Annales bergsoniennes, VI - Shin Abiko - Epimethée - Format Physique et Numérique | PUF  

Annales bergsoniennes, VI

Image: 
Annales bergsoniennes, VI
Sous-titre: 
Bergson, le Japon, la catastrophe
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
13/03/2013
32,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Le présent volume, qui marque les dix ans des Annales bergsoniennes, constitue un numéro spécial, organisé autour du colloque international « Bergson et le désastre. Lire Les deux sources de la morale et de la religion au Japon aujourd’hui » qui s’est tenu à Tokyo, Kyoto et Fukuoka, du 24 au 29 octobre 2011. Le thème de ce colloque, inscrit dans le cadre du Projet Bergson au Japon, sur L’évolution créatrice, puis sur Les deux sources de la morale et de la religion, a été pour ainsi dire dicté par les événements tragiques survenus à Sendaï et à Fukushima le 11 mars 2011, et dont nous n’avons vraisemblablement pas encore mesuré toutes les conséquences, théoriques et pratiques. Il rejoint par ailleurs une ligne d’interrogation réelle de Bergson encore trop peu aperçue et qui compte parmi les potentialités les plus fécondes et les plus urgentes de cette pensée.
Les actes de ce colloque sont encadrés par des inédits et des varia qui entrent eux-mêmes en résonance avec le dossier central. Les inédits comprennent une conférence de Jean-Luc Marion, prononcée le 7 avril 2011 à l’Académie française, ainsi qu’une série de textes capitaux, non traduits ou devenus introuvables, des trois grands philosophes japonais qui ont introduit Bergson dans leur pays et dans leur pensée, et auxquels, du même coup, Bergson nous introduit : Nishida, Kuki et Tanabe. Quant aux varia, où différents problèmes actuels du bergsonisme sont abordés, ils sont représentatifs de la recherche japonaise contemporaine sur Bergson.

 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
464
Code ISBN: 
978-2-13-061763-1
Numéro d'édition: 
1
Format
15 x 21.7 cm

Sommaire

Table des matières: 

Présentation générale, par Arnaud François et Camille Riquier


I. Inédits
Jean-Luc Marion, de l’Académie française : « La durée comme méthode et comme inversion »
Tatsuya Higaki (Université d’Osaka) : introduction aux textes de Kitarô Nishida
Kitarô Nishida : « La durée pure de Bergson », trad. Laurent Stehlin (Université d’Osaka)
Kitarô Nishida : « Préface à Matière et mémoire », trad. Satomi Takahashi (1914)
Kitarô Nishida : « À propos de la philosophie de la vie », extraits, trad. Laurent Stehlin (Université d’Osaka)
Tatsuya Higaki : « Introduction aux textes de Shûzo Kuki »
Shuzô Kuki : « La notion du temps et la reprise sur le temps en Orient », traduction d’époque
Shuzô Kuki : « Bergson au Japon »
Yasuhiko Sugimura (Université de Kyoto) : « Introduction au texte deHajime Tanabe »
ajime Tanabe, La logique de l’être-social, chap. 3, trad. Yasuhiko Sugimura

II. Colloque international « Bergson et le désastre. Lire Les deux sources de la morale et de la religion au Japon aujourd’hui », Tokyo-Kyoto-Fukuoka, 24-29 octobre 2011
Shin Abiko (Université Hoseï, Tokyo) : présentation du colloque
1re journée : la morale (chap. I)
Paul Dumouchel (Université Ritsumeikan, Kyoto) : « La morale ouverte et l’idée de catastrophe morale »
Shin Abiko (Université Hoseï, Tokyo) : « Entre la tragédie et le désastre »
Arnaud François (Université Toulouse II-Le Mirail) : « Le risque et la décision : pour une philosophie bergsonienne du tragique dans Les deux sources de la morale et de la religion »
Yasushi Hiraï (Université de Fukuoka) : « Événement et personnalité »
Yasuhiko Masuda (Université Waseda, Tokyo) : « Personnel et impersonnel dans la théorie de l’intuition de Bergson »
Johannes Schick (Université de Würzburg) : « La douleur métaphysique : schizophrénie et affectivité chez Bergson et Minkowski »
2e journée : la religion (chap. II et III)
Frédéric Worms (Université Lille III-Charles de Gaulle / École normale supérieure) : « Les deux réponses à la catastrophe. De Bergson à nous »
Yasuhiko Sugimura (Université de Kyoto) : « Témoins de la Vie, entre le philosophique et le religieux. Relire Les deux sources du point de vue de l’ “après-désastre” »
Takuji Iwano (Université Meiji, Tokyo) : « Le rire, l’expérience mystique et la mort. Bergson et Bataille »
Ghislain Waterlot (Université de Genève) : « Seule la mystique pourrait-elle encore nous sauver ? Réflexions sur le rapport entre puissance technologique et vie mystique chez Bergson »
Florence Caeymaex (FNRS / Université de Liège) : « Penser les catastrophes : Bergson et la question de la signification humaine »
3e journée : politique, guerre, technique (chap. IV)
Tatsuya Higaki (Université d’Osaka) : « Le problème de la technologie chez Bergson : Qu’est-ce que la technè de la vie ? »
Caterina Zanfi (Université de Bologne / Centre Marc Bloch, Berlin) : « La machine dans la philosophie de Bergson »
Ciprian Jeler (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasi) : « Résister à la résistance : l’implacable et la ressource »
Masato Goda (Université Meiji, Tokyo) : « L’herméneutique du souvenir pur »
Arnaud Bouaniche (Université Lille III-Charles de Gaulle) : « Le temps de la cendre. Husserl, Bergson, Bachelard et la question du renouveau »
Hisashi Fujita (Université Kyushu Sangyo) : « L’immémorial. Bergson et Levinas »

III. Varia
Takuya Nagano (Kumamoto National College of Technology) : « Représentation physique et réalité de la matière : sur la confrontation de la philosophie bergsonienne avec la relativité restreinte »
Hisashi Fujita (Université Kyushu Sangyo) : « Bergson ou Deleuze. À quoi reconnaît-on le vitalisme ? »
Sébastien Miravète (Université Toulouse II-Le Mirail) : « La signification bergsonienne de la vie : création ou amour, Spinoza ou Rousseau ? »

 

IV. Travaux publiés par les membres de la Société des amis de Bergson (2011-2012)

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Shin Abiko est professeur de philosophie à l’université Hoseï de Tokyo.
Arnaud François est maître de conférences à l’université Toulouse II-Le Mirail. Il est l’auteur, entre autres, de l’édition critique de L’évolution créatrice de Bergson (Puf, 2007), et de Bergson, Schopenhauer, Nietzsche. Volonté et réalité (Puf, 2009).
Camille Riquier est maître de conférences en philosophie à l’Institut catholique de Paris. Il a écrit Archéologie de Bergson (Puf, 2009) et réalisé l’édition critique de Matière et mémoire (Puf, 2008).

 

Avis et commentaires