La démocratie des crédules

L’histoire dont il est question ici est celle de l’ultime ruse de la crédulité qui se fait désormais passer pour de l’intelligence.
Ouvrage récompensé par le prix de la Revue des Deux Mondes en 2013.


Caractéristiques

  • 360 pages
  • 19.00 €
  • Numéro :
  • ISBN : 978-2-13-060729-8
  • N° d'édition : 1
  • Date de parution : 06/03/2013


Où se procurer
cet ouvrage ?


L'ouvrage

Pourquoi les mythes du complot envahissent-ils l’esprit de nos contemporains ? Pourquoi le traitement de la politique tend-il à se « peopoliser » ? Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ? Comment un jeune homme prétendant être le fils de Mickael Jackson et avoir été violé par Nicolas Sarkozy a-t-il pu ètre interviewé ã un grand journal de 20 heures ? Comment, d’une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics, à infléchir les décisions des politiques, en bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ?
Cet essai vivifiant propose, en convoquant de nombreux exemples, de répondre ã toutes ces questions en montrant comment les conditions de notre vie contemporaine se sont alliées au fonctionnement intime de notre cerveau pour faire de nous des dupes. Il est urgent de le comprendre.

Table des matières

Préambule

Introduction – L’empire du doute

I. Lorsque plus, c’est moins : massification de l’information et avarice mentale
La révolution sur le marché cognitif
Amplification du biais de confirmation
L’affaire de Seattle
L’expérience de Wason
À propos de notre avarice intellectuelle
Le théorème de la crédulité intellectuelle
« Moi, pour être sûr de l’information, je vérifie grâce à Internet »
Les bulles de filtrage

II. Pourquoi Internet s’allie-t-il avec les idées douteuses ?
L’utopie de la société de la connaissance et l’empire des croyances
Le problème de l’irrésolu
État de la concurrence entre croyance et connaissance sur Internet
Comment expliquer ces résultats ?
Le syndrome du Titanic
Lorsque le paradoxe d’Olson joue contre la connaissance
Charles Fort, sa vie, son œuvre
Les produits Fort : des millefeuilles argumentatifs
La mutualisation des arguments de la croyance
Un produit fortéen en cours de constitution : la fausse mort de Michael Jackson
Lorsque Fort consolide Olson
Comme par hasard…
Tout est dans la Bible, vraiment tout
Le paradoxe de la transparence
Un temps d’incubation réduit

III. La concurrence sert le vrai, trop de concurrence le dessert
Fils de Michael Jackson et violé par Nicolas Sarkozy
Une situation de dilemme du prisonnier
Infidélités présidentielles et Coran brûlé
L’affaire des plages radioactives
La « vague de suicides » chez France Télécom
Une polémique statistique vite oubliée
Les anomalies de la théorie du management meurtrier
Effet Werther et risques médiatiques
Les soubassements cognitifs d’un emballement
Les soubassements idéologiques d’un emballement
Au royaume des aveugles, les myopes sont rois
L’effet râteau et les « leucémies nucléaires »
La courbe FIC (fiabilité de l’information/concurrence)

IV. La matrice du mal : un danger démocratique
Dans l’œuf
La plus grosse erreur de Tony Blair
L’effet Othello
Le triumvirat démocratique
« Vox populi, vox Diaboli? »
Un curieux « ressenti » à Saint-Cloud
Tous contre le meilleur d’entre eux
Les foules sont parfois intelligentes…
… Mais pas toujours
Le théorème de Condorcet
Au cœur de nos cerveaux
Ce que révèlent les courses de chevaux
Une balance inéquitable
Trop de champions pour un même championnat
Retour sur le théorème de Condorcet
L’effet Ésope
Ma communauté ne sera jamais unanimement dans l’égarement
Démagogie cognitive et populisme

V. Que faire ? De la démocratie des crédules à celle de la connaissance
Les espoirs de l’astrophysicien
La mauvaise éducation
Lorsque la crédulité ressemble à de l’intelligence
La somme des imperfections
Pour faire reculer en nous le savant d’illusion
Déclaration d’indépendance mentale
Le quatrième pouvoir
Une nouvelle forme de communication scientifique

Bref épilogue

Bibliographie

A propos des auteurs

Gérald Bronner est professeur de sociologie ã l’université Paris-Diderot et membre de l’Institut universitaire de France. Il est notamment l’auteur de L’Empire des croyances (Puf, 2003), primé par l’Académie des sciences morales et politiques, et de La Pensée extrême (Denoël, 2009), couronné par le prix européen des sciences sociales d’Amalfi.


Brief presentation

Gérald Bronner is Professor of Sociology at Paris-Diderot University and member of the Institut universitaire de France. His books include L’Empire des croyances (Puf, 2003), which received an award from the Académie des sciences morales et politiques, and La Pensée extrême (Denoël, 2009), winner of the European Amalfi prize for Social Sciences.

Democracy of the Credulous


Why do conspiracy myths invade the minds of our contemporaries? Why do politicians tend to adopt more ‘popular' approaches? Why are we always suspicious of scientists? How does information – imagined or invented, even downright lies – manage to disseminate, gain credibility with the public, influence the decisions of politicians, in brief, shape a part of the world we live in? Wouldn’t it have been reasonable to imagine that the free movement of information and the increase in the level of education would have pushed democratic societies towards a sort of collective wisdom?


THE BOOK


Conspiracy myths are constant factors in human imagination, firstly because they do great service to our need to understand the world. These myths are founded on a ‘revelation’ effect which is extremely satisfying for the mind, a feeling close to what we feel when we solve an enigma: so giving coherence to facts that appeared not to possess any, of finding a binding agent between seemingly independent events by showing that they are linked, behind the scenes, by the will of a group or an individual. Full of examples taken from game theory, the neurosciences and the most elucidating and disturbing case studies, Bronner’s book identifies at least three causes: the first, we must learn to control – it’s the way in which our minds work the second we must analyse, how our democracy functions and the third that the author aspires to regulate or even patrol: the ‘cognitive market’ born of the dazzling development of information technologies. To those who claim the right to doubt, Bronner replies that this right goes hand in hand with ‘duties’ that are too little taught in our schools.



CONTENTS

Foreword


Introduction – The Empire of Doubt


I. When more is less: popularisation of information and mental cupidity


II. Why does the Internet team up with doubting ideas?


III. Competition favours truth, too much competition harms it


IV. The matrix of evil: a democratic danger


V. What can be done? From the democracy of the credulous to that of knowledge


Brief epilogue


Bibliography



WHAT THE PAPERS SAY


‘Here’s one book of sociology to be read urgently…’
Libération, March 2013


‘Gérald Bronner’s excellent book clearly elucidates how old wives’ tales have gained new – and worrying - power today.’
Le Monde des Livres, Mars 2013


‘You can feel right away that Gérald Bronner’s book is going to be very good for us. It takes us above the ebb and flow of (over)information that the media and social network serve up… ad nauseum. Gérald Bronner has decided to vaccinate us, to make us immune to the democracy of the gullible, to our mental illusions.’
Le Figaro, March 2013