Chose promise - Alain Boyer - Léviathan - Format Physique et Numérique | PUF  

Chose promise

Chose promise
Chose promise
Étude sur la promesse, à partir de Hobbes et de quelques autres
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
02/04/2014

Résumé

La promesse est un acte de parole qui engage celui qui la donne. La thèse ici soutenue est que la promesse, et ses formes plus complexes (pactes, alliances, serments), est un propre de l’homme – et, plus radicalement, que l’unité de l’humanité est fondée dans la capacité à promettre et à respecter ses engagements. Pacta sunt servanda, comme dit le principe romain. La nécessité de respecter sa « foi » apparaît chez des penseurs (Cicéron, Montaigne, Hobbes, Pascal, Locke, Hume, Rousseau, Kant, Nietzsche) dont les doctrines sont pourtant fort différentes. On peut la lire aussi chez des écrivains (Homère, Euripide), des historiens (Hérodote, Tite-Live), dans la Bible, et dans les sciences sociales.
On relit ici la « réfutation de l’Insensé » proposée dans le Léviathan, à la lumière de l’examen du rapport de Hobbes à Machiavel sur la question du respect de sa parole. On s’appuie sur la théorie des jeux pour proposer une nouvelle lecture de l’état de nature hobbesien ainsi que de la « chasse au cerf » de Rousseau : il y aurait, depuis les premiers hominidés, un lien entre chasse et promesse. Sans la promesse, la « tentation du lièvre » est irrésistible. On revisite enfin la question du « resquillage » (free riding) : Aristote, et surtout Hume et Rousseau ont compris cette difficulté, liée au passage, sans fondement naturel, à de grandes actions collectives.
La confiance engendrée par l’échange des promesses est essentielle à toute vie en commun. L’humanité doit conjurer les deux « monstres » que sont la guerre civile et la tyrannie, qui brisent toute confiance. Il faut dépasser cette alternative tragique. La réflexion sur le serment débouche, de manière inattendue, sur une relecture de la question du sacrifice, et également du christianisme au travers de la question du rachat et de ce que l’on appelle ici son « incomplétude ». Finalement, ce sont certaines idées de penseurs aussi divers que Rawls, Popper, Hayek, Arendt, Ricœur, Elster ou encore Agamben, qui se trouvent ordonnées à la thèse selon laquelle la promesse est l’un des fondements de l’identité personnelle aussi bien que le vinculum ultimum societatis humanum, le lien dernier de la société des hommes – la nôtre comme celle des « penseurs sauvages ». Ici, ailleurs, partout, la fides est au fondement de la coopération entre les hommes de parole.
Au début est la parole donnée, mère de toutes les normes.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
472
Code ISBN: 
978-2-13-062562-9
Numéro d'édition: 
1
Format
17.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction – Promesse oblige

Première partie – Le loup et le renard
Chapitre I – L’insensé
Chapitre II – Violer sa foi
Chapitre III – La vaine gloire du séditieux
Chapitre IV – De l’opportunité de garder sa foi
Chapitre V – Méchants hommes
Chapitre VI – Deux états de nature
Chapitre VII – Des modérés et des insensés

Deuxième partie – Du pain et des jeux
Chapitre VIII – Homo ludor humini
Chapitre IX – Serment, courage et vérité
Chapitre X – Tous pour un ?
Chapitre XI – Discipline de la promesse
Chapitre XII – Du resquillage
Chapitre XIII – La volonté générale et le tricheur
Chapitre XIV – Donner des mots et des choses

Troisième partie – La confiance et le sacré
Chapitre XV – Le serment et ses dieux
Chapitre XVI – Le sacrifice et la violence
Chapitre XVII – Boucs, biches, béliers
Chapitre XVIII – Rédimer
Chapitre XIX – Promesse, chasse et culture

Conclusion – Parole donnée. La mère de toutes les normes

Bibliographie
Index

Autour de l'auteur

Alain Boyer est né en 1954. Ancien élève de l’ENS, il est professeur de philosophie morale et politique à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV). Ses travaux ont porté sur les œuvres de Popper, Hayek, Rawls ou encore Aron et Kant, sur les questions de l’induction, de la rationalité, de la justice sociale et du libéralisme.

32,00 €
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Nos recommandations

Trump

Trump

Alain Badiou

Trump

Alain Badiou

Les esprits éclairés aiment à se moquer de Donald Trump. Il serait le symbole d’une forme de stupidité politique qui n’attendrait que le réveil des gens de...

En public

En public

Boris Groys

En public

Boris Groys

Nous continuons à considérer l’art en tant que spectateurs, alors que nous en sommes désormais les acteurs. Tel est l’étonnant constat dressé par Boris...

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Fanny Taillandier

Les états et empires du lotissement Grand Siècle

Fanny Taillandier

Le lotissement a été le grand rêve urbanistique de la seconde moitié du XXe siècle. Le rêve d’une maison à soi, où reconstituer une vie qui rassemblerait...

Les lois fondamentales de la stupidité humaine

Les lois fondamentales de la stupidité humaine

Carlo M. Cipolla
Art et concepts

Art et concepts

François L'Yvonnet

Art et concepts

François L'Yvonnet

Renversement singulier, ce n’est plus le philosophe qui écrit sur l’art, ce sont ici des artistes qui écrivent de la philosophie. Non pas à propos de, mais...

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Jean Grondin

Du sens des choses. L'idée de la métaphysique

Jean Grondin

Née de l’inquiétude du cœur humain, la métaphysique est un entretien de longue durée sur le sens des choses. Son idée de fond est que leur cours est sensé...

Politique et État chez Deleuze et Guattari

Politique et État chez Deleuze et Guattari

Guillaume Sibertin-Blanc
Nymphes

Nymphes

Giorgio Agamben

Nymphes

Giorgio Agamben

Figures imaginaires issues de la mythologie grecque, jeunes filles incarnant les pouvoirs mystérieux d’une nature toujours plus vivante que ceux qui la...

Usages de Foucault

Usages de Foucault

Hervé Oulc'hen

Usages de Foucault

Hervé Oulc'hen

L’œuvre de Foucault est tout entière traversée par la question théorique et pratique des usages. Question de méthode, d’abord : Foucault fait usage de l’...

La problématologie

La problématologie

Michel Meyer

La problématologie

Michel Meyer

Michel Foucault : une pensée du corps

Michel Foucault : une pensée du corps

Arianna Sforzini

Michel Foucault : une pensée du corps

Arianna Sforzini

Le corps traverse la pensée de Michel Foucault comme un fil rouge. Cadavre ouvert sur la table d’autopsie, masse opaque au miroir de laquelle l’homme, objet...

Le nom propre

Le nom propre

Gérard Pommier

Le nom propre

Gérard Pommier

Le nom propre, question linguistique majeure, a acquis le statut de problème philosophique depuis Bertrand Russell. Rien de plus vivant que le nom propre,...

Reprise du donné

Reprise du donné

Jean-Luc Marion

Reprise du donné

Jean-Luc Marion

Presque vingt ans après sa parution, Étant donné (Puf, 1997), au-delà des premiers débats, a imposé la question du donné et de la donation. ...

Du contrat sexuel

Du contrat sexuel

Cédric Lagandré

Du contrat sexuel

Cédric Lagandré

On s’était promis l’innocence et la liberté des mœurs, après deux millénaires de culpabilité chrétienne. Mais même dépouillée de tout sacré, la sexualité n’...

L'imbécillité est une chose sérieuse

L'imbécillité est une chose sérieuse

Maurizio Ferraris

L'imbécillité est une chose sérieuse

Maurizio Ferraris

Chaque époque a ses menteurs, ses vantards, ses imposteurs et ses imbéciles. Qu’il s’agisse de l’imbécillité des masses ou de celle de l’élite, les figures...