Emmanuel levinas : la trace du féminin - Paulette Kayser - Philosophie d'aujourd'hui - Format Physique et Numérique | PUF  

Emmanuel levinas : la trace du féminin

Image
Emmanuel levinas : la trace du féminin
Emmanuel levinas : la trace du féminin
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/09/2000
26,88 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Levinas a le grand mérite de souligner que le concept du "sujet", toujours l'homme, vise à effacer la faiblesse constitutive de l'humain qui, elle en termes philosophiques traditionnels signifie sa passivité, sa blessure et aussi sa féminité. La philosophie de Levinas n'échappe pas complètement à cette tradition, comment le pourrait-elle ?, mais la défaillance du sujet qu'il reconnaît et souligne tout au long de son oeuvre, permet de poser la question de la différence sexuelle autrement, en abordant l'absence d'origine comme "an-archie" et le passé immémorial comme temps de la différence sexuelle.

Ce temps indique que ce n'est pas la femme qui vient après coup mais le sujet et la hantise de l'identité et de l'entité.

La différence sexuelle n'est pas de l'ordre du Savoir d'un sujet s'appropriant un objet. Bien qu'irreprésentable, elle travaille cependant toute philosophie et toute écriture, comme an-archie de la pensée, pensée sans "arché" .

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
264
Code ISBN: 
978-2-13-050901-1
Numéro d'édition: 
1
Format
13.5 x 21.5 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface de René Schérer,

Remarques préliminaires,

Introduction. Une écriture de l’inquiétude,

Première partie

    UNE DOUCE DÉFAILLANCE : DIFFÉRENCE DES SEXES ET FÉMININ,

  I.  L’autre par excellence,

  II.  Une différence insurmontable...,

  III.  Jouissance et demeure,

  IV.  Éros et caresse,

  V.  Paternité féconde,

  VI.  Éthique du visage, rire du visage féminin,

  VII.  Et Dieu créa la femme,

    a) 

    Le mot vayitzer,

    b) 

    Queue ou visage,

    c) 

    Égalité hiérarchisée ou hiérarchie égalitaire,

Seconde partie

    LA SUBJECTIVITÉ AU FÉMININ : UN SUJET EN RUPTURE D’ESSENCE,

  I.  Ce sujet qui n’en est pas un,

  II.  Du « Même face à l’Autre » à « l’Autre dans le Même »,

  III.  De la demeure à l’expulsion,

    a) 

    Une passivité plus grande que toute passivité,

    b) 

    Cette sensibilité primaire,

    c) 

    L’exposition malgré soi,

  IV.  De la paternité à la maternité,

    a) 

    La maternité an-archique,

    b) 

    La maternité comme substitution,

    c) 

    La maternité non-virile,

    d) 

    La maternité avant l’éros,

  V.  Ne pas être tout(e),

    a) 

    Celle qui « n’existe pas »,

    b) 

    Le « devenir-femme »,

    c) 

    « La femme » - un piège,

Troisième partie

    L’IMMÉMORIAL : LE TEMPS DE LA DIFFÉRENCE SEXUELLE,

  I.  Le temps comme don de l’autre,

    a) 

    Le présent comme évanescence de l’être,

    b) 

    L’avenir c’est l’autre,

  II.  Le laps de temps, un retard infranchissable,

    a) 

    Au-delà de la représentation,

    b) 

    Le temps pensé à partir de la mort,

    c) 

    La mort pensée à partir du temps,

  III.  L’immémorial omniprésent,

    a) 

    L’éclatement du temps,

    b) 

    La création an-archique,

    c) 

    Illéité et tiers,

Quatrième partie

    À PARTIR DE L’IMMÉMORIAL,

  I.  L’immémorial « originaire »,

    a) 

    Presque rien,

    b) 

    Ni avoir, ni être,

    c) 

    Humanisme « inhumain »,

    d) 

    Plus tôt que « la Nature »,

  II.  L’immémorial « historique »,

    a) 

    En souffrance d’inscription,

    b) 

    L’événement du sentiment,

    c) 

    Tort radical / conflit,

    d) 

    Elle, Lui et Vous,

Annexe I - La côte d’Adam,

Extroduction... Ouverture,

Références bibliographiques,

Index des noms

Table des illustrations

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Paulette KAYSER est docteur en philosophie et traductrice

Cet ouvrage est préfacé par René Scherer

Avis et commentaires