Dénètem Touam Bona : Livres et Livres Numériques (Ebook) - Bibliographie | PUF  

Dénètem Touam Bona

Bibliographie de Dénètem Touam Bona

Actualités

Evénement

Un collectif d’associations et d’artistes avec le soutien de la Ville d’Aubervilliers vous invitent samedi 27 mai à l’Embarcadère à partir de 14 heures à un après-midi sur la thématique de l’esclavage.

Evénement

« Quand on comprend [...] que la traite négrière et l’esclavage, moment d’extrême violence, sont aussi un moment de créativité inouïe, qui donne naissance au blues et au jazz ; qu’un peuple asservi, qui décide de faire peuple, sans l’être au départ – car ce sont des captifs, aux langues, aux cosmogonies différentes –, produit ces cultures, se forge une identité, une Histoire, un avenir… Quand on porte tout cela en soi, en conscience, en sérénité et en paix, on comprend qu’on appartient au monde et qu’il n’y a personne, – personne! – à exclure. Sous aucun prétexte [...] Mais se pose aussi la question de qui nous sommes, nous humains ? La réponse, pour moi, est dans la poésie, la littérature, la philosophie. »

C’est à l’aune de cette réflexion essentielle de Christiane Taubira, notamment dans son essai Nous habitons la Terre (éd. Ph. Rey), que se déroulera cette soirée dans le cadre de la journée de commémoration, en mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, du 10 mai 2017.

Evénement

Dénètem Touam Bona donnera une conférence dans le cadre du "Mai de l'ITM" à la Cité internationale des Arts à propos de son récent ouvrage Fugitif, où cours-tu ?.

Evénement

Quelles sont les lignes de fractures, les lignes de fronts, les failles qui traversent le monde contemporain et la politique actuelle ? Comment les faire entendre, les affronter, les surmonter ? Comment penser aujourd’hui les questions des migrants, de l'austérité, des identités, des questions sexuelles et post coloniales, des racismes, de la violence de classe, etc. ? Quelles possibilités s’offrent à nous pour contester, résister, et transformer les systèmes de pouvoir dans lesquels nous sommes pris ? Quelle place peut occuper l’écriture, l’art et la pensée dans la pratique politique ?