Des Gaulois aux Carolingiens (-50 av. J.-C.-888) - Bruno Dumézil - Une histoire personnelle de ... - Format Physique et Numérique | PUF  

Des Gaulois aux Carolingiens (-50 av. J.-C.-888)

Image: 
Des Gaulois aux Carolingiens (-50 av. J.-C.-888)
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
13/03/2013
14,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Le pays que l’on nomme la France n’existe pas avant le second millénaire de notre ère. Pourtant, les mondes anciens participent à la lente construction de l’identité nationale. On doit ainsi aux Gaulois l’élaboration des paysages, à l’Empire romain (Ier-IIIe siècle) le droit et la langue, à l’Antiquité tardive (IVe-Ve siècle) la religion et la forme des relations socio-économiques. Dans une telle perspective, les Temps mérovingiens (Ve-VIIIe siècle) et carolingiens (VIIIe et IXe siècles) apparaissent moins comme des moments de décadence ou de renaissance, que comme des inflexions ap-portées à la civilisation antique.
Concevoir l’histoire de France sur la très longue durée amène en outre à réfléchir à ce qui unifie une société par-delà les ruptures de la trame historique. Sans viser à l’exhaustivité, l’ouvrage explore ces questions centrales pour la recherche des origines de notre pays.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
232
Code ISBN: 
978-2-13-059225-9
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction générale. – L’héritage des mondes anciens

Première partie. – Gaulois et Gallo-Romains : l’Antiquité

Introduction. Quand commence l’histoire de France ? Les origines d’un sentiment national

Chapitre I. Ombres et lumières de la civilisation gauloise

1 – L’ouverture sur le monde méditerranéen
La civilisation de l’Hallstatt
Des échanges marchands soutenus
L’apparition de la civilisation de la Tène

2 – Une romanisation rapide
L’influence romaine
Un territoire humanisé

Chapitre II. La Gaule dans l’Empire romain classique

1 – Qu’est-ce que la civilisation gallo-romaine ?
Des routes et des villes
La villa au cœur des terroirs
Un essor économique durable

2 – L’héritage politique
L’élite gauloise et l’évergétisme
La « paix romaine »
Une culture impériale

Chapitre III. L’Antiquité tardive en Gaule

1 – La crise du IIIe siècle
Une crise économique, fiscale, sociale et démographique
Les incursions barbares

2 – Les transformations du monde romain
Comment restaurer l’Empire ?

3 – L’Église impériale
Un triomphe du christianisme
L’Église, administratrice de l’Empire

Deuxième partie. – Les Francs : Clovis et les rois mérovingiens

Introduction. « Siècles obscurs », « rois fainéants » ? Des légendes

Chapitre I. Le monde de l’an 500

1 – Le mythe des Grandes Invasions
Les royaumes barbares
Qui sont les Francs ?

2 – La naissance des peuples barbares
Des racines culturelles communes ?
Un peuple uni par son roi
Le succès des Francs

Chapitre II. Un nouveau cadre politique

1 – La dynastie royale mérovingienne
Alliés permanents de Rome
Clovis rassemble un territoire
Le baptême de Clovis

2 – Les grands partages du royaume
Burgondie, Austrasie, Neustrie
Continuer l’Empire

3 – L’administration et l’Église franques
Des rois nomades
Le plaid, assemblée des hommes libres
La cité, ou notre ancien pays
Les évêques, agents royaux
Les premiers monastères

Chapitre III. Une société violente ?

1 – Honneur et vengeance
Une coutume funéraire trompeuse
La faide, vengeance codifiée

2 – La justice d’un État faible
Duel judiciaire et ordalie
Désunion territoriale ou faiblesse franque ?

Troisième partie. – Charlemagne et le triomphe carolingien

Introduction. Un moment fondateur

Chapitre I. La puissance de la monarchie franque

1 – La dynastie carolingienne
Qui sont les Pippinides ?
Charles Martel le novateur
L’institution du sacre
Politique matrimoniale de Charlemagne

2 – L’armée carolingienne
Des guerriers professionnels
Les victoires de Charlemagne

3 – Les institutions de gouvernement
Charlemagne a-t-il les moyens de sa politique ?
L’aristocratie d’Empire
Le ciment de l’Empire : les missi dominici

Chapitre II. L’Église impériale

1 – Le pouvoir épiscopal
Aix-la-Chapelle, « nouvelle Rome »
Les évêques, chevilles ouvrières du pouvoir

2 – Contrôler le monachisme
La règle de saint Benoît
Benoît d’Aniane et la réforme bénédictine

3 – Une indéniable renaissance culturelle
Réformes de la langue, conservation des manuscrits anciens

Chapitre III. La splendeur économique

1 – Le succès du denier

2 – Grands domaines, tenures et colons

3 – Les premières « villes nouvelles »

Quatrième partie. – La disparition de l’Empire franc

Introduction. Un Empire bien fragile

Chapitre I. Les raisons de la crise

1 – Incursions scandinaves
De brèves expéditions annuelles
La tactique du pillage
« L’or des Danois »

2 – La féodalisation du monde franc
Qu’est-ce que la féodalité ?
L’expansion du modèle vassalique

Chapitre II. Louis le Pieux (814-840) et la montée des périls

1 – L’Empire utopique (814-825)
Louis d’Aquitaine, unique héritier
Louis le Pieux règle ses comptes
Le testament de Louis le Pieux
« Notre Médiocrité » : Louis l’intellectuel

2 – Un empereur contesté (825-840)
Le fils de la discorde
Les hésitations d’un vieil homme

3 – La guerre civile (840-843)
Quatre Carolingiens pour un même trône
Les Serments de Strasbourg et le partage de Verdun

Chapitre III. La division de l’Empire

1 –  Charles le Chauve, premier roi de Francie occidentale
Le Capitulaire de Coulaines, un tournant politique
L’espace carolingien divisé

2 – L’émancipation de la haute aristocratie
Vers l’hérédité des charges publiques
La puissance des grands
Robert le Fort, premier « Capet »

3 – Le dernier Carolingien : Charles le Gros

 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Maître de conférences à l’université Paris Ouest – Nanterre-La Défense, Bruno Dumézil est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le Haut Moyen Âge occidental, dont Les Racines chrétiennes de l’Europe (Fayard, 2005), La Reine Brunehaut (Fayard, 2008), Les Royaumes barbares (Puf, 2010) et Les Barbares expliqués à mon fils (Seuil, 2010).

 

Avis et commentaires