Global burn-out

Soigner la maladie du XXIe siècle.


Caractéristiques

  • 152 pages
  • 15.00 €
  • Numéro :
  • ISBN : 978-2-13-060845-5
  • N° d'édition : 1
  • Date de parution : 09/01/2013
  • Sous-discipline : Sans


Où se procurer
cet ouvrage ?


L'ouvrage

Il fallait établir ce constat : avant d’être un problème individuel, le burn-out est d’abord une pathologie de civilisation. Marquée par l’accélération du temps, la soif de rentabilité, les tensions entre le dispositif technique et des humains déboussolés, la postmodernité est devenue un piège pour certaines personnes trop dévouées à un système dont elles cherchent en vain la reconnaissance. Mais ce piège n’est pas une fatalité. Face aux exigences de la civilisation postmoderne, on peut se demander comment transformer l’œuvre au noir du burn-out afin qu’il devienne le théâtre d’une métamorphose, et que naisse de son expérience un être moins fidèle au système, mais en accord avec ses paysages intérieurs.

Table des matières

Introduction. Il se passe quelque chose


Première partie. Au-delà de la fatigue
Freudenberger et la free clinic
Les nouveaux épuisés de Dieu
Dans une léproserie congolaise


Deuxième partie. La machine Burn-out
Pour en finir avec la perfection
L’utile et le subtil
Reconnus et méconnus
Women’s Burnout


Troisième partie. Malaise dans la postmodernité
Théorie du trouble miroir
Sous le signe du feu
Manifeste funambule

A propos des auteurs

Pascal Chabot est philosophe. Il enseigne à l’Ihecs (Bruxelles). Il est l’auteur, aux Puf, d’Après le progrès et des Sept stades de la philosophie et, chez Vrin, de La philosophie de Simondon.


Les directeurs

Laurent de Sutter

Brief presentation

Pascal Chabot is a philosopher. He teaches at the IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales in Brussels). He is the author of La philosophie de Simondon (Vrin, 2003) Après le progrès (Puf, 2008) and Les sept stades de la philosophie (Puf, 2011, Korean rights already sold).

The phenomenon we call burnout is not just an individual problem that affects a few exhausted people. It holds up a mirror to dysfunctions in the relations between human beings and their material environment.
After analysing the archaeology of the concept, the author distinguishes three main types of burnout: the first, specific to professions who help others, appears to be the exhaustion of their humanism the second, a trouble of adaptation and perfectionism the third a consequence of the struggle for recognition. The philosophical implications of each of these three states is identified.
Finally, burnout can also be an occasion to rethink the pact between human and technicity, and reinterpret the notion of progress.


Contents:


Introduction. Burnout and betrayal
1. What does burnout refer to?
2. What does burnout reflect?
3. What opportunities does burnout present?