Histoire de l'Union soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev (1953-1991) - Nicolas Werth - Que sais-je ? - Format Physique et Numérique | PUF  

Histoire de l'Union soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev (1953-1991)

Image
Histoire de l'Union soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev (1953-1991)
Histoire de l'Union soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev (1953-1991)
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
27/03/2013
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

A la mort de Staline en 1953, l'Union soviétique passe d'un système totalitaire à un système autoritaire et policier dans lequel la dictature du Parti demeure intacte, avec au fil des ans, une prolifération d'espaces d'autonomie. Une nouvelle société, des économies parallèles, des contre-cultures se développent que le pouvoir ne peut plus maîtriser et qui conduisent en 1991 à l'implosion de l'URSS. De la guerre froide à la perestroïka, cet ouvrage retrace les dernières décennies de l'Union soviétique.   


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-062009-9
Numéro de tome: 
3038
Numéro d'édition: 
4
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Introduction, 3

    PREMIÈRE PARTIE

        LES ANNÉES KHROUCHTCHEV

(1953-1964)

  Chapitre I — Les luttes pour la succession et l’émergence du projet khrouchtchévien (1953-1957), 7

    I. La réorganisation des pouvoirs, 7 — II. Les débats économiques et sociaux, 12 — III. Les changements en politique extérieure, 16 — IV. Le XXe Congrès : les débuts d’une déstalinisation contrôlée, 20 — V. Du XXe Congrès à l’élimination du groupe « anti-Parti », 23.

  Chapitre II — Limites et dérapages du projet khrouchtchévien (1958-1964), 29

    I. Campagnes, mobilisations, réformes et libérations, 29 — II. Les limites du dégel culturel, 34 — III. Des dérapages économiques au mythe du communisme, 39 — IV. Le XXIIe Congrès et ses suites, 43 — V. Une politique extérieure volontariste, 48 — VI. Une éviction institutionnalisée, 54.

    DEUXIÈME PARTIE

        L’OBSESSION DE LA STABILITÉ

(1965-1985)

  Chapitre III — Age d’or de la nomenklatura et « Etat du peuple tout entier », 59

    I. Conservatisme politique et réforme économique, 59 — II. Consensus et divergences, 63 — III. Personnalisation du pouvoir, compromis et pluralisme institutionnel, 68 — IV. « L’État du peuple tout entier », 71.

  Chapitre IV — La crise du « socialisme développé », 74

    I. Glissement conservateur et enlisement des réformes, 74 — II. Les difficultés d’une agriculture assistée et inefficace, 78 — III. La crise de l’organisation du travail, 82.

  Chapitre V — Les mutations sociales de « l’ère de stagnation », 86

    I. Les mutations démographiques, 86 — II. L’urbanisation et ses conséquences, 88 — III. Une participation sollicitée, une unanimité de facade, 92 — IV. Les formes de désaccord et de l’exclusion, 95.

  Chapitre VI — L’URSS et le monde, 104

    I. L’URSS et le camp socialiste, 105 — II. La « Détente » et ses limites, 111 — III. La fin de la « Détente », 115.

  Chapitre VII — L’interrègne Andropov-Tchernenko, 118

    I. La permanence des problèmes intérieurs, 119 — II. L’exacerbation des tensions Est-Ouest, 121.

  Conclusion, 123

  Bibliographie, 125

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Nicolas WERTH est directeur de recherche au CNRS, il est auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire de l'Union soviétique