De René Magritte à Francis Bacon. Psychanalyse du regard - Maurice Corcos - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

De René Magritte à Francis Bacon. Psychanalyse du regard

Image: 
De René Magritte à Francis Bacon. Psychanalyse du regard
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
28/10/2009
36,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Francis Bacon, ou l’histoire d’un amour fou entre un fils et son père meurtrier, nous rappelle deux choses : le corps est la source des émotions et de l’inconscient, et les affects et les représentations qui leur sont liés sont le chaînon manquant entre corps et psyché. Bacon est le peintre de la démoniaque dysharmonie entre la nuit et le jour.
René Magritte, ou une autre histoire d’amour fou entre un fils et sa mère suicidée, nous apprend ceci : une vie qui n’a pas été rythmée dans l’enfance ne rime à rien, c’est une chanson froide et lisse qui ne chante pas. Magritte est le peintre de l’affable agonie.
Il s’agit ici pour une grande part de déterminer la nature de l’encre utilisée par Bacon et Magritte pour engendrer leurs œuvres, deux artistes que tout oppose dans leur vie et dans leur création, mais qui auraient eu peut-être tant à se dire si le hasard avait pu leur organiser une rencontre. En aucun cas une pathobiographie, cet essai se veut le témoignage de la force de l’art quand il permet d’éclairer, sous la lumière sensible de l’affect, l’expérience des souffrances identitaires, et d’ajouter quelques réflexions sur l’exploration de la conscience et de l’inconscient en faisant émerger les liens entre le rêve, le souvenir, le délire et la création.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
336
Code ISBN: 
978-2-13-057426-2
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface de Jean Gillibert
Prologue. — Bacon au miroir de son art
Avant-propos. — Câlineries d’un vampire

Chapitre premier. — Architectonie de l'œuvre, ou le dispositif scénique d'un voyeur
Tentative de re-saisissement
Rencontre accidentelle : de l’incertain à l’inattendu
Construction du surnaturel

Chapitre II. — Le peintre de l'identification projective et ses toiles-miroirs
Reflet de miroir
Crime sexuel
Psychanalyse appliquée
Anamorphisme
Accidents biographiques d’un inverti
Un homme qui fait la femme. « Je est une autre »
Une étrange nurse dans un atelier-bouge
Une parenté dans les toiles
Du socius et « des images de marques »

Chapitre III. — Autoportrait au premier regard. De l’autre côté du regard
L’arrière-mère
La trace du père
Madonna désenchantées
La Madonna con bambino de Francis Bacon
L’œil et la peau de la débauche
Remembrement
Autoportrait au premier miroir triste

Chapitre IV. — Anatomie d'un cri
La gueule ouverte
Un cri de silence
La bouche du Sahara

Chapitre V. — Le regard d'un silence… le silence du monde… le monde du silence
Quel temps fait-il dans ce regard ?
Une mélancolie muette
Ceci est bien une vieille pipe
Condamné à être vu
Le rêve d’un souvenir
Le souvenir d’un rêve de chair
Trompe-l’œil… Donne-moi tes yeux

Chapitre VI. — Le mouvement de l'informe
Accidents

Chapitre VII. — « Comme au travers d'un miroir… obscurément »

Chapitre VIII. — Le bonheur dans le crime

Chapitre IX. — Réparation impossible et reproduction interdite

Chapitre X. — La mort dans un bout de miroir


Épilogue. — Le retour

Index nominum


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Maurice Corcos est psychanalyste, professeur de pédopsychiatrie à l’Université René Descartes-Paris 5 et chef du service de Psychiatrie de l’adolescent et de l’adulte jeune à l’Institut Mutualiste Montsouris (Paris).


 

Avis et commentaires