Histoire de la sociologie - Claude Giraud - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Histoire de la sociologie

Image
Histoire de la sociologie
Histoire de la sociologie
Auteur: 
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
10/09/2004
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Ce livre rpésente la construction de la sociologie en explicitant les liens entre la philosophie et les principales écoles de sociologie contemporaines.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-054532-3
Numéro de tome: 
423
Numéro d'édition: 
3
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Préalable, 3

  Introduction, 6

    I. La spécificité de la sociologie, 7 — II. Les options d’une histoire de la sociologie, 9 — III. Le rapport du sociologue à une histoire de la sociologie, 10.

  Chapitre I — Aux origines de la pensée sociologique ou en quoi la sociologie ne peut pas se définir seulement comme une rupture épistémologique, 12

    I. L’Antiquité grecque, 14 : 1. Le Ménon ou des possibilités d’apprendre : un des héritages de Platon, 14 ; 2. Aristote ou de l’autonomisation du domaine des affaires humaines, 16 — II. Le XVIIIe siècle ou le siècle des Lumières, 19 : 1. Les Lois selon Montesquieu, 20 ; 2. Le contrat et l’état de nature selon Rousseau, 22 ; 3. De la division du travail et de l’intérêt individuel comme facteurs d’une société d’harmonies selon Smith, 24 ; 4. L’idéalisme allemand : science et savoir chez Kant, 27 — III. Au-delà des Lumières : les trois précurseurs de la sociologie : A. Comte, A. de Tocqueville, K. Marx, 28 : 1. La loi des trois états et l’ordre social selon Comte, 29 ; 2. La tension égalitaire dans les démocraties selon Tocqueville, 31 ; 3. Les conflits structurels dans le capitalisme selon Marx, 32.

  Chapitre II — Des fondations d’une pensée sociologique ou du fait social, des catégories et des méthodes de la connaissance sociologique, 35

    I. Les enquêtes sociales : une première construction de moyens de connaissance du social fondés sur le nombre, 40 — II. L’émergence de théories sociologiques relatives à la nature du social et à la façon de le connaître, 41 : 1. La sociologie du fait social, 42 ; 2. La sociologie de l’action, 45 ; 3. Deux contemporains de M. Weber : F. Tönnies et G. Simmel, 50 — III. De quelques concepts sociologiques issus des œuvres de Durkheim, Weber, Pareto, 53 : 1. La solidarité selon Durkheim, 54 ; 2. La rationalité selon Weber, 56 ; 3. Les actions non logiques selon Pareto, 58.

  Chapitre III — Du développement de la sociologie au XXe siècle, 63

    Préliminaire : Le déplacement des pôles de création sociologique : le chassé-croisé entre l’Europe et les États-Unis, 64. — I. L’empirisme de la sociologie américaine de la première moitié du siècle, 65 : 1. L’école de Chicago, 67 ; 2. Du réformisme social à la neutralité axiologique : une réorientation de la sociologie américaine, 71 — II. La tentation de la sociologie américaine des années cinquante : la préoccupation théorique ?, 74 — III. France/Allemagne autour des années soixante : des tendances inversées, 77 : 1. Le cas de la sociologie française, 78 ; 2. Le cas de la sociologie allemande, 82.

  Chapitre IV — Quelques grilles de lecture de la sociologie contemporaine, 86

    I. Les lectures fonctionnalistes, 87 — II. Les lectures interactionnistes, 94 — III. Les lectures structuralistes, 101 — IV. Les lectures individualistes, 106 — V. La lecture stratégique du social, 113 — VI. La lecture actionnaliste, 117.

  Épilogue, 124

  Bibliographie, 126

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Claude Giraud est professeur à l'Université de Lille I.