À la recherche de l'humanité - Terence Marshall - Léviathan - Format Physique et Numérique | PUF  

À la recherche de l'humanité

Image: 
À la recherche de l'humanité
Sous-titre: 
Science, poésie ou raison pratique dans la philosophie politique de Jean-Jacques Rousseau, Leo Strauss et James Madison
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Discipline: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
28/01/2009
32,50 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

À la différence de la perception d’une blessure physique, comment peut-on voir une injustice, ou le gouvernement des êtres libres, ou enfin le bien humain ? Les distinctions analytiques — entre fins et moyens, être et devoir être, fait et valeur, empirique et normatif — conduisent-elles à éclairer ou à déformer la perception de la politique et de l’humain ? Cet examen du problème des principes de la perception et du jugement politique remet en question l’orientation scientifique actuellement dominante en revenant sur la question de trois modes de la raison — science, poésie ou techné, et raison pratique — comme methodoi pour saisir les choses humaines. L’étude se concentre sur trois auteurs bien connus mais peu compris, pour lesquels ce problème du logos est fondamental : Jean-Jacques Rousseau, Leo Strauss et James Madison. Dans sa critique de la raison et du rationalisme des Lumières, Rousseau représente la première tentative, dans la modernité, de repenser les prémisses de la méthode scientifique, tentative qui conduit aux fondements de la philosophie critique issue de l’esthétique transcendantale de Kant. Leo Strauss représente un réexamen de la crise du rationalisme issue de la philosophie moderne. À la suite des questions que provoquent Nietzsche et Heidegger par rapport à la philosophie de Kant, Strauss revient sur le problème de Socrate et la possibilité de la philosophie, et partant, sur la possibilité de la raison pratique (phronesis) comme fondement de la perception des choses humaines. La troisième partie du livre explore la question : comment saisir un régime politique à partir de la raison pratique ? Pour ce faire, la politique constitutionnelle de James Madison est étudiée. « L’empire de la raison » que le « père de la Constitution américaine » tenait à établir s’inspire d’une idée de la raison qui ne provient ni de Locke, ni de Hume, ni de Montesquieu, mais de la raison pratique de la philosophie classique. Les questions universelles de politique constitutionnelle qu’examinent ces trois auteurs peuvent ainsi aider à élucider les problèmes actuels que posent, pour l’humanité en soi-même ou en soi, la globalisation, la formation de l’Union Européenne et la politique constitutionnelle du pays où l’on vit.


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
432
Code ISBN: 
978-2-13-056682-3
Numéro d'édition: 
1
Format
17.5 x 24 cm

Sommaire

Table des matières: 

Avertissement au lecteur

Avant-propos

Introduction. — Épistémologie, ontologie et philosophie politique
Épistémologie et questions de philosophie première
Les trois modes du logos et la perception des choses humaines
Husserl, Heidegger et la crise du rationalisme
Le retour à Kant et l’ontologie antérieure de Rousseau
Leo Strauss et le problème du rationalisme
La phronesis et l’objet de sa recherche
La raison pratique et la politique constitutionnelle de James Madison

PREMIÈRE PARTIE. — JEAN-JACQUES ROUSSEAU : DE LA SCIENCE À LA POÉSIE
Chapitre premier. Épistémologie et perception politique dans l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau
Théorie de la connaissance et de la politique
La critique de l’épistémologie matérialiste
Des origines de l’erreur et de l’âme
Différences avec l’idéalisme antique
La raison pratique, la question de l’être et le principe du droit
La raison et la cité
Chapitre II. Rousseau et les Lumières : art d'écrire et pratique politique
La politique de l’écriture : des indices de dissimulation dans la pensée de Rousseau
Des raisons amenant Rousseau à dissimuler
La dissimulation philosophique et l’expression de l’honnêteté
Chapitre III. Poésie et praxis dans l'Émile de Rousseau : les droits de l'homme et le sentiment de l'humanité 
Le scepticisme dogmatique et la morale
L’utile et les principes de la praxis
Épicurisme raffiné et pitié
Liberté, égalité, amour-propre
L’indignation morale et le plaisir du « bon témoignage de soi »
Pitié, cruauté, mesure

DEUXIÈME PARTIE. — LE TOURNANT STRAUSSIEN : LA POSSIBILITÉ DE LA PHILOSOPHIE ET DE LA RAISON PRATIQUE (SUR CHURCHILL, HITLER, STALINE, ET LA PERCEPTION HUMAINE)
Chapitre premier. Leo Strauss, la philosophie et la science politique
Origines
« Qu’est-ce que la philosophie politique ? »
De la science sans métaphysique : le positivisme
De la philosophie sans métaphysique : l’historicisme
Archéologie de l’esprit, herméneutique et ésotérisme
Art d’écrire : médiation de la cité et l’homme
La querelle des Anciens et des Modernes
Le chemin aléatoire de la philosophie : trois querelles, trois questions
Poésie, philosophie ou Révélation
« Quid sit deus ? »
Droit naturel et jugement politique
Libéralisme, modération, vertu
La philosophie politique et l’éducation libérale
Chapitre II. Leo Strauss et la question des Anciens et des Modernes
Les principes du droit et la question des Anciens et des Modernes
La crise de la politique moderne : les « droits de l’homme » contre la démocratie libérale
Le rationalisme antique et moderne
La philosophie classique et la question du cosmos
La raison du droit naturel
De la démocratie constitutionnelle antique
Politike episteme et politique constitutionnelle
Archéologie de l’esprit, philosophie première et raison pratique
Chapitre III. L'éthique de Leo Strauss
Aux étudiants de Fribourg
L’impasse moderne
Les anciens sans préjugé
L’idée de droit naturel
Fins et moyens
Philia tes sophias et modération
Critique du libéralisme moderne
Athènes ou Jérusalem ?

TROISIÈME PARTIE. — JAMES MADISON, LA RAISON PRATIQUE ET L’ART DU POLITIQUE : È POLITIKÈ RENOUVELÉE
Chapitre premier. La raison pratique et la philosophie constitutionnelle des États-Unis
Perspectives et problèmes de l’historiographie révisionniste
Des sources : les archives de la Constituante et Le Fédéraliste
Les buts de la Constitution américaine
Les conditions historiques et les possibilités du constitutionnalisme aux États-Unis
Le problème de la démocratie
L’art du politique dans la raison pratique de Madison : la stratégie constitutionnelle
Stabilité, équité et compétence dans un régime populaire libre
Jugement pratique : le problème et le sens du constitutionnalisme américain
Chapitre II. Les droits de l'homme, le principe de la raison et la politique constitutionnelle : un dialogue franco-américain à l'époque révolutionnaire
Trois modes de la raison
Trois principes du droit
Trois formes de la démocratie constitutionnelle : filiations de méthodes ou moyens, et de fins


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Terence Marshall a enseigné la philosophie et la politique en France et aux États-Unis, aux Universités de Pennsylvanie (1967-1971), de Caroline du Nord (1971-1976), de Paris I – Panthéon-Sorbonne (1976-1983), à l’École normale supérieure (1978-1979), et à l’Université de Paris X – Nanterre (1978-2008).

Avis et commentaires