Art et crime - Ghislaine Guillotreau - Criminalité internationale - Format Physique et Numérique | PUF  

Art et crime

Image
Art et crime
Art et crime
Sous-titre: 
La criminalité du monde artistique et littéraire et sa répre
Aucun commentaire pour le moment
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/04/1999
23,33 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

"La délinquance de l'art se nourrit depuis toujours de la vanité humaine, du goût du pouvoir.

Paradoxalement, alors que s'affirmait peu à peu la prise de conscience de la valeur aure que vénale du patrimoine culturel physique et ou intellectuel (et la nécessité de protéger) les biens artistiques entraient dans le secteur internationalisé de l'économie pour devenir un placement, un enjeu, objet de transactions légales ou présumées telles. Du fait de la démocratisation de l'accès à la culture, il a souvent été constaté que l'art se popularise mais les biens artistiques de grande valeur restent l'apanage d'un monde élitise, d'un microcosme où les affairistes sont plus nombreux que les esthètes.

L'art marchandise est devenu un produit financier très volatile et apatride, il ne s'agit plus d'enrichir sa collection, mais d'aggrandir son patrimoine, donc de spéculer en tirant le meilleur profit non seulement des opérations d'achat-revente mais aussi des législations fiscales et douanières.

Qui sont aujourd'hui les véritables pirates du patrimoine, les commanditaires, les donneurs d'ordre ? Quelles sont leurs méthodes et leurs cibles puisque le but étant le profit il faut s'adapter à la demande du moment, au snobisme ? Qui sont les nouveaux prédateurs ?"

Extraits de l'avant-propos


Caractéristiques

Nombre de pages: 
304
Code ISBN: 
978-2-13-049884-1
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Préface

Introduction

L’ART CRIMINOGÈNE

  I)  Les nouvelles menaces sur la propriété intellectuelle

    a) L’art dans le cyberespace

      Cyberespace et cyberculture

    b) L’art numérique

      La musique « techno »

    c) L’art et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

      Cyberdélinquance

    d) Les œuvres de l’esprit à l’ère numérique

      Les créations et l’internet

      La notion de copie

      La protection des œuvres de l’esprit

      Droit d’auteur et nouvelles technologies

      Le droit de la propriété littéraire et artistique

      Principes de base du droit d’auteur

      Les divers aspects du droit d’auteur

    e) Les atteintes potentielles au droit d’auteur sur le « net »

    f) L’adaptation du droit d’auteur

  II)  Pillage, vols et trafic

    a) Une criminalité multiface

    b) Un crime contre le patrimoine de l’Humanité

      La notion de trafic

      L’exportation illicite

      Un cas particulier : le vandalisme

    c) Le pillage des biens archéologiques et ethnologiques

      Les cibles

      La hiérarchie des pillages

      Le pillage se professionnalise

      Les catégories de biens culturels pillés

    d) L’Europe centrale et orientale, un nouveau marché pour les pirates du patrimoine

    e) L’Afrique. Le pillage, une tradition

      « Le bélier du président Chirac »

      Les pilleurs en Afrique, 69

      Les pays d’Afrique subsaharienne

    f) L’Amérique centrale et du sud

    g) Les pays d’Orient et d’Extrême-Orient

    h) L’Europe occidentale

      Le détournement de patrimoine

L’ « affaire Debbasch/Vasarely »

      La Suisse

  III)  Faux, copie et contrefaçon

    a) Le faux pictural

      Van Gogh ou l’ère du soupçon

      L’industrie du faux

L’ « opération Carpetbagger »

      Les différentes catégories de faux

L’ « affaire Galerie Delamare »

L’ « affaire Tate Gallery »

      L’authentification

Vrais ou faux Rembrandt

Les faux « Poussin »

L’attribution

La provenance

Les techniques des faussaires

L’art à la lumière de la science

La police scientifique au service de l’art

    b) La piraterie musicale

      Mafia et musique

      Le marché de la piraterie au niveau mondial

      La piraterie sur le « net »

    c) Arts et merchandising illicite

      Le « Picasso business »

      Les produits dérivés

  IV)  L’art et la criminalité organisée

      Art et drogue

      Une menace ou la réalité ?

      L’art et les organisations criminelles

      L’art, aide au blanchiment

  V)  L’art manipulé : sectes et marketing

      L’art exploité

  VI)  Les prédateurs

      L’art-marchandise ?

      Un commerce florissant

      L’illicite dans le commerce de l’art

      Les acteurs du marché de l’art

      Le « système Legros »

      Les ventes par intermédiaires

      Sotheby’s

      Christie’s

      Les ventes aux enchères en France

      Les commissaires-priseurs

      Pratiques illégales en ventes publiques

      Les garanties offertes par les maisons de vente

      Vrais et faux experts

      Les différentes catégories d’experts « en art »

  VII)  La protection de l’art

      Une mosaïque juridique

    a) La protection des biens culturels meubles

      L’Unesco

      Le Conseil de l’Europe, une action au niveau régional

      La Commission européenne

      L’Institut international pour l’unification de droit privé (Unidroit)

      L’International Council of Museums (ICOM)

    b) La protection du droit d’auteur

      Au niveau international

      Au niveau régional

    c) L’État protecteur des arts : exemple la France

      Le marché de l’art et son contrôle

      La protection du patrimoine public

      L’enrichissement du patrimoine national

  VIII)  La riposte

    a) La loi au service de l’art

      Les fouilles clandestines

      L’exportation

      Le recel

      Art et blanchiment

    b) Les acteurs répressifs

      Au niveau international

      Au niveau national

      Les bases de données de biens culturels

    c) La coopération

      France

      La coopération policière au niveau européen

    d) La défense de l’art

      Le rôle du secteur privé

      La prév

Avis et commentaires