Histoire des Puf | Presses universitaires de France  

Histoire des Puf

Histoire des Puf

[1830-1849]  [1850-1869]  [1870-1879]  [1880-1889]  [1890-1899]

 [1900-1909]  [1910-1919]  [1920-1929]  [1930-1939]  [1940-1949]  [1950-1959]  [1960-1969]  [1970-1979]  [1980-1989]  [1990-1999] 

[2000-2009]  [2010-2019] 

 

 

  • 1830

Gilbert Guillaumin fonde à Paris une librairie spécialisée dans le commerce et l’économie politique.

 

  • 1841

​ Lancement du Journal des économistes par Guillaumin, avec Joseph Garnier, suivi de la fondation de la Société des éco- nomistes, organe du courant libre-échangiste.

  • 1844

 Collection des principaux économistes, et publication d’annuaires et de dictionnaires spécialisés chez Guillaumin (commerce, économie politique).

 Fondation de la Revue archéologique, publiée par le libraire Leleux.

 

 

  • 1863

 Gustave-Germer Baillière, neveu de l’éditeur de médecine Jean-Baptiste Baillière, reprend le commerce de librairie de ses parents. Il lance en décembre la Revue des cours littéraires (Revue bleue) et la Revue des            cours scientifiques (Revue rose), puis dans la foulée la « Bibliothèque de philosophie contem- poraine » (BPC) dont le premier titre est de Taine (Le Positi- visme anglais. Étude sur Stuart Mill).

  • 1864

 Décès de Gilbert Guillaumin.

 G.-G. Baillière reprend le Journal de physiologie normale et pathologique, de Charles-Édouard Brown-Sequard, président de la Société de biologie française.

  • 1866

G.-G. Baillière lance la « Bibliothèque d’histoire contemporaine ».

  • 1867

 Dictionnaire de thérapeutique médicale et chirurgicale, de Bouchut et Desprès, chez Baillière.

 

  • 1871

 Fondation de la Librairie Ernest Leroux.

  • 1873

 G.-G. Baillière lance la « Bibliothèque scientifique interna- tionale », collection de vulgarisation.

 Ernest Leroux reprend la publication du Journal asiatique, succédant au libraire sinologue Pauthier. Il devient l’éditeur d’un grand nombre de missions archéologiques françaises à l’étranger ainsi que des publications      de la Société de géogra- phie.

  • 1874-1875

 Traduction française chez Baillière des Principes de psycho- logie d’Herbert Spencer et reprise dans la BPC du volume de Théodule Ribot sur la psychologie anglaise contemporaine, publié en 1870 chez Ladrange.

  • 1875

 Le mathématicien Félix Alcan devient directeur littéraire, puis associé de Gustave-Germer Baillière.

  • 1876

 Reprise du fonds du libraire républicain Pagnerre par Baillière.

 Félix Alcan lance simultanément la Revue philosophique, dirigée par Théodule Ribot, et la Revue historique, dirigée par Gabriel Monod, ses condisciples à l’École normale supé- rieure.

 Ernest Leroux reprend au libraire Vieweg la Revue critique dhistoire et de littérature

  • 1877

Baillière lance la Revue mensuelle de médecine et de chirur- gie de Charcot.

  • 1878

Installation de la libraire Baillière-Alcan au 108, boulevard Saint-Germain, Paris VIe.

 Début de la traduction française des Principes de sociologie de Spencer.

Ernest Leroux édite la Revue épigraphique.

  • 1879

Théodule Ribot fait paraître La Psychologie allemande contemporaine dans la BPC.

 

  • 1880

Ernest Leroux lance la Revue de lhistoire des religions.

  • 1881

La Revue de médecine et de chirurgie se scinde en Revue de médecine et Revue de chirurgie. La Revue scientifique et la Revue politique et littéraire reprennent leur indépendance.

  • 1882

Ernest Leroux édite temporairement la Revue dethnographie de Broca, qui fusionnera en 1889 avec Matériaux pour lhistoire positive et philosophique de lhomme et la Revue danthropologie sous le nom de LAnthropologie, chez Masson.

  • 1883

Alcan devient seul propriétaire de la firme Baillière-Alcan, qui prend le nom de Librairie Félix Alcan.

  • 1884

Alcan se lance avec Monod dans la publication de recueils de sources d’archives, Recueil des instructions données aux Ambassadeurs.

La Revue archéologique, désormais dirigée par Georges Perrot et Alexandre Bertrand, passe chez Ernest Leroux, qui s’installe au 28, rue Bonaparte. Salomon Reinach en assure la rédaction.

  • 1886

Alfred Binet publie La Psychologie du raisonnement dans la BPC.

Alcan édite les Annales de lÉcole libre des sciences poli- tiques.

  • 1887

Georges Dumas assiste Théodule Ribot à la Revue philosophique.

Dans la BPC, Charles Féré publie Sensation et mouvement, et avec Alfred Binet, Le Magnétisme animal. Traduction française dans la BPC de LHomme criminel de Cesare Lombroso.

Ernest Leroux édite la Revue dhistoire diplomatique.

  • 1888-1890

Traduction française par Burdeau du Monde comme volonté et représentation de Schopenhauer, dans la BPC.

  • 1889

Pierre Janet fait paraître sa thèse (LAutomatisme psycho- logique) et Henri Bergson, la sienne (Essai sur les données immédiates de la conscience) dans la BPC.

Ernest Leroux édite la Revue des études grecques.

 

  • 1890

Gabriel de Tarde fait paraître Les Lois de limitation dans la BPC.

  • 1893

Décès de Charcot et de Taine.

Sont publiés chez Alcan Émile Durkheim (De la division du travail social) et Charles Blondel (L’Action).

Hachette lance la Revue de métaphysique et de morale de Xavier Léon et Élie Halévy.

  • 1895

Gustave Le Bon fait paraître La Psychologie des foules et Émile Durkheim, Les Règles de la méthode sociologique dans la BPC.

Le Bulletin du Laboratoire de psychologie physiologique de Binet devient L’Année psychologique, éditée chez Alcan.

  • 1896

Bergson fait paraître Matière et Mémoire dans la BPC.

Alcan lance avec Monod la « Bibliothèque de la Faculté des lettres de Paris », patronnée par le Ministère de l’Instruction publique, concurrente des collections de Louis Hachette.

  • 1897

Le Suicide, d’Émile Durkheim.

Alcan soutient la cause dreyfusarde, avec ses amis Gabriel Monod et Yves Guyot.

Édouard Cornély fonde sa librairie au 101, rue de Vaugirard, et édite La Révolution française, revue fondée par Alphonse Aulard.

  • 1898

Premier numéro de L’Année sociologique, de Durkheim, chez Alcan.

  • 1899

Cornély reprend la Revue dhistoire moderne et contemporaine lancée par Pierre Caron (1896).

 

  • 1900

Le Rire, d’Henri Bergson, chez Alcan.

  • 1901

Félix Alcan associe son neveu René Lisbonne à la gestion de la librairie.

  • 1902

Gustave Le Bon fonde la « Bibliothèque de philosophie scientifique » chez Flammarion et publie La Science et lHypo- thèse d’Henri Poincaré.

Léon Bourgeois fait paraître Solidarité chez Alcan.

La Société d’histoire moderne fait paraître les premiers tra- vaux de la « Bibliothèque d’histoire moderne », publiée par la Société nouvelle de librairie et d’édition (Pierre Caron et François Simiand).

La Société française de philosophie se lance dans la publication d’un Vocabulaire, dans son Bulletin publié par Armand Colin.

  • 1903

Lucien Lévy-Bruhl fait paraître La Morale et la science des mœurs dans la BPC.

  • 1904

Journal de psychologie normale et pathologique, dirigé Pierre Janet et Georges Dumas, chez Alcan.

Cornély reprend les publications de la Société d’histoire moderne ainsi que celles de la Société des textes français modernes (Gustave Lanson).

  • 1906

Alcan rachète le fonds de la librairie Guillaumin.

Il lance parallèlement la « Bibliothèque de la Revue histo- rique ».

  • 1907

Publication de L’Évolution créatrice de Bergson dans la BPC.

Début des « Travaux de l’Année sociologique » chez Alcan.

Quest-ce que la sociologie ?, de Célestin Bouglé, chez Alcan.

Gabriel Monod se fait assister par Charles Bémont à la rédaction de la Revue historique.

  • 1909

Parallèlement à la collection « Maîtres de la musique », Alcan accueille la Revue du mois d’Émile Borel et lance la « Nou- velle collection scientifique » (NCS), où paraît LAviation de Paul Painlevé, Émile Borel et Ch. Maurain, succès de librairie.

 

  • 1911
Les Annales de lÉcole libre des sciences politiques deviennent la Revue des sciences politiques, chez Alcan.
  • 1912

Décès de Gabriel Monod.

  • 1913

Frédéric Rieder rachète la librairie de son patron Édouard Cornély, avec l’aide d’Albert Crémieux, qui en est le directeur littéraire. Jean-Richard Bloch se laisse convaincre d’y diriger une collection de littérature moderne.

Jean Perrin publie Les Atomes dans la NCS, chez Alcan.

Charles Bémont, assisté de Christian Pfister, prend la direc- tion de la Revue historique.

  • 1914

Déclaration de guerre. Suspension d’un certain nombre de titres de revues scientifiques, dont la Revue dhistoire moderne et contemporaine, qui ne reprendra qu’en 1926. La Librairie Alcan réussit à maintenir la plupart de ses grands titres de revues.

E. Régis et A. Hesnard publient Psycho-analyse des névroses et des psychoses chez Alcan.

  • 1916

Décès de Théodule Ribot. Lucien Lévy-Bruhl le remplace à la tête de la Revue philosophique.

  • 1917

Décès d’Émile Durkheim.

Décès d’Ernest Leroux.

Voyage diplomatique d’Henri Bergson aux États-Unis.

Maurice Caullery publie Les Universités et la vie scienti- fique aux États-Unis chez Armand Colin.

  • 1919

À la Librairie Alcan, lancement de la collection « Peuples et civilisations », dirigée par Louis Halphen et Philippe Sagnac.

 

  • 1920

Nouvelles collections littéraires chez Rieder : « Prosateurs français contemporains », dirigée par Jean-Richard Bloch, et

« Prosateurs étrangers contemporains », dirigée par Léon Bazalgette.

  • 1921

Manifeste coopératif des intellectuels et universitaires français, signé par la plupart des grands noms de la science française, qui appelle à des réformes de la politique de recherche et de formation, notamment en matière de publi- cation. Double influence de la pensée de Charles Gide et des universités américaines.

Décembre : fondation des Presses Universitaires de France, société coopérative d’édition et de librairie, financée par la Banque des coopératives. Léon Brunschvicg, Maurice Caullery, Ferdinand Gros, Xavier Léon, Charles Marie, Pierre Marcel et Edmond Schneider en sont membres fondateurs.

Alcan lance avec la Faculté de Strasbourg la Revue dhis- toire et de philosophie religieuse.

  • 1922

Succès de LEspace et le Temps d’Émile Borel (NCS), chez Alcan, publié à l’occasion de la visite d’Einstein à Paris.

L. Lévy-Bruhl fait paraître chez Alcan La Mentalité primi- tive.

Publication du Statut du personnel enseignant et scienti- fique de lenseignement supérieur aux PUF, suivi des Travaux de la station biologique de Roscoff, de Problèmes biologiques et des Conférences. Rapports de documentation sur la phy- sique.

Reprise d’un commerce de librairie place de la Sorbonne par les PUF. Consolidation des statuts.

  • 1923

Lancement de la revue Europe chez Rieder, patronnée par Romain Rolland.

Jeanne Galzy remporte le prix Fémina chez Rieder pour son roman Les Allongées.

Reprise de l’Année sociologique chez Alcan, dirigée par Marcel Mauss.

Traité de psychologie, sous la direction de Georges Dumas, chez Alcan.

  • 1924

La société en nom collectif Librairie Félix Alcan devient société anonyme.

  • 1925

Décès de Félix Alcan. Son neveu René Lisbonne dirige la librairie.

Maurice Halbwachs fait paraître chez Alcan Les Cadres sociaux de la mémoire.

  • 1926

Premier volume de l’Histoire de la philosophie d’Émile Bréhier chez Alcan, publié en même temps que le Vocabu- laire technique et critique de la philosophie, dirigé par André Lalande.

Publication de La Science des rêves de Freud chez Alcan, traduit par I. Meyerson.

Publication de Psychologie pathologique d’Henri Wallon dans la BPC.

Création de la « Bibliothèque de psychologie de l’enfant et de pédagogie », dirigée par Jean Piaget chez Alcan.

Frédéric Rieder se retire de la maison d’édition qui porte son nom.

L’Institut international de coopération intellectuelle, éma- nation de la Société des nations et présidé par Henri Bergson, commence ses activités à Paris.

Mise en chantier aux PUF de l’Histoire générale de Gustave Glotz.

Les successeurs d’Ernest Leroux cèdent leur fonds de librairie aux PUF. Paul Pelliot et Louis Eisenmann, représentants des inté- rêts de la Librairie Leroux, deviennent administrateurs des PUF.

  • 1928

Archives de lInstitut du radium aux PUF.

Accord des PUF avec l’imprimeur François Launay, de Vendôme, dont l’entreprise devient l’Imprimerie des Presses Universitaires de France.

Nouvelle société anonyme des Éditions Rieder, financée par la Banque des coopératives, les PUF et Pierre Marcel.

Décès de Léon Bazalgette. Jean Guéhenno remplace Jean- Richard Bloch à la tête de « Prosateurs français contempo- rains » et de la revue Europe. Jacques Robertfrance lance la collection « Europe ».

Prix Goncourt pour Marius Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, chez Rieder.

  • 1929

Marc Bloch et Lucien Febvre lancent la revue d’histoire Les Annales, chez Armand Colin.

 

  • 1930

Aux PUF, Annales de lInstitut Henri Poincaré et premier fascicule du Vocabulaire juridique d’Henri Capitant.

Nouveau traité de psychologie, dirigé par Georges Dumas, chez Alcan.

  • 1931

Henri Delacroix fait paraître le Guide de létudiant en psy- chologie chez Alcan.

  • 1932

Décès de Jacques Robertfrance.

Publication des Deux Sources de la morale et de la religion, de Bergson, dans la BPC.

François Simiand fait paraître Le Salaire, lévolution sociale et la monnaie dans la collection « Nouvelle bibliothèque éco- nomique », qu’il dirige chez Alcan.

  • 1933

Le contrôle de la firme Rieder échappe à Albert Crémieux et Pierre Caron. Ce dernier fait passer la Revue dhistoire moderne chez Alcan.

  • 1934

Faillite de la Banque des coopératives. Crise aux PUF.

Paul Angoulvent est nommé directeur des Presses Universi- taires de France. Regroupement de différents services d’Alcan, de Rieder et des PUF.

Important succès d’édition chez Rieder avec le roman Clochemerle de Gabriel Chevallier.

Publication de la Nouvelle Encyclopédie philosophique, diri- gée par Henri Delacroix chez Alcan.

Publication de La Pensée et le Mouvant, de Bergson, chez Alcan.

  • 1935

Décès de Xavier Léon et de François Simiand.

  • 1937

François Goguel fait passer chez Sirey la Revue des sciences politiques, qui devient Science politique.

Publication posthume chez Alcan de Mahomet et Charle- magne d’Henri Pirenne.

  • 1938

Lancement de la collection « Clio » chez Alcan (PUF), dirigée par Sébastien Charléty.

François Perroux fait paraître Capitalisme et communauté de travail.

  • 1939

Décès de Lucien Lévy-Bruhl. La Revue philosophique est dirigée par Émile Bréhier et Paul Masson-Oursel.

Paul-Louis Couchoud lance la collection « Mythes et reli- gions » chez Leroux, qui sera ensuite dirigée par Georges Dumézil.

Fusion des quatre firmes Alcan, Leroux, Rieder et PUF sous l’égide des Presses Universitaires de France et l’emblème du quadrige. Nouveaux statuts en décembre : maintien de la société coopérative.

Dès l’entrée en guerre, disparition ou sabordage de plusieurs titres : Revue française de psychanalyse, Revue dhistoire de la guerre mondiale, Revue dhistoire moderne, Journal des éco- nomistes.

 

  • 1940

Interruption des revues LAnnée psychologique, Journal de psychologie normale et pathologique, Revue historique, Revue philosophique, Revue archéologique, Revue de lhistoire des religions, Revue dassyriologie. Reprise de ces titres en 1941, à l’exception du dernier.

  • 1941

Décès d’Henri Bergson et de Célestin Bouglé.

Interruption de L’Année sociologique, dirigée par Maurice Halbwachs.

Révision des statuts des PUF. Nouveau conseil scientifique et littéraire présidé par Jean Laran. Maintien du siège social au 49, boulevard Saint-Michel et transfert de l’administration au siège de la maison Alcan, 108, boulevard Saint-Germain.

Lancement de l’encyclopédie de poche « Que-sais-je ? », diri- gée par Paul Angoulvent (premier titre : Les Étapes de la bio- logie, par Maurice Caullery).

Nouvelle Encyclopédie pédagogique, fondée par Albert Millot et poursuivie par Pierre Joulia.

Lancement de la collection « Bibliothèque de psychiatrie », dirigée par Georges Dumas.

  • 1942

Lancement de la revue Gallia.

Traité de psychologie, de Maurice Pradines.

  • 1943

Interruption définitive de la Revue de médecine.

  • 1944

Décès de Léon Brunschvicg.

La « Bibliothèque de philosophie contemporaine » est diri- gée par É. Bréhier, M. Pradines, G. Bachelard et R. Le Senne

Centenaire de la Revue archéologique, dirigée par Charles Picard et Raymond Lantier.

  • 1945

Décès de Paul Pelliot et de Maurice Halbwachs.

Manuel de psychologie, d’A. Cuvillier.

Reprise de LAnnée politique aux PUF.

Charles-André Julien, secrétaire de la Revue historique avec Maurice Crouzet, lance la collection « Colonies et empires ».

Paul Angoulvent inaugure une politique d’exportation de la production.

  • 1946

Décès de Georges Dumas. Henri Ey et Jean Delay dirigent la « Bibliothèque de psychiatrie ».

Reprise de la revue Le travail humain, dirigée par H. Laugier et R. Bonnardel.

Henri Wallon, Les Origines de la pensée chez l’enfant.

Revue Population, dirigée par Alfred Sauvy.

  • 1947

Décès de Pierre Janet.

Nouveaux statuts des PUF. Statut distinct de société ano- nyme pour l’imprimerie.

Collection de manuels de géographie « Orbis », dirigée par

A. Cholley, suivie par « Mana » (religions).

  • 1948

Décès de Jean Laran.

Premier numéro de la Revue française de psychanalyse, organe officiel de la Société psychanalytique de Paris.

Nouvelle revue Enfance, dirigée par Henri Wallon.

François Perroux lance sa revue, Économie appliquée.

  • 1949

Claude Lévi-Strauss, Les Structures élémentaires de la parenté.

Troisième série de LAnnée sociologique.

Daniel Lagache lance la collection « Bibliothèque de psy- chanalyse et de psycho-clinique », dédiée à la diffusion des œuvres de Freud et de ses proches.

 

  • 1950

Décès de Marcel Mauss et de Louis Halphen. Publication de Sociologie et anthropologie, de Marcel Mauss.

Nouvelles collections : « Bibliothèque de sociologie contem- poraine » (BSC), dirigée par Georges Gurvitch, et « Bibliothèque de la science politique ».

860e mille de Clochemerle.

  • 1951

Nouvelle collection « Bibliothèque de la science écono- mique », initiative rassemblant la FNSP, la Faculté de droit et l’EPHE.

Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine

  • 1952

Décès d’Émile Bréhier.

Adjonction du secteur de la librairie internationale située au 17, rue Soufflot.

Pierre Angoulvent entre aux PUF.

Alfred Sauvy, Théorie générale de la population (BSC).

Collection de manuels « Initiation philosophique », dirigée par Jean Lacroix.

Création d’« Épiméthée », collection dirigée par Jean Hyppolite.

Collections « Euclide » (manuels scientifiques) et « Paideïa » (manuels de psychologie).

1953

Georges Dumézil publie Les Dieux des Indo-européens, Jean Bottéro La Religion babylonienne et Paul-Marie Duval Les Dieux de la Gaule dans « Mythes et religions ».

Collection de manuels « Les Grands textes », dirigée par Claude et Florence Khodoss.

Premier volume de l’Histoire générale des civilisations, diri- gée par M. Crouzet.

  • 1954

Gaston Bachelard, qui remplace Bréhier et Le Senne au conseil d’administration et au comité scientifique, pilote la

« Bibliothèque de philosophie contemporaine ».

Georges Gurvitch fait passer les Cahiers internationaux de sociologie du Seuil aux PUF.

Retour temporaire de la Revue dhistoire moderne et contemporaine aux PUF.

Maladie mentale et psychologie, de Michel Foucault.

  • 1955

Transfert du siège social au 17, rue Soufflot, extension des services techniques, des ventes et des périodiques au 90, bou- levard Saint-Germain.

Lancement de la collection « Thémis », dirigée par Maurice Duverger (droit, science politique, économie).

Paraissent dans la BSC Sociologie actuelle de lAfrique noire de Georges Balandier, Les Structures sociales du Haut-Atlas de Jac- ques Berque, Études de sociologie religieuse de Gabriel Le Bras.

Début des traductions en français de Husserl dans « Épi- méthée ».

Louis Réau publie Iconographie de lart chrétien.

  • 1956

Modernisation de l’imprimerie à Vendôme, agrandissement de la librairie au 49, boulevard Saint-Michel, et rénovation du siège administratif du 108, boulevard Saint-Germain.

Jacques Lacan sort le premier volume des travaux de la Société française de psychanalyse dans la revue La Psychanalyse.

Serge Lebovici lance la collection « L’actualité psychanaly- tique ».

  • 1957

Histoire générale des sciences, dirigée par René Taton.

Philippe Garcin devient chef des services littéraires des PUF et Pierre Angoulvent, chef des services administratifs et financiers.

  • 1958

Décès de Maurice Caullery.

Psychiatrie de l’enfant, revue dirigée par Ajuiaguerra et Lebovici.

Traité de sociologie, dirigé par Georges Gurvitch.

« Le Psychologue », série de manuels professionnels dirigée par Paul Fraisse.

 

  • 1960

Paul Angoulvent, président-directeur général des PUF, fait paraître LÉdition au pied du mur, qui dénonce notamment la situation archaïque de la distribution de l’édition française.

Premier volume du Traité de psychologie expérimentale de Piaget et Fraisse.

  • 1961

1000e « Que sais-je ? ».

  • 1962

Décès d’Henri Wallon et de Gaston Bachelard.

Le totémisme aujourd’hui, de Claude Lévi-Strauss.

Les origines de la pensée grecque, de Jean-Pierre Vernant.

Collection « Galien », dirigée par Georges Canguilhem.

Collection « L’éducateur », sous la direction de Gaston Mialaret.

Collection « Le sociologue », dirigée par Georges Balandier.

  • 1963

Paul Angoulvent est renouvelé dans son mandat de président-directeur général des PUF.

Collection « Nouvelle Clio », dirigée par Roger Boutruche et Paul Lemerle.

Rénovation de l’ensemble des locaux parisiens.

Naissance de la clinique, de Michel Foucault.

  • 1964

Décès de Charles Picard.

Nouveau bâtiment moderne pour l’imprimerie des PUF à Vendôme.

Lacan quitte les PUF pour les Éditions du Seuil (« Le champ freudien »).

Proust et les signes, de Gilles Deleuze.

Maurice Crouzet reprend la direction de « Peuples et civili- sations ».

Paul Fraisse remplace Henri Piéron à la tête de LAnnée psychologique.

  • 1966

Collection « Sup’ », l’une des premières collections de poche pour l’enseignement supérieur, de grande diffusion et qui fédère différentes collections, dont la série des manuels professionnels.

Pierre Demargne reprend et rénove la Revue archéologique.

Georges Balandier remplace Georges Gurvitch à la tête des Cahiers internationaux de sociologie et de la « Bibliothèque de sociologie contemporaine ».

Grèves répétées à l’imprimerie jusqu’en 1970.

Différence et Répétition, de Gilles Deleuze.

Le normal et le pathologique, de Georges Canguilhem.

  • 1967

Vocabulaire de la psychanalyse, de Jean Laplanche et Jean- Bertrand Pontalis.

  • 1968

Transformation des PUF en société à directoire et conseil de surveillance.

L’offset fait son entrée à l’imprimerie de Vendôme.

Dictionnaire des littératures, de Philippe Van Tieghem.

 

  • 1972

Lancement de la collection « Le fil rouge », sous la direction de Julian de Ajuriaguerra, Christian David, Serge Lebovici, Michel de M’Uzan et Serge Viderman.

En juin, transfert des stocks d’Aubervilliers et de Montrouge vers le nouveau bâtiment d’Évry, qui regroupe l’ensemble des services commerciaux et logistiques.

  • 1973

Décès de Philippe Garcin.

  • 1974

Michel Prigent intègre les PUF comme secrétaire du directoire et devient ensuite directeur littéraire

  • 1975

Décès de Paul Angoulvent.

Lancement de la collection « Sociologies », dirigée par Raymond Boudon et François Bourricaud.

  • 1976

Création de la collection « Perspectives critiques », dirigée par Roland Jaccard.

La Revue philosophique et la Revue historique fêtent leur centenaire.

  • 1977

Lancement de « La politique éclatée », sous la direction de Lucien Sfez.

Création d’« Écritures », sous la direction de Béatrice Didier.

  • 1979

Création de « Philosophie d’aujourd’hui », collection dirigée par Paul-Laurent Assoun.

« Linguistique nouvelle », sous la direction d’Irène Tamba et Guy Serbat.

 

  • 1980

Lancement de la collection « Questions », sous la direction de Blandine Kriegel.

  • 1981

La direction d’« Épiméthée » est confiée à Jean-Luc Marion.

Lancement de la collection « Pratiques théoriques », dirigée par Étienne Balibar et Dominique Lecourt.

Création de « Quadrige », collection de poche des textes constitutifs de l’univers éditorial des PUF, construite autour de quatre séries : « Grands textes », « Dicos poche », « Manuels »,

« Essais/Débats ».

  • 1982

Lancement de « Formes sémiotiques », sous la direction d’Anne Hénault.

  • 1984

Création de la première collection de poche de philosophie,

« Philosophies », avec Françoise Balibar, Jean-Pierre Lefebvre, Pierre Macherey et Yves Vargas (aujourd’hui dirigée par Ali Benmakhlouf, Jean-Pierre Lefebvre et Pierre-François Moreau).

Dictionnaire des religions, sous la direction de Paul Poupard.

  • 1985

Lancement de « Droit fondamental », sous la direction de Stéphane Rials.

Nouvelle édition du Vocabulaire juridique par Gérard Cornu et l’Association Henri Capitant.

  • 1986

« Ethnologies », sous la direction de Jean Cuisenier.

  • 1987

« Léviathan », dirigée par Stéphane Rials.

  • 1989

Début d’une aventure éditoriale : la publication des Œuvres complètes de Freud/Psychanalyse (OCFP, 22 volumes prévus), sous la direction scientifique de Jean Laplanche et la direc- tion éditoriale de Pierre Cotet.

Parution du premier tome de l’Encyclopédie philosophique universelle, sous la direction d’André Jacob.

Dictionnaire historique de la Révolution française, sous la direction d’Albert Soboul.

 

  • 1990

« Premier cycle », collection de manuels initiée par Michel Prigent, aujourd’hui reprise en « Quadrige/Manuels ».

Publication du Vocabulaire desthétique, d’Étienne Souriau.

« Philosophie morale », sous la direction de Monique Canto- Sperber.

Encyclopédie philosophique universelle, II, sous la direc- tion de Sylvain Auroux.

  • 1991

« Actuel Marx Confrontation », sous la direction de Jacques Bidet, Jacques Texier, Emmanuel Renault, et Gérard Duménil.

« Perspectives anglo-saxonnes », sous la direction d’Alain Morvan.

« Sciences, modernités, philosophies », sous la direction de Sylvain Auroux.

  • 1992

« Major », sous la direction de Pascal Gauchon.

« L’interrogation philosophique », sous la direction de Michel Meyer.

« Sciences, histoire et société », sous la direction de Dominique Lecourt.

« Littératures européennes », sous la direction d’Alain Morvan, Jacques Le Rider, Didier Souiller et Wladimir Troubetzkoy.

Encyclopédie philosophique universelle, III, sous la direc- tion de Jean-François Mattéi.

  • 1993

« Fondements de la politique », sous la direction d’Yves Charles Zarka.

Création de la section « Enfant » de la collection « Le fil rouge, sous la direction de René Diatkine, Serge Lebovici et Philippe Jeammet. Après son décès, S. Lebovici sera remplacé par Bernard Golse. « Le fil rouge/psychanalyse » (section « Adultes ») est dirigée par Ch. David et M. de M’Uzan, auquel s’adjoindra plus tard Paul Denis.

  • 1994

Michel Prigent devient président du directoire.

Reprise de la Revue de métaphysique et de morale.

  • 1995

Petit traité des grandes vertus, d’André Comte-Sponville, dans « Perspectives critiques ».

Libéralisme politique (trad. fr.), de John Rawls.

  • 1997

La collection « Thémis » se recentre sur le droit et elle est confiée à Catherine Labrousse-Riou et Didier Truchet

« Le Lien social », sous la direction de Serge Paugam.

« Sciences sociales et société », sous la direction de Dominique Desjeux.

  • 1998

« Intervention philosophique », sous la direction d’Yves Charles Zarka.https://www.puf.com/Collections/Revue_d-histoire_litt%C3%A9raire_de_la_France

Reprise de la Revue dhistoire littéraire de la France.

La collection « L’éducateur », sous la direction de Gaston Mialaret, est transformée en « Éducation et formation ».

La BPC est transformée en « Sociologie d’aujourd’hui », sous la direction de Georges Balandier.

Encyclopédie philosophique universelle, IV, sous la direc- tion de Jean-François Mattéi.

  • 1999

Les PUF passent du statut de coopérative à celui de société anonyme.

« Petite bibliothèque de psychanalyse », dirigée par Jean Laplanche et Jacques André.

« Débats philosophiques », sous la direction d’Yves Charles Zarka.

 

  • 2000

Cession de la librairie de la place de la Sorbonne au groupe Gibert.

Regroupement et installation du siège au 6, avenue Reille, Paris XIVe.

Création de la collection « Le nœud gordien », sous la direc- tion de Lucien Bély, Claude Gauvard et Jean-François Sirinelli.

Lancement de la revue Cités.

  • 2002

Vente de l’imprimerie de Vendôme.

Publication en double format des dictionnaires (grand for- mat et poche) : le Dictionnaire du Moyen Âge, dirigé par Claude Gauvard, Alain de Libera et Michel Zink, inaugure la formule, qui est un succès.

La collection « Partage du savoir », en coédition avec la quotidien Le Monde, donne à lire les cinq meilleures thèses soutenues en France l’année précédente.

  • 2004

« Proche Orient », sous la direction de Gilles Kepel.

  • 2005

Création de la série des « 100 mots » dans la collection​ « Que sais-je ? ».

« Lignes d’art », sous la direction de Fabienne Brugère et Anne Sauvagnargues.

« Questions judiciaires », sous la direction de Frédéric Debove.

  • 2006

« Apprendre », sous la direction d’Étienne Bourgeois et Gaëtane Chapelle, et « Éducation et société », sous la direction d’Agnès van Zanten.

Les PUF se tournent vers le numérique en signant un parte- nariat avec le portail web Cairn pour la diffusion des revues.

  • 2007

« Cahiers du Cercle des économistes », en coédition avec Descartes & Cie, sous la direction de Patrick Artus.

Sous l’impulsion de Michel Prigent, les PUF deviennent partenaire de la Fondation Martin Bodmer, présidée par Jean Bonna, et lancent une collection de facsimilés rares et anciens, « Sources ».

« La ville en débat », sous la direction de Jacques Donzelot.

  • 2008

« Les littéraires », sous la direction d’Alain Viala.

« Licence », collection de manuels destinée aux étudiants et adaptée à la réforme universitaire.

« Formation et pratiques professionnelles », dirigée par Jean-Marie Barbier.

« Travaux pratiques », sous la direction de Laurent de Sutter.

Décès de Pierre Angoulvent, le 26 août à Paris.

Début de l’édition critique des œuvres de Bergson dans « Quadrige » sous la direction de Frédéric Worms.

Ouverture du site web 2.0 www.puf.com

  • 2009

Changement de maquette de la collection « Que sais-je ? ».

« Développement durable et innovation institutionnelle », sous la direction de Dominique Bourg et Alain Papaux.

« La nature humaine », sous la direction de Michela Marzano.

« Souffrance et théorie », sous la direction de Christophe Dejours et Francis Martens.

« MétaphysiqueS », sous la direction d’Élie During, Patrice Maniglier, Quentin Meillassoux et David Rabouin.

 

  • 2010

« Lectures du judaïsme », sous la direction d’Hervé Landau.

  • 2011

« L’innovation politique », sous la direction de Dominique Reynié

« Les Psychoguides », sous la direction de Florence Pujol.

« Philosophie française contemporaine », sous la direction de Frédéric Worms.

Décès de Michel Prigent. Alain Morvan le remplace à la tête du directoire des PUF.

90e anniversaire des PUF