Gouverner le capitalisme ? - Isabelle Ferreras - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Gouverner le capitalisme ?

Image: 
Gouverner le capitalisme ?
Sous-titre: 
pour le bicamérisme économique
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre numérique
Date de parution: 
12/09/2012
12,99 €
Article attaché: 
Disponible
Disponible en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Le travail salarié ne connaît pas la démocratie. Une fois franchi le seuil de l’entreprise, le citoyen devient un « facteur travail » soumis aux décisions des seuls apporteurs en capital. Pourtant, l’histoire occidentale nous a appris les bases institutionnelles du processus de démocratisation : le système bicaméral. Innovation majeure, il a rendu le gouvernement légitime, raisonnable et intelligent sous la responsabilité conjointe des deux Chambres. Gouverner le capitalisme commencerait donc par mettre en place un « bicamérisme économique » : une Chambre des représentants des apporteurs en capital, une Chambre des représentants des investisseurs en travail, un gouvernement responsable devant les deux Chambres.
À l’heure où le capitalisme mondialisé inflige de lourdes pertes de souveraineté aux États et où les salariés font la dure expérience de la contradiction capitalisme / démocratie, il est temps de penser les conditions d’une souveraineté légitime dans l’entreprise capitaliste.

 


Caractéristiques

Code ISBN: 
978-2-13-062095-2
Numéro d'édition: 
1

Sommaire

Table des matières: 

Introduction – Comment vont les salariés ?


PARTIE I – QU’EST-CE QU’UNE ENTREPRISE
1. Les versions caduques :  la rationalité instrumentale comme logique unique de l’entreprise 
1.1. La théorie économique libérale : l’entreprise comme instrument 
1.2. La théorie marxiste conforte la thèse du travail comme instrument 


2. L’entreprise comme institution combinant l’instrumental et le politique 
2.1. Deux rationalités font l’entreprise 
2.2. La théorie politique de l’entreprise : héritages 
2.3. Développement décisif : la transformation contemporaine des services 


PARTIE II – PROPOSITION : DU BICAMÉRISME POLITIQUE AU BICAMÉRISME ÉCONOMIQUE 
1. L’invention bicamérale et les théories du bicamérisme politique 
1.1. Depuis Rome : deux corps constituants 
1.2. Modernité : les raisons du pouvoir législatif à deux Chambres 
1.3. La condition d’un gouvernement légitime 
1.4. La condition d’un gouvernement raisonnable 
1.5. La condition d’un gouvernement intelligent 


2. Analogie : le gouvernement de l’entreprise responsable devant deux Chambres 
2.1. Justification 
2.2. Rapport entre les Chambres 
2.3. Les conditions de la responsabilité 
2.4. L’entreprise capitaliste classique : une institution monocamérale de capital 
2.5. Le schéma de gouvernement de l’entreprise bicamérale 


PARTIE III – HISTOIRE CRITIQUE : DE LA GESTION DU TRAVAIL AU GOUVERNEMENT DE L’ENTREPRISE 


1. Première étape : La sortie du foyer domestique 
1.1. À propos de la place des activités économiques 


2. XIX-XXe siècles : les mouvements ouvriers et l’invention de la négociation collective 
2.1. Le travail, opérateur de la participation à la sphère publique 
2.2. La négociation collective sème le trouble, ou les limites du libéralisme 


3. XXe siècle : l’ambiguïté des innovations institutionnelles dans l’entreprise capitaliste 
3.1. Les options : gérer ou gouverner 
3.2. Participer à gérer 
3.3. Co-gérer 
3.4. Attitudes syndicales


4. Aujourd’hui : avec l’économie de services, le travail participe de la sphère publique ; il est politique 
4.1. Gouverner


Conclusion – L’urgence de la relance de l’innovation institutionnelle
Annexe. 24 objections au Bicamérisme économique. Éléments de réponse

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Sociologue et politologue, Isabelle Ferreras est chercheur qualifié du Fonds national de la recherche scientifique (Bruxelles), professeur ã l’université de Louvain (CriDIS), ainsi que Senior Research Associate du Labor and Worklife Program à l’université d’Harvard.

http://www.isabelleferreras.net

 

Avis et commentaires