Descartes et la visibilité du monde. Les Principes de la philosophie - Édouard Mehl - CNED - Format Physique et Numérique | PUF  

Descartes et la visibilité du monde. Les Principes de la philosophie

Image: 
Descartes et la visibilité du monde. Les Principes de la philosophie
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
12/11/2009
15,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Les Principes de la philosophie de Descartes (1647) proposent une philosophie réunissant de manière originale tout ce qui relevait jusque-là de sciences distinctes : la « physique », l’« astronomie », la « métaphysique ». L’ouvrage, parfaitement didactique, vise à remplacer les manuels scolaires de l’époque, figés dans un aristotélisme dont la révolution scientifique des XVIe et XVIIe siècles a précipité la ruine. Mais, sans céder à la facilité d’une polémique unilatérale contre un savoir périmé, les Principes retournent cet aristotélisme sublimé contre le scientisme d’une époque parfois tentée d’enterrer l’idée même de philosophie.
D’où l’ambiguïté d’un ouvrage où les frontières entre la critique et la réappropriation de la tradition ne sont pas toujours évidentes. D’où aussi la radicalité et l’envergure d’une œuvre qui expose une nouvelle théorie de la connaissance, de la matière corporelle, du mouvement, de la lumière, du ciel d’où celle-ci nous parvient, et enfin du monde comme le lieu absolu de leur apparition. Ce monde n’est pas seulement l’espace, sans qualités, que hantent des corps sans esprit ; c’est un monde immense, à la fois parfait et ouvert, évident et mystérieux, car le ciel étoilé cèle dans son immensité le secret de son ordre. Les Principes consacrent la philosophie à la considération de cette nouvelle énigme.


  


Caractéristiques

Nombre de pages: 
176
Code ISBN: 
978-2-13-057893-2
Numéro d'édition: 
1
Format
14.5 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

PREMIÈRE PARTIE. — LA SUBSTANCE DES « CHOSES »
I. Articles 1 à 12 : l'incertitude des choses et la certitude de la « chose pensante »
La conscience pure
Protofondation de l'ontologie cartésienne
L'axiome du néant
II. Articles 13 à 25 : l'existence et la nature divine
L'existence en idée
Remaniement de la première preuve par les effets
Deuxième preuve par les effets : le Créateur
III. Articles 24 à 50 : la plus parfaite science et l'élimination de l'erreur
La via philosophandi
Voir l'invisible par le visible, et inversement
Éradiquer l'erreur
La liberté et son « expérience »
Les causes de l'erreur
Les notions premières, et — premièrement — le temps
IV. Articles 50 à 64 : les affections des substances
L'aporie de la substance et le privilège de l'attribut
L'aporie du changement et l'invention du « mode »
La théorie des genres de distinctions : réelle, modale, de raison
Conclusion : la victoire de la « distinction modale » sur l'abstraction métaphysique

DEUXIÈME PARTIE. — LES LOIS DE LA NATURE
I. L'espace
L'existence des corps : une preuve transcendantale ?
Le poids des préjugés
Le lieu des corps
De l'impossibilité du vide à l'étendue du monde
II. Le mouvement
L'essence du mouvement : définition
Le mouvement : son sujet et son milieu
Les lois de la nature
Les règles du choc et la géométrisation des propriétés physiques des corps

TROISIÈME PARTIE. — LA VISIBILITÉ DU MONDE
I. « L'admirable structure de ce monde visible »
II. L'usage de l'hypothesis falsa
III. L'axiome du changement et l'équilibre de l'univers
IV. Figure et mouvement comme principes explicatifs : la science de la nature dans les limites de la perception


Conclusion. — Idéal de sagesse et progrès des savoirs

Sommaire des correspondances du Monde et des Principes de la philosophie
Index des notions
Bibliographie sélective


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Édouard Mehl, maître de conférences, enseigne l’histoire de la philosophie moderne à l’Université de Strasbourg.


 

Avis et commentaires