Du tragique au matérialisme (et retour) - André Comte-Sponville - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Du tragique au matérialisme (et retour)

Image: 
Du tragique au matérialisme (et retour)
Sous-titre: 
Vingt-six études sur Montaigne, Pascal, Spinoza, Nietzsche et quelques autres
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
14/01/2015
29,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Tragique et matérialisme dessinent, dans l’histoire de la philosophie, deux traditions différentes, qui parfois se rencontrent, parfois s’opposent. Le but de cet ouvrage est d’explorer quelques moments de ce double cheminement, depuis l’Ecclésiaste jusqu’à nos jours. Ma thèse est que le matérialisme, s’il est rigoureux, se doit d’être une pensée tragique, c’est-à-dire aporétique, déceptive, inconsolée. Et qu’une sagesse qui se sait insuffisante et insatisfaite (une sagesse tragique) vaut mieux, de ce point de vue, que la suffisance d’une sagesse prétendument satisfaite. Cela amène à prendre quelque distance avec Épicure, Spinoza, Nietzsche et Marx. Et à se trouver plus proche de Lucrèce, de Montaigne ou du dernier Althusser.


Caractéristiques

Nombre de pages: 
728
Code ISBN: 
978-2-13-063357-0
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface 
1 – Le tragique et le dérisoire (Singularité de l’Ecclésiaste)
2 – « C’est chose tendre que la vie » (À propos de l’essai « De la vanité » de Montaigne)
3 – « Nul remède » (Morale et politique dans les Essais de Montaigne)
4 – Pascal et Spinoza face au tragique
5 – Entre tragique et comédie (La philosophie politique de Blaise Pascal)
6 – Du rigorisme de la vertu au réalisme de l’honnêteté (Grandeur et limites de La Rochefoucauld)
7 – « Bien faire et se tenir en joie » (La philosophie morale de Spinoza)
8 – La Mettrie et le « Système d’Épicure »
9 – La Mettrie, un « Spinoza moderne » ?
10 – « Ni hasard, ni Dieu » : La nature selon La Mettrie
11 – La vertu selon Vauvenargues
12 – Le Spinoza de Jean-Marie Guyau
13 – Nietzsche et les philosophes hellénistiques (Hommage à Marcel Conche)
14 – « Un anachorète malade » (Nietzsche et Spinoza)
15 – Immoralisme, sophistique, esthétisme : trois raisons de n’être pas nietzschéen
16 – « L’éternel absent » (l’existence et l’esprit selon Alain)
17 – « Noblesse oblige » (La philosophie morale d’Alain)
18 – Le philosophe contre les pouvoirs (La philosophie politique d’Alain)
19 – Le Dieu et l’idole (Alain et Simone Weil face à Spinoza)
20 – L’absurde dans Le Mythe de Sisyphe
21 – L’Orientation philosophique de Marcel Conche
22 – « Actualité d’une sagesse tragique » (La thèse de Pilar Sanchez Orozco sur Marcel Conche)
23 – Marcel Conche avec et contre Nietzsche
24 – Le matérialisme et la morale
25 – Le matérialisme et la politique
26 – En guise de conclusion : un matérialisme tragique
Index des noms
Sources

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Né en 1952, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de philosophie et docteur de troisième cycle, André Comte-Sponville fut longtemps maître de conférences à l’université Paris 1, Panthéon-Sorbonne. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont un Traité du désespoir et de la béatitude (Puf, 1984 et 1988), un Petit traité des grandes vertus (Puf, 1995) et un Dictionnaire philosophique (Puf, 2001, rééd. 2013). Ses livres sont traduits en vingt-quatre langues. Il est membre du Comité consultatif national d’éthique.

Avis et commentaires