Cités 2013 - N° 55 - - Cités - Format Physique et Numérique | PUF  

Cités 2013 - N° 55

Image: 
Cités 2013 - N° 55
Sous-titre: 
Demain, le post-humain
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Revue
Date de parution: 
23/10/2013
18,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Caractéristiques

Nombre de pages: 
192
Code ISBN: 
978-2-13-061793-8
Numéro de tome: 
55
Numéro d'édition: 
1
Format
17.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

Éditorial, par Yves Charles Zarka


I - Dossier : L’homme superflu (ou l’homme augmenté, ou l’homme artificiel)


Avec des contributions de :


Christian Godin, Le posthumain, la barbarie qui vient
Charles Ramond, Sur Houellebecq
Xavier Lambert
Jean-Michel Besnier
Catherine Perret
, Sur la modification des corps
Isabelle Barbéris, L’économie du post-humain
Stéphanie Katz, Sur Orlan
Jean-Marie Besnier
Jean-Pierre Dupuy


II - Grand entretien
Rémi Brague, L’humanisme est-il en voie de disparition ?


III- Vie politique
 Laurent Quessette, D’une dette l’autre. Sur l’État, le service public et les individus (à envoyer pour lecture)
Yannick Rumpala, L’impression tridimensionnelle comme vecteur de reconfiguration politique (à envoyer pour relecture)


IV – Vie intellectuelle
Le journalisme aujourd’hui
Cécile Cabantous et Roland Gori, Présentation
Edwy Plenel (Médiapart)
Stéphane Paoli (France Inter)
Charles Sylvestre (L’Humanité)
Sophie Peters (La Tribune)


V - Varia
Jean-François Rastier, Vattimo et les mains sales de Heidegger


VI – Recensions
Maximilien Ruebel, Marx et les nouveaux Phagocytes, Paris, éditions du Sandre, 2012, par Samuel Zarka
Francçois Rastier, Apprendre pour transmettre. L’éducation contre l’idéologie managériale, Paris, Puf, 2013, par Marie-Anne Lescourret
Enrico Donaggio, Karl Löwith et la philosophie, une sobre inquiétude, Paris, Payot&Rivages, 2013, trad.de l’italien par Ph. Audegean, par Marie-Anne Lescourret
Alain Badiou, Éloge du théâtre, Paris, Flammarion, 2013, par Isabelle Barbéris


 

Avis et commentaires