De l'école à la république : Guizot et Victor Cousin - Jacques Billard - Questions - Format Physique et Numérique | PUF  

De l'école à la république : Guizot et Victor Cousin

Image
De l'école à la république : Guizot et Victor Cousin
De l'école à la république : Guizot et Victor Cousin
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1998
21,29 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"Dire ce que doit être l'école est en général une tâche difficile tant sont nombreuses les convictions qui s'affrontent. Ce simple fait devrait suffire à susciter une interrogation car c'est d'abord la puissance des convictions qui fait problème : on défend une conception de l'école avec l'ardeur qu'on mettrait à défendre une religion ou un système politique. Même puissance, même passion, il doit pour cela y avoir une raison.

Tout se passe comme si pour les doctrines politiques, philosophiques, religieuses, l'école était une sorte de "passage à l'acte" sur ces trois plans. ....

L'école est un lieu à part. Etant donné ses fins propres, l'école ne peut être simplement un élément de la société, entendons de la société civile. Elle est un lieu tourné vers l'étude, mais elle n'est pas coupée du monde puisqu'elle oeuvre à la civilisation pour la totalité d'une population. Elle est donc au milieu de la population, une institution hors de la société. D'où une administration propre, dérogatoire du droit commun et protégée des influences de toutes origines.

C'est un lieu laïque, rationaliste et spiritualiste. Laïque pour rassembler toutes les confessions, rationaliste par interdiction de tout ce qui n'est pas connaissable et spiritualiste pour affirmer que l'homme est avant tout intérieur. ...

Cousin est philosophe, Guizot historien philosophe. Ils ont été hommes d'Etat, ils ont eu l'un comme l'autre des responsabilités institutionnelles durant la Monarchie de Juillet. ... Deux tâches leur semblent possible, la première est de découvrir la vérité, la seconde de la diffuser. La première paraît à Guizot comme à Cousin une tâche terminée. Reste la seconde tâche qui est de faire accéder à la vérité le plus grand nombre qui est en fait une tâche d'achèvement de la philosophie."

Extrait de l'introduction


Caractéristiques

Nombre de pages: 
240
Code ISBN: 
978-2-13-049185-9
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 20 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction

1. – FRANÇOIS GUIZOT

  Le philosophe et l’homme d’État

    Questions de méthode

    Guizot et ses sources

  Civilisation et barbarie

    L’idée de civilisation

    Les principes de la civilisation

    Les acteurs de l’histoire

  Civilisation et progrès

    La société, chemin de l’homme à l’homme

    La nature humaine et la nature en l’homme

  Éducation

    Rôle de l’État en matière d’instruction

2. – VICTOR COUSIN

  Introduction : la singulière situation historique de Victor Cousin

  Méthode et métaphysique chez Victor Cousin

    La méthode philosophique

    La vérité et l’évidence

    La réflexion

    La philosophie et ses parties

  L’histoire de la philosophie

    Systèmes philosophiques et philosophie

  Philosophie et religion

  Philosophie et histoire

  La politique

    Le spiritualisme politique

    Morale

  V. Cousin et les questions d’enseignement

    L’école et l’État

    L’enseignement de la philosophie

Conclusion

Index des noms cités221

Bibliographie

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jacques Billard est maître de conférences, Université de Paris I

Avis et commentaires