Études sur les sociologues classiques, II - Raymond Boudon - Quadrige - Format Physique et Numérique | PUF  

Études sur les sociologues classiques, II

Image: 
Études sur les sociologues classiques, II
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/11/2000
12,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L'étude des grands sociologues classiques reste la meilleure introduction à la sociologie. Sur bien des sujets, ils ont inauguré une révolution intellectuelle dont on ne mesure pas toujours l'ampleur. On ne peut plus penser les phénomènes religieux, les valeurs ou les sentiments moraux de la même façon après Durkheim, Simmel, Weber ou Scheler.

Adam Smith n'est pas seulement un économiste, sa notion du "spectateur impartial" pose les jalons d'une théorie de l'opinion publique. Pareto a abordé la question essentielle de la bonne manière d'expliquer les croyances "irrationnelles". Tarde soulève le problème épineux et crucial des causes individuelles des régularités statistiques qu'on observe notamment dans le domaine des phénomènes criminels. Les sociologues classiques sont à l'origine de questions, de problématiques, de théories, de concepts, de conjectures, de paradigmes qui gardent toute leur importance parce qu'ils nous permettent d'expliquer les phénomènes sociaux de façon scientifiquement solide. Ils restent une source d'inspiration formidable et indispensable pour la sociologie contemporaine. Ils proposent des grilles d'analyse qui restent applicables aux sociétés d'aujourd'hui.

Texte de couverture


Caractéristiques

Nombre de pages: 
352
Code ISBN: 
978-2-13-051062-8
Numéro de tome: 
322
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction: Convergences entre les sociologues classiques


I –  Adam Smith : Le « spectateur impartial » et l’acteur partial


II –  Émile Durkheim : L’explication des croyances religieuses


III –  Georg Simmel : Facteurs sociaux de la connaissance


IV –  Vilfredo Pareto : Rationalité ou irrationalité des croyances ?


V –  Max Weber : La « rationalité axiologique » et la rationalisation de la vie morale


VI –  Gabriel Tarde : La connexion micro-macro


VII –  Max Scheler : Contextualité et universalité des valeurs


VIII –  Comment écrire l’histoire des sciences sociales ?


Avis et commentaires