Gouverner sans gouverner - Thomas Berns - Travaux pratiques - Format Physique et Numérique | PUF  

Gouverner sans gouverner

Image: 
Gouverner sans gouverner
Sous-titre: 
Une archéologie politique de la statistique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
06/05/2009
15,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Nous sommes entrés dans l’âge de la transparence. L’opacité des normes a laissé la place à la limpidité des faits. Les actes de gouvernement ne réclament plus de décision et prétendent s’imposer depuis le réel. Mais s’agit-il vraiment d’un phénomène nouveau ? Ne doit-on pas plutôt considérer la transparence comme un dispositif politique aussi ancien que la modernité ? Et si, loin de trouver sa source dans le néo-libéralisme, la transparence la trouvait plutôt dans les théories et pratiques du recensement qui apparaissent à la fin de la Renaissance ? Avec le recensement, naissait l’idée qu’il est possible de gouverner à partir des faits, sans devoir passer par l’édiction d’une norme — l’idée du gouvernement sans gouvernement, ou comment se passer du droit pour imposer une politique.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
168
Code ISBN: 
978-2-13-057449-1
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

I. Gouverner sans gouverner
II. Finalités : au-delà et en deçà de la loi, le menu et le global
III. Outil : le censeur romain
IV. Grandes quantités : la population
V. Nombre : mathématisation du monde et savoir ordinaire
VI. Compter : des livres secrets des marchands à la clarté des tableaux
VII. Recenser : le censeur chez Bodin
VIII. Normes collectives non juridiques
IX. Prélever
X. Entrer dans le secret des maisons : la domestication du politique
XI. David : l’interdit biblique du dénombrement
XII. Morales de la quantification
XIII. Suites statistiques : gouverner de manière inoffensive
XIV. Médiocrité gouvernementale


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Thomas Berns est philosophe. Membre du comité de rédaction de Multitudes et de Dissensus, il enseigne à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université de Liège. Il est l’auteur de Violence de la loi à la Renaissance (Kimé, 2000), de Droit, souveraineté et gouvernementalité (Léo Scheer, 2005).

Avis et commentaires