III. 

Le mal est-il un châtiment divin ?

    1. La critique de la norme du juste

    2. Job et le problème du mal

    3. Conflit d’interprétation

  IV. 

Le culte de la toute-puissance

    1. L’honneur et le culte de Dieu

    2. La puissance comme nom divin

    3. L’évolution de la théorie des noms divins

  Chapitre V. — L’anthropologie de la moindre puissance

  III. 

Qu’est-ce que la nature humaine ?

    1. L’invention de l’âme

    2. L’homme dans le monde animal

  III. 

Les méthodes de l’anthropologie

    1. Anthropologie et mécanisme

    2. Anthropologie et réflexion

    3. Hobbes et la théorie lockienne de la réflexion

  III. 

Anthropologie et théologie de la puissance

    1. Sensation, mémoire, signe

    2. Réflexion sur les passions de la puissance

  IV. 

Deus sive potentia : Hobbes versus Spinoza

    1. Qu’est-ce que le pouvoir ?

    2. Spinoza critique de la théologie de la toute-puissance

    3. Hobbes critique de Spinoza

  Chapitre VI. — Les deux principes du droit naturel

  III. 

Conservation de soi et toute-puissance

    1. Conservation de soi : amour-propre ou amour de l’humanité ?

    2. Obligation naturelle et conservation de soi

    3. Obligation, faiblesse et athéisme

  III. 

La loi naturelle, le droit naturel et l’obligation de se conserver

    1. Loi naturelle : sens propre, sens figuré

    2. Droit naturel

    3. Obligation et nécessité

  III. 

La déduction des lois de nature

    1. Les hommes sont égaux par nature

    2. Signification juridique de l’état de nature

    3. Les lois de nature

  Chapitre VII. — La puissance absolue du souverain

  III. 

Pouvoir souverain et puissance absolue

    1. Puissance absolue et puissance ordinaire du roi

    2. Pouvoir absolu, droits et libertés des sujets

  III. 

De la théologie politique à la science : généalogie du concept de puissance absolue

  III. 

L’institution de l’État dans l’horizon de la toute-puissance

    1. Souveraineté absolue et contrat

    2. La fonction de la représentation

    3. Institution politique et droit de résistance

    4. Le droit de punir

  IV. 

Toute-puissanc

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Luc FOISNEAU est chargé de recherche au CNRS, agrégé de philosophie et maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris. Auteur chez Kimé de "Politique, droit et théologie chez Bodin, Grotius et Hobbes" et chez Vrin "Les questions concernant la liberté, la nécessité et le hasard", coll. Oeuvres traduites de Hobbes.

Avis et commentaires