Corps obèses, corps mélancoliques - Jacques Vargioni - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Corps obèses, corps mélancoliques

Image: 
Corps obèses, corps mélancoliques
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
13/05/2015
23,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

« Si je n’avais pas ce corps qui me plaque au sol envahi de cette graisse lourde comme un cadavre, je pourrais courir, nager, voyager et pourquoi pas voler comme un papillon débarrassé de sa chrysalide », disait une patiente. Le moi-corps cadavre, prisonnier de lui-même, est une des figures récurrentes de la vie fantasmatique inconsciente des obèses, comme si le dépassement outrancier des limites de leur propre peau mas-quait la réalité d’un long trépas programmé. Le suicide mélancolique vise à suivre l’objet perdu dans une mort au sein de laquelle il ne pourra se dérober. L’obèse suit l’objet en le dévorant, le préserve en l’enkystant, le détruit en l’étouffant. Il fait le mort en ensevelissant un corps qu’il a préalablement tué. Aliéné à une recherche dont il ignore le but, il oscille entre la quête d’une satis-faction orale primitive et celle d’un objet toujours gratifiant, qu’il voudrait intégrer à son corps en le détruisant. « Là où était le Ça, le Moi doit advenir », écrit Freud à propos du chemin analytique de la névrose. Le pari thérapeutique pour nos patients pourrait être celui-ci : « Là où était l’empreinte de l’objet oral – en creux ou en excès –, le Moi-sujet doit advenir. Un Moi libéré du corps de l’autre. »


Caractéristiques

Nombre de pages: 
312
Code ISBN: 
978-2-13-065406-3
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction


I – En deçà de la mélancolie : la détresse
Marie : l’œuvre au blanc
Le vécu crépusculaire
Les vicissitudes de l’auto-érotisme ou l’angoisse au bord des lèvres
Le miroir transparent ou les impasses de l’autoreprésentation
Le corps mis à nu : la honte, première version
Écho : les mots avalés
À rebours de la symbolisation
La pulsion démétaphorisée


II – Le corps de la mélancolie
Anaïs : trois dans un corps
Du cannibalisme à la mélancolie
Le corps mélancolique
Le père de chair perdu
L’objet décevant : objet de la haine
Un destin féminin
L’enfant incorporé, l’autre mélancolie corporelle


III – Les séparations impossibles
Le corps (sur)exposé
Figures de l’emprise
Tomber hors du monde : La honte deuxième version
Mélancolie corporelle et corps fétiche : obésité et boulimie
Sur les rives de la psychose
Au risque de la dépersonnalisation
Une peau pour deux
Martial : une mue des enveloppes


IV – Apories du sexuel, mutations de l’informe, et avènement du malaise
Nora : le féminin mélancolique adolescent
L’obésité pubertaire, la pulsion traitée par la métamorphose
L’analité mélancolique et l’abject : la honte troisième version
La  sphinctérisation démélancolisante
Camille : une sortie de l’informe
Le féminin empêché
Le masculin mis à l’épreuve
L’idéal hermaphrodite
Mélancolie dans la culture alimentaire


Pour conclure et poursuivre
Bibliographie

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Jacques Vargioni est psychologue clinicien, psychanalyste et docteur en psychologie clinique. Il exerce à Paris et enseigne à l’université Paris 13.

Avis et commentaires