La philosophie de l'art

Le sublime se pense-t-il ?


Caractéristiques

  • 128 pages
  • 9.00 €
  • Numéro : 1887
  • ISBN : 978-2-13-058257-1
  • N° d'édition : 10
  • Date de parution : 14/04/2010


Où se procurer
cet ouvrage ?


L'ouvrage

Il n'est pas besoin de rappeler la traditionnelle méfiance des philosophes envers l'art et les artistes. Ainsi la philosophie de l'art, inaugurée avec Platon, commence-t-elle paradoxalement par une condamnation des « beaux-arts » et de la poésie. Cependant la philosophie de l'art peut naître lorsque l'expérience esthétique devient problématique. Primitif, exotique, populaire, gothique, brut, naïf, l'art se charge lui-même de faire éclater toute définition canonique du beau, contestant les évidences esthétiques héritées du passé. La philosophie de l'art n'est donc pas dans la tête du philosophe : elle est requise par l'histoire récente de la définition des « beaux-arts ». Quelles questions l'art pose-t-il à la philosophie ? Quelle énigme, mais aussi quels défis, la figure de l'artiste représente-t-elle pour le philosophe ?


À lire également
Les théories de l'art, Anne Cauquelin
L'esthétique, Carole Talon-Hugon


Table des matières

Introduction

Chapitre premier. — L'imitation
La mimêsis
La séduction de l'art
Le beau et la création artistique

Chapitre II. — Le problème de l'esthétique
Le goût comme problème
Le beau et le sublime
Le génie et les beaux-arts
Art et volonté

Chapitre III. — Le destin de l'art
L'imitation de la nature
L'esthétique et le destin de l'art
L'idée du beau

Chapitre IV. — L'imagination
La reine des facultés
La découverte de la couleur
La mélancolie
La critique de l'imaginaire

Chapitre V. — L'artiste
La découverte de Dionysos
Le cas Wagner
L'art tragique et le « grand style »

Chapitre VI. — Art et vérité
Chose, outil, œuvre
L'essence de l'œuvre

Chapitre VII. — L'expression
La réalité des choses
Le monde de la peinture
La liberté de l'artiste
Les voix du silence

Conclusion
Bibliographie


A propos des auteurs

Jean Lacoste est ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé de philosophie.