Hériter en politique - Ludivine Bantigny - Noeud gordien (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

Hériter en politique

Image: 
Hériter en politique
Sous-titre: 
Filiations, générations et transmissions politiques (Allemagne, France et Italie, XIXe-XXIe siècle)
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
09/03/2011
26,50 €
Article attaché: 
En rupture
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Dans la dynamique identitaire des formations politiques, la place accordée à l’apprentissage et au passage de flambeau d’une génération à l’autre revêt une importance décisive. Il y a là un véritable enjeu qui touche à la survie de ces organisations, du moins dans leurs références, leurs valeurs et leurs signes de reconnaissance. Une telle transmission pose la question cruciale de la succession : qu’est-ce qu’hériter en politique et de quoi hérite-t-on ? Ce livre collectif, fruit d’un travail d’historiens puisant aussi à la science politique, à la sociologie et à la psychanalyse, dans un souci de savoir partagé, étudie la manière dont se forgent et se perpétuent des cultures politiques, d’une génération à l’autre, grâce à des passeurs d’héritage. Il analyse les modifications que ces transmissions opèrent sur le contenu des valeurs, des normes et des rites politiques.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
392
Code ISBN: 
978-2-13-058491-9
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction. — L’héritage en partage, par Ludivine Bantigny


Première partie. — Naissance, imprégnation et transmission de cultures politiques
L’héritage porté en bandoulière. Le cas emblématique des royalistes de la Restauration, par Olivier Tort
Les héritiers de Giuseppe Mazzini. De la génération idéaliste à la génération positiviste, par Jean-Yves Frétigné
Alexandre Ribot, héritier et défenseur de la culture politique libérale dans les débuts de la Troisième République, par Walter Badier
Succéder à Jaurès ? Filiations et ruptures aux origines de la culture communiste en France, par Romain Ducoulombier
Pour une étude de l’héritage dans les partis politiques. L’exemple du communisme en France et en Italie après 1989, par Marc Lazar
Angoisse et mobilisation. L’Antiquité dans la formation idéologique des jeunes Allemands sous le IIIe Reich, par Johann Chapoutot


Deuxième partie. — Organisations politiques et formations des jeunes générations
L’enfance en rouge et noir. Colonies de vacances communistes et catholiques à Ivry-sur-Seine dans l’entre-deux-guerres, par Arnaud Baubérot
Un héritage biaisé ? La relève de la jeune génération radicale de la IVe République, par Frédéric Fogacci
La transmission d’une culture politique : le cas des jeunes socialistes (Passeurs-Vecteurs-Patrimoine), par Christine Bouneau
Les Jungsozialisten du SPD. L’héritage soixante-huitard au sein de la culture politique sociale-démocrate en Allemagne, par Mathieu Dubois
Les jeunes Français et Italiens de la IVe Internationale (Secrétariat Unifié). Étude comparée de leur formation au sein de la LCR et des Gruppi comunisti rivoluzionari (GCR), par Yannick Beaulieu, Jean-Paul Salles
De quoi les établis ont-ils été les légataires ?, par Marnix Dressen
Questions d’héritage. Objets, supports et entrepreneurs de mémoire dans les droites italiennes, par Stéphanie Dechezelles


Troisième partie. — Devenir militant : le cas emblématique de la jeunesse étudiante
Transmission et contestation d’une culture monarchique. Étudiants de « droite » dans le Quartier latin de la Restauration, par Matthieu Brejon de Lavergnée
« Noi raccogliemmo quelle parole ». Engagement politique et échange intergénérationnel dans la Giovine Italia, par Arianna Arisi Rota
La succession des héritages politiques dans le mouvement contestataire allemand des années 1960, par Christiane Kohser-Spohn
Hériter en politique : l’exemple de la Fédération des étudiants nationalistes, par Olivier Dard
Assignés à hériter. Quelques mouvements étudiants en miroir (1968-2006), par Ludivine Bantigny


Quatrième partie. — La politique, une affaire de famille : flambeaux dynastiques et conflits de générations
Geoffroy de Montalembert (1898-1993) ou le réinvestissement politique d’un héritage aristocratique, par David Bellamy
Mémoire paradoxale d’un lignage révolutionnaire. Michel Leiris (1789-1990), par Louis Hincker
Du national-libéral Amendola père au communiste Amendola fils, un héritage pleinement assumé, par Frédéric Attal
Une transmission manquée ? Les enfants de l’élite socialiste en RDA en 1968, par Emmanuel Droit


Conclusion. — Le tracé « tremblé » de toute transmission, par Anne Muxel

Bibliographie indicative


  

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Arianna Arisi Rota, Frédéric Attal, Walter Badier, Ludivine Bantigny, Arnaud Baubérot, Yannick Beaulieu, David Bellamy, Christine Bouneau, Matthieu Brejon de Lavergnée, Johann Chapoutot, Olivier Dard, Stéphanie Dechezelles, Marnix Dressen, Emmanuel Droit, Mathieu Dubois, Romain Ducoulombier, Frédéric Fogacci, Jean-Yves Frétigné, Louis Hincker, Christiane Kohser-Spohn, Marc Lazar, Anne Muxel, Jean-Paul Salles, Olivier Tort.


Ludivine Bantigny, ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée et docteur en histoire, est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Rouen et chercheuse au Centre d’histoire de sciences Po.
Arnaud Baubérot, agrégé et docteur en histoire, est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil et chercheur au Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC).


 

Avis et commentaires