« Dieu la mère » - Patrick Merot - Fil rouge (le) - Format Physique et Numérique | PUF  

« Dieu la mère »

Image: 
« Dieu la mère »
Sous-titre: 
Trace du maternel dans le religieux
Auteur: 
Aucun commentaire pour le moment
Collection: 
Catégorie: 
Livre
Date de parution: 
08/01/2014
20,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Recherchant la trace du maternel dans le religieux, l’auteur réexamine la position freudienne – et lacanienne – qui, à partir de l’étude des seuls monothéismes, privilégie la dimension paternelle des religions. Freud, en effet, élabore une théorie de la religion – et non du religieux qui s’en distingue – et une théorie des religions monothéistes – et non de toutes les religions.
La force du maternel justifie de défendre une théorie du religieux, spécifique, qui vient se différencier d’une théorie de la religion.
Certains témoignages remarquables de la littérature mystique, inscrits dans des traditions explicitement religieuses, mais relevant parfois d’expériences laïques, confirment ce que la clinique peut montrer. Ainsi les écrits de Madame Guyon, grande figure du mysticisme au XVIIe siècle, illustrent de façon exemplaire cette question, comme Julienne de Norwitch parlant de « Dieu la mère ».
Le retour au religieux qui hante notre époque peut être vu comme un retour à cette dimension maternelle des religions : que l’on regarde l’extraordinaire faveur dont jouit le bouddhisme, ou la dimension communautaire de certains mouvements religieux « pentecôtistes ».
L’illusion religieuse ne serait-elle pas essentiellement d’ordre maternel ?


 


Caractéristiques

Nombre de pages: 
176
Code ISBN: 
978-2-13-062848-4
Numéro d'édition: 
1
Format
12.5 x 19 cm

Sommaire

Table des matières: 

I – LE MOMENT FONDATEUR DU MATERNEL
L’action spécifique et l’expérience de satisfaction
L’autre maternel, le Nebenmensch
Le désaide entre père et mère : 1927, L’Avenir d’une illusion

II – L’HISTOIRE DE LUCIA
Une fille idéale
Une mère jalouse
Retrouver Dieu
La période minoé-mycénienne et le désaide

III – FREUD ET LE MATERNEL, UN CONTREPOINT SUSPENDU
 Le trouble de Freud : 1929, Le Malaise dans la culture
 « À partir d’un seul point concret » : 1912-1913, Totem et tabou
Une divinité maternelle : 1911, « Grande est la Diane des éphésiens »
Le renoncement au maternel : 1939, L’Homme Moïse et le monothéisme
Einfall
: 1936, « Lettre à Romain Rolland (Un trouble du souvenir sur l’Acropole) »

IV – MYSTIQUE
Jung et le monde des mères
Obscure perception
L’expérience mystique : Madame Guyon
Psychose
Lacan
« Mère, mère, pourquoi m’as-tu abandonné »
Romain Rolland, de l’Acropole à la colline de Vézelay

V – PASSER DE LA MÈRE AU PÈRE
L’impossible passage : Wolfson
Le passage tragique : Oreste
La condition du passage
Accueillir le transfert maternel
Un dégagement du maternel qui n’est pas effacement


Bibliographie


 

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Patrick Merot est psychanalyste, membre titulaire de l’Association psychanalytique de France. Il est l’auteur de nombreux articles dans différentes revues de psychanalyse et ouvrages collectifs.


 

Avis et commentaires