Migrer au féminin

Un essai sur la stratification des identités qui accompagne les carrières migratoires contemporaines, en particulier chez les femmes.


Caractéristiques

  • 192 pages
  • 15.50 €
  • Numéro :
  • ISBN : 978-2-13-057745-4
  • N° d'édition : 1
  • Date de parution : 14/04/2010


Où se procurer
cet ouvrage ?


L'ouvrage

La migration internationale de ces dernières années a un visage de plus en plus féminin. Les situations économiques des femmes en migration ne cessent de se diversifier et de se complexifier. Tout en contribuant à la reconfiguration des économies locales et globales, celles-ci sont souvent confrontées à l’épreuve de la disqualification sociale. Certaines deviennent objet de déni de reconnaissance et de violences symboliques. En analysant les parcours biographiques et les expériences migratoires de ces femmes, Laurence Roulleau-Berger montre comment elles redéfinissent leur identité à partir d’une multiplicité de rôles et d’appartenances dans un contexte globalisé et multistratifié.


Table des matières

Introduction
Mobilités, espaces transnationaux et capabilities
Migrations internationales et dispositifs panoptiques
Circulations transnationales et économies polycentrées
Genre, activités économiques et migration
Inégalités multisituées et grammaires de la reconnaissance
Cosmopolitisation des biographies, individuation et stratification sociale globalisée

I. — Circulations et diversité des routes migratoires
Nouvelles inégalités internationales et pluralité des routes migratoires
Contextes d'origine et variété des parcours
Savoirs, compétences et apprentissages
Société de départ et rapport au travail

II. — Institutions économiques et grammaires de l'injustice
Segmentation ethnique et inégalités sociales sur les marchés du travail
Précarisation, discrimination ethnique et chômages
Déqualification sociale, disqualification des formations, insécurité linguistique
Acteurs de l'insertion professionnelle et discriminations
Racisme au travail

III. — Dispositifs économiques polycentriques et dominations réticulaires
Micro-dispositifs productifs et enclaves ethniques
Institutions économiques et niches ethniques
Dispositifs économiques intermédiaires : commerce et entrepreunariat ethnique
Espaces migratoires et petite production urbaine
Dispositifs économiques, capital social et capital spatial
Activités de passage et de traduction

IV. — Cosmopolitisation des biographies et classes dénationalisées
Multiplication des bifurcations et inégalités « multisituées »
Double injonction paradoxale et engagement dans le travail
Reconfigurations identitaires et ordres de reconnaissance
Cosmopolitisme et émergence de classes dénationalisées

Conclusion


A propos des auteurs

Laurence Roulleau-Berger est sociologue. Directeur de recherches au CNRS IAO-ENS-Lyon , elle est notamment l’auteur de nombreux ouvrages dont : Les jeunes et le travail en France, 1950-2000 (avec C. Nicole-Drancourt), PUF, 2001 La rue, miroir des peurs et des solidarités, PUF, 2004 Nouvelles migrations chinoises et travail en Europe (dir.), PUM, 2007 et La Nouvelle sociologie chinoise (dir avec Guo Yuhua, Li Peilin et Liu Shiding), CNRS Éditions, 2008.



Les directeurs

Michela Marzano

Brief presentation

Laurence Roulleau-Berger is a sociologist and research director at the CNRS IAO-ENS-Lyons.

Women Migrating
In the last few years, the face of international migration has become increasingly feminine. The economic situations of female migrants are more and more diversified and complex while contributing to the reconfiguration of local and global economies, they are often confronted with the ordeal of social disqualification. Some are subjected to a lack of recognition and symbolic violence. By analysing the life paths and migratory experiences of these women, Laurence Roulleau-Berger shows how they redefine their identity based on their multiple origins and roles in a globalised and multi-stratified context.