Deleuze et l'Anti-Œdipe. La production du désir - Guillaume Sibertin-Blanc - Philosophies - Format Physique et Numérique | PUF  

Deleuze et l'Anti-Œdipe. La production du désir

Image: 
Deleuze et l'Anti-Œdipe. La production du désir
Sous-titre: 
La production du désir
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
13/01/2010
13,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Un romantisme du désir pur ? Une exaltation anarchique de la schizophrénie ? Un spontanéisme délirant affranchi des normes élémentaires d’une argumentation rationnelle ?… L’Anti-Œdipe a beaucoup fait parler, dès sa parution en 1972. Il s’agit ici de revenir à son texte même, où s’actualise la première collaboration du philosophe Gilles Deleuze et du psychanalyste Félix Guattari. Ce livre d’introduction adopte pour fil conducteur l’inscription de l’analyse de l’inconscient dans une théorie générale de la production et de ses modes sociohistoriques. Il met au jour le nouveau rapport qui s’ensuit entre la clinique du désir et le matérialisme historique, et explicite sous ce prisme trois lignes de problématisation : une critique sociale d’un code familialiste d’enregistrement et de qualification des conduites ; une critique à la fois externe et interne à la psychanalyse de l’œdipianisation de l’inconscient ; une critique politique des structures d’exploitation et de domination de la société capitaliste, et des modes de subjectivation aménagés dans la reproduction de ces structures. À l’articulation de ces lignes, L’Anti-Œdipe, livre d’intervention théorique, devient aussi un livre pratique. Il pose les prolégomènes d’une « analyse sociale, politique et militante » ajustée à la productivité réelle du désir et aux effets sociopolitiques de son processus propre — une schizo-analyse transformant le champ analytique des processus inconscients pour le rendre connectable, en théorie et en pratique, au champ de l’histoire et des luttes sociales.



Caractéristiques

Nombre de pages: 
160
Code ISBN: 
978-2-13-056901-5
Numéro de tome: 
206
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

Chapitre premier. — Pour un champ analytique matérialiste
Le désir comme processus de production
Analytique des machines désirantes : théorie de la reproduction
Le désir comme processus métaphysique
Capitalisme et schizophrénie : théorie de la limite des structures sociales

Chapitre II. — Capitalisme et œdipianisation de la subjectivité
Généalogies de la morale et du capitalisme
Œdipe dans la reproduction sociale : l’agencement de subjectivation familialiste

Chapitre III. — État, machine révolutionnaire et schizo-analyse
La forme-État : Urstaat et signifiance
Luttes de classes et conflits inconscients
Conclusion. Exclusion

Éléments bibliographiques


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Ancien élève de l’ENS Lettres et Sciences humaines, agrégé et docteur en philosophie, Guillaume Sibertin-Blanc est chercheur invité à l’ERRAPHIS (Toulouse-Le Mirail) et membre du Centre International d’Étude de la Philosophie Française Contemporaine (ENS Paris). Il a réalisé l’édition critique du Rire de Bergson (PUF, 2007), et a publié notamment Philosophie politique XIXe-XXe siècles (PUF, 2008) et (avec S. Legrand) Esquisse d’une contribution à la critique de l’économie des savoirs (Reims, Le Clou dans le Fer, 2009).

* Consultez la [http://www.europhilosophie.eu/recherche/spip.php?article405 nouvelle page chercheur] de Guillaume Sibertin-Blanc à l'Université de Toulouse.
* Consultez la [http://www.europhilosophie.eu/recherche/spip.php?rubrique182 page du groupe de recherche] qu'il coordonne à l'ENS Paris : « Groupe de Recherches Matérialistes » (ERRAPHIS-Toulouse Le Mirail/CIEPFC-ENS Paris).


  

Avis et commentaires