Esthétique de la vie ordinaire - Barbara Formis - Lignes d'art - Format Physique et Numérique | PUF  

Esthétique de la vie ordinaire

Image: 
Esthétique de la vie ordinaire
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
27/10/2010
23,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L’ordinaire vaut comme marque de fabrique de l’art contemporain. Il a forcé la serrure des institutions muséales pour donner une nouvelle définition de l’œuvre. Il a produit un nouveau régime esthétique, inventé un nouvel espace d’exposition et proposé des pratiques de production plus proches de l’humanité. Dès lors, quel statut donner à toutes ces expériences diffuses, infimes, à l’apparence mineure et insignifiante, dont l’art se nourrit maintenant ? Quelle définition donner de ce nouveau régime esthétique ? Et quel rôle faire jouer à la vie ?
Loin de toute glorification du banal, cette nouvelle esthétique se veut avant tout pragmatiste en restant fidèle aux œuvres et aux idées des artistes : la peinture hollandaise dès le XVIIe siècle, le ready-made duchampien, le collage, la danse postmoderne, la performance, les happenings et Fluxus à l’époque contemporaine, autant de mouvements qui invitent à remettre en question l’idée d’un contraste entre l’art et la vie. Les gestes ordinaires y deviennent des chorégraphies, des protocoles d’action, des règles de conduite où l’esthétique s’identifie à l’expérience, à la fois familière et étourdissante, qui se trouve à mi-chemin entre la vie et l’art.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
272
Code ISBN: 
978-2-13-058431-5
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Prologue

PREMIÈRE PARTIE. — DE L’ART À LA VIE
Chapitre premier. Du statut de l’art
Lieu physique et contexte subjectif
Le statut de l’artiste
Définition négative de la notion de geste
Les gestes comme la fin de l’art ?
Le régime de l’indiscernabilité
Ordinaire ou quotidien ?
Chapitre II. La présence de l’ordinaire
Les maîtres hollandais
Le collage
Le ready-made
Les limites de la différence esthétique : La Transfiguration du banal d’Arthur Danto
L’esthétique pragmatiste et le statut de l’art populaire : L’Art à l’état vif de Richard Shusterman

SECONDE PARTIE. — DE LA VIE À L’ART
Chapitre III. Les possibles d’une poïesis ordinaire
Supplémentarité artistique versus minorité ordinaire
Lectures poïétiques de l’ordinaire
Esthétique de l’imprésentation versus inesthétique de la télé-réalité
Poïesis ordinaire en danse
Chapitre IV. Le pari du geste
De l’œuvre au geste : l’action painting
Ce qui se passe… Le happening, ou l’art semblable à la vie
Le flux de la vie entre refus et absolutisation de l’art
Chapitre V. Au bord de la vie
La danse comme tâche
Désamorcer, diminuer, transiter
L’aventure de l’indécidable

Épilogue

Bibliographie
Index nominum


  

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Barbara Formis est maître de conférences en esthétique et philosophie de l’art au département d’arts plastiques et sciences de l’art de l’Université Paris I, Panthéon-Sorbonne. Elle a été responsable de séminaires extérieurs au Collège international de philosophie et chercheuse au département de théorie de la Jan van Eyck Academie de Maastricht. Elle a dirigé les ouvrages Gestes à l’œuvre (De l’incidence éditeur, 2008) et Penser en Corps (L’Harmattan, 2009).


 

Avis et commentaires