Antiféminismes et masculinismes d'hier et d'aujourd'hui - Christine Bard - Hors collection - Format Physique et Numérique | PUF  

Antiféminismes et masculinismes d'hier et d'aujourd'hui

Image
Antiféminismes et masculinismes d'hier et d'aujourd'hui
Antiféminismes et masculinismes d'hier et d'aujourd'hui
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
06/03/2019
24,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Aussi ancienne que les luttes féministes, l’opposition à l’émancipation des femmes est loin de n’être que le reliquat d’un passé révolu : l’antiféminisme contemporain reste vivace et pluriel. « Printemps des pères », « Manif pour tous », « célibataires involontaires » et mobilisations contre la « théorie du genre » : il est renouvelé par des masques séducteurs, des emprunts au discours égalitaire, par un répertoire d’action actualisé et par une nouvelle militance, dite masculiniste, dans un climat politique et social propice à son extension.

Pour être compris et combattus, les antiféminismes doivent aujourd’hui être situés dans une perspective historique. Leur ancrage conservateur est souligné, mais aucune famille politique – ni aucune religion – n’est immunisée. Ils ne sont pas, non plus, le monopole des hommes.
En analysant diverses expressions de l’antiféminisme depuis le xixe siècle, les contributions à cet ouvrage démontrent la vitalité historique de ce combat et mettent en évidence ses points de contact avec l’homophobie et le racisme : l’intersectionnalité des haines. L’ensemble constitue une réponse inédite en même temps qu’un appel à la vigilance


Caractéristiques

Nombre de pages: 
512
Code ISBN: 
978-2-13-081661-4
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

À contre vagues : introduction Par Christine Bard
1. L’antiféminisme comme conservatisme Par Diane Lamoureux
2. Proudhon, un anarchiste misogyne et antiféministe ou comment interpréter l’incohérence d’un auteur célèbre ? Par Francis Dupuis-Déri
3. L’antiféminisme d’Action Française (1898-1940). Par Camille Cléret
4. L’antiféminisme familialiste-nataliste de l’entre-deux-guerres en France Par Fiona Casey
5. L’antiféminisme dans l’hebdomadaire d’extrême droite Minute ou l’intersectionnalité des haines, Par Christine Bard
6. « Parce que mon copain me traite bien ». Étude du tumblr « Women against feminism »  Par Héloïse Michaud
7. De quoi « le gender » des campagnes « anti-genre » est-il le nom ? Sur une contre-révolution straight et ses succès Par Sara Garbagnoli
8. Le catholicisme d’identité contre la mixité Par Josselin Tricou
9. Antiféminisme et religion, une table ronde avec Hanane Karimi, Anne Soupa, Liliane Vana et Marina Zuccon Animée par Florence Rochefort
10. Usages des figures des enfants et des femmes par les associations pour le « droit des pères » Par Édouard Leport
11. L’aliénation parentale : un concept antiféministe ? Par Isabelle Côté et Simon Lapierre
12. La violence conjugale, cible privilégiée des discours masculinistes en France et en Espagne Par Hanitra Andriamandroso
13. Stratégies discursives et juridiques des groupes de pères séparés. L’expérience française Par Pierre-Guillaume Prigent et Gwénola Sueur
14. Effets des tactiques antiféministes auprès des institutions œuvrant contre les violences faites aux femmes. Le cas du Québec Par Mélissa Blais
15. Conclusion : Lutter contre le masculinisme Par Mélissa Blais et Francis Dupuis-Déri

Index des noms

Bio-bibliographie des auteur.e.s

Remerciements
 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Christine Bard est historienne (Université d’Angers). Elle a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire des femmes, traduits en plusieurs langues. Elle a notamment dirigé, avec Sylvie Chaperon, le Dictionnaire des féministes (Puf, 2017).

Mélissa Blais est sociologue (Université de Genève et Institut national de recherche scientifique à Montréal) et l’auteure de « J’haïs les féministes ! » Le 6 décembre 1989 et ses suites (Remue-ménage, 2009).

Francis Dupuis-Déri est politologue (Université du Québec à Montréal). Il est l’auteur de La crise de la masculinité : autopsie d’un mythe tenace (Remue-ménage, 2018) et a codirigé, avec Mélissa Blais, Le mouvement masculiniste au Québec (Remue-ménage, 2015).