Descartes, Leibniz. Les vérités éternelles - Laurence Devillairs - Philosophies - Format Physique et Numérique | PUF  

Descartes, Leibniz. Les vérités éternelles

Image
Descartes, Leibniz. Les vérités éternelles
Descartes, Leibniz. Les vérités éternelles
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/05/1998
12,17 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"Dans trois lettres à Mersenne de 1630, Descartes énonce une thèse que lui-même qualifie d'extravagante : "les vérités mathématiques, lesquelles vous nommez éternelles, ont été établies par Dieu et en dépendent aussi bien que tout le reste des créatures" (15 avril 1630) Cette thèse de "la création libre des vérités éternelles" a une fonction métaphysique décisive : elle inscrit notre puissance d'entendement sur le mode fini, dans le registre de la puissance du Créateur ; elle assure un lien entre l'attribut divin de l'immutabilité et la physique des lois de la nature (plus précisément du principe de conservation) Leibniz quelques décennies plus tard, ouvrira le "Discours de métaphysique" sur une critique de cette thèse en identifiant le Dieu cartésien à un tyran qui ne peut susciter notre amour : c'est l'incapacité de la métaphysique cartésienne à concevoir un Dieu législateur avec lequel nous puissions entrer en une "société des esprits" que Leibniz entend ainsi mettre au jour. Par là c'est tout le sens d'un Leibniz grand cartésien qui semble être remis en cause. "

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
136
Code ISBN: 
978-2-13-049380-8
Numéro de tome: 
107
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Introduction : La métaphysique des vérités éternelles

 La thèse cartésienne

  Puissance divine et vérités éternelles

  Liberté divine et logique contradictoire

  Le chemin de Dieu aux choses

 « Thesauri scientiarum »

  L’immutabilité divine

  Création libre et finalité

  Une théodicée épistémologique

 La création selon Leibniz

  Le spinozisme de Descartes

  « Dieu n’est point l’auteur de son entendement »

  Les purs possibles

Avis et commentaires