Écrire le voyage au XVIe siècle en France - Marie-Christine Gomez-Géraud - Etudes littéraires - Format Physique et Numérique | PUF  

Écrire le voyage au XVIe siècle en France

Image
Écrire le voyage au XVIe siècle en France
Écrire le voyage au XVIe siècle en France
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
01/01/2000
10,14 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Cette nouvelle section "Recto-Verso" de la collection Etudes littéraires est dirigée par Emmanuelle Baumgartner et Nelly Andrieux-Reix


Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-050626-3
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Sommaire

Écrire le voyage au XVIe siècle en France

  Avertissement préliminaire

  En guise d’introduction : Voyage et Renaissance

    L’Amérique à la croisée des chemins

    Curiosités orientales et pèlerinage de Terre sainte

  APPROCHES LITTÉRAIRES

 Enquête sur un genre mal défini

    Voir pour écrire

    Le souvenir d’Ulysse

    Le service du savoir

    Au croisement des genres

      Récit de pèlerinage : entre guide des Lieux saints et manuel de méditation — Le récit de découverte : entre chronique et journal de bord — La tentation totalisante — Un voyage pour soi ? « Une allure à sauts et à gambades »

 Genèse du récit  : le texte préalable et l’expérience

    La part du texte préalable

      Du côté des récits de pèlerins — Prestiges de la copie : l’exemple de Nicolay

    L’anecdote : un discours topique

      Un motif récurrent : la tempête ou le péril hyperbolique — Périls et Providence

    Une place pour l’expression de soi ?

      La mise en scène allégorique : Jérusalem travestie — Le « je » sur la scène de l’altérité : Philippe Canaye, sieur du Fresne

 Le récit, miroir du monde

    Le monde en ordre

      Un univers organisé — Un univers nommé

    La conscience de l’altérité

      La mise en scène de l’altérité — L’intérêt pour les peuples étrangers — Du bon usage de l’altérité

    De l’image au stéréotype

      L’illustration du récit de pèlerinage — Scènes et singularités — Le livre de costumes

   ANTHOLOGIE

    « Observations d’un pèlerin » : Jacques Lesaige

    « La part de l’anecdote » : Chevalier de Villamont

    « Une ambassade à Constantinople » : Philippe Canaye

    « Monstruosité et monde nouveau : le Gougou » : Samuel Champlain

    « Catégories et limites : le poisson et le sauvage » : Jean de Léry

    « De l’utilité de l’interprète » : Le Pelerin veritable

    « Un enlèvement au Nouveau Monde » : René de Laudonnière

  APPROCHES LINGUISTIQUES

  Parataxe ou syntaxe du récit de voyage

    Primauté des marques temporelles

    L’absence de la marque temporelle

      La liste — La digression

  Exprimer la nouveauté et l’inconnu

    Modalités de description de l’inconnu

    Lexique de l’inconnu, lexique de l’ineffable ?

  Nouveaux mondes, nouveaux mots

    Insertion de mots isolés

      Léry et le lexique tupi — Mode d’insertion des mots isolés de la langue étrangère

    Marques et jeux du discours direct

    Inscription sous forme de listes

      Lexique et documentation — Organisation des lexiques — Lescarbot : vers une conscience linguistique plus affinée

    Le « colloque » lérien, une forme hybride

      Une abondance de lectures possibles — Une réflexion linguistique

    Conclusion : quelle conscience de l’altérité linguistique ?

 Bibliographie des ouvrages cités dans l’étude

 Répertoire bio-bibliographique des voyageurs cités dans l’étude

 Lexique

Avis et commentaires